vendredi , 24 mai 2019
Accueil / Afrique / RDC : Les Unes de l’actualité du mardi 07 Mai 2019

RDC : Les Unes de l’actualité du mardi 07 Mai 2019

La réapparition du « député » Ne Muanda Nsemi, le chef du mouvement spirituel « Bundu dia Mayala »; le débat sur l’impatience suite au retard dans la formation du gouvernement, le retour de Moise Katumbi au pays après plus de deux années d’exil et l’audition de Martin Fayulu par la police judiciaire, sont les principaux sujets exploités par les journaux parus ce mardi 07 Mai 2019 en République démocratique du Congo (RDC).

RÉAPPARITION DE NE MUANDA NSEMI

Le Potentiel

Après deux ans de clandestinité, Ne Muanda Nsemi réapparait, annonce LE POTENTIEL. Ce denier signale dans l’article qui porte ce titre : « Donné pour mort, le chef du mouvement spirituel « Bundu dia Mayala », Ne MuandaNsemi est réapparu, hier lundi 6 mai 2019 à Kinshasa au siège du Conseil National Suivi de l’Accord du 31 décembre (CNSA). Il a été présenté à la presse par le président du CNSA, Joseph Olenghankoy ».

Pour rappel, précise LE POTENTIEL, le doute persistait sur l’évasion du leader du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala de la prison centrale de Makala lors de l’évasion spectaculaire des détenus du 17 mai 2017. Environ six cents détenus s’étaient évadés de cette maison carcérale. Les autorités de Kinshasa parlaient d’une cinquantaine d’évadés et mettaient en cause les adeptes de la secte du député Ne MuandaNsemi, arrêté en mars dernier à Kinshasa pour outrage au chef de l’Etat et incitation à la violence. Et depuis, il était porté disparu comme dans la série Prison break !

Ne Muanda Nsemi a ainsi rassuré à la presse qu’il va délier sa langue pour rencontrer toutes les préoccupations autour de sa réapparition, indique Le Potentiel.

« J’ai fait deux années sans voir ma famille, mes militants, laissez-moi me reposer et je tiendrai dans les prochains jours une conférence de presse et je répondrai à toutes vos questions… » a-t-il conclu, poursuit le quotidien.

L’Avenir

S’intéressant également à cette événement L’AVENIR titre pour sa part : « « Ne MuandaNsemi se confie au CNSA », titre pour sa part L’AVENIR qui écrit : « Avec sa réapparition, l’on se pose alors la question de si la justice aura une main mise sur Ne MuandaNsemi, car ce dernier ne fait l’objet d’aucune grâce présidentielle ou une relaxation par la justice, écrit ce journal qui s’interroge par ailleurs : «Est-il autorisé à un évadé de la prison, politicien qu’il soit, de de se comporter en homme libre après sa réapparition ? ».

La Prospérité

« Revoici Ne MuandaNsemi », s’exclame pour sa part LA PROSPÉRITÉ. « Il n’est nullement un fantôme ou son sosie qui réapparait au grand public. Il s’agit bel et bien de de Ne MuandaNsemi, président du parti politique Bundu dia Mayala, présenté en chair et en os, par le président du Conseil national de suivi de l’Accord et du processus électoral (Cnsa) ». Donné pour mort, le gourou de Bundu dia Kongo est bel et bien en vie, confirme ce journal.

En compagnie d’une forte délégation, il rentre pour participer à la reconstruction de la RDC, ajoute le journal.

7sur7.cd

Ne Muanda Nsemi qui est réapparu à la grande surprise de tous, fait remarquer 7SUR7.CD, a, au cours de sa présentation, affirmé qu’il est revenu pour consolider la paix en République démocratique du Congo.

4pouvoir.cd

« Un pays, où les citoyens sont constamment inquiets ne se développera pas. Je suis venu pour consolider la paix dans notre pays. Je suis aussi un universitaire. Nous sommes venus rassembler notre pays », a déclaré Né Muanda Nsemi dans les propos repris par 4POUVOIR.CD.

Cas-info.ca

Ne Muanda Nsemi avait été arrêté le 3 mars 2017. Durant la même année, il va s’évader de la prison centrale de Makala avant de disparaitre, rappelle CAS-INFO.CA. Sa réapparition est une bonne nouvelle pour son parti qui ne cessait pas d’appeler les autorités à garantir sa sécurité pendant qu’il était en clandestinité, conclut le site web.

FORMATION DU GOUVERNEMENT FATSHI

L’Avenir

Au sujet de la formation du gouvernement, « Quid de la formation du gouvernement ? », s’impatiente L’AVENIR. Si chacun peut constater que le pays n’est pas effectivement paralysé, bravo, note-t-il prévenant par la même occasion : « Cependant, il est également aisé d’accepter que seul un gouvernement bénéficiant d’une légitimité renouvelée en accord avec les résultats des dernières élections serait de nature à impulser un nouveau départ. Pour ce journal, « Le prolongement de cette période d’incertitude donnerait aux adversaires politiques de l’intérieur et aux ennemis du pays nichés à l’extérieur, un prétexte facile afin de fissurer l’accord de la sauvegarde de la nation pour cause de non-exécution ».

Forum Des As

« Vivement le gouvernement », réclame en ce qui le concerne FORUM DES AS qui, citant un analyste politique rapporte : « Une nation aussi fragile que la nôtre, rongée de l’intérieur par nos propres faiblesses et convoité de tous les côtés, ne saurait plus longtemps répandre l’image d’une absence aussi criante à ce niveau de son système d’Etat ».

LE RETOUR DE MOISE KATUMBI À LUBUMBASHI

Africanews

Pour la première fois depuis les élections du 30 décembre 2018, l’opposant Moïse Katumbi a brisé son silence… pour faire une importante annonce : son retour au pays le 20 mai, par Lubumbashi, renseigne AFRICANEWS.

Cas-Info.ca

L’ancien gouverneur du Katanga rentre pour aider son peuple à sortir de la misère, ce peuple qui a vécu l’enfer pendant que lui était à l’étranger rapporte CAS-INFO.CA.

Moïse Katumbi promet par ailleurs de faire le tour du Congo pour aller remercier la population qui « qui l’a soutenu pendant ce malheur provoqué par monsieur Kabila », fait savoir le portail.

7sur7.cd

Moïse Katumbi Chapwe a aussi annoncé qu’il fera une opposition républicaine et proposera des solutions en cas de besoin, note 7SUR7.CD.

La Prospérité

Le président du TP Mazembe rentre en homme libre, l’annulation de sa condamnation à trois ans de prison par la Cour de cassation dans une affaire de spoliation immobilière, complète LA PROSPÉRITÉ.

De plus, ajoute le tabloïd, dans le cadre de l’affaire dite « des mercenaires », la justice militaire de la RD. Congo a décidé d’abandonner les poursuites contre six ex-gardes du corps de Moïse Katumbi. Toutefois, la décision de la Cour constitutionnelle reste attendue, nuance le journal.

AUDITION DE MARTIN FAYULU PAR LA POLICE JUDICIAIRE

Actualite.cd

Après le report, à une date ultérieure, de son invitation au cabinet du Commissaire général adjoint en charge de la police judiciaire, Martin Fayulu Madidi dit avoir laissé ce dossier entre les mains de ses avocats afin de suivre de plus près, indique ACTUALITE.CD.

Actu30.info

Devant la presse et militants réunis lundi 6 mai dans son quartier général de Faden House, Martin Fayulu Madidi s’est insurgé contre les comportements de forces de l’ordre, rapporte ACTU30.INFO.

Il a déploré les arrestations arbitraires, le passage à tabac de paisibles citoyens et a exigé la libération immédiate de militants arrêtés, note le site web qui ajoute que le leader de Lamuka invite les congolais à ne pas éteindre la flamme de la lutte.

4pouvoir.cd

Pour 4POUVOIR.CD, la police a confirmé la libération des militants de Lamuka arrêtés lundi à Kinshasa.

« Ils ont été arrêtés parce qu’ils brulaient les pneus. Ils ont été surpris en train de barricader les routes. Certains voulaient piller les magasins des chinois. On les a déjà libérés », a indiqué le général Sylvano Kasongo au site web.

A lire aussi

RDC : 100 franc congolais pour un bidon de 20 lettres d’eau au Kasaï !

C’est au cours d’une réunion de prise de contact entre le chef du centre de …

Laisser un commentaire