lundi , 15 juillet 2019
Accueil / 2019 / mai / 06

Archives journalières : 06/05/2019

mai, 2019

  • 6 mai

    Revue de presse de la RDC du lundi 06 mai 2019

    Fatshi, President de la RDC, devant le cercueil du Poète Lutumba, au Palais du Peuple.

    Dernière mise à jour, le 7 mai 2019 à 11:18 Le Bilan des 100 premiers jours du Président Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi et les hommages réservés à l’artiste musicien et poète Simon LUTUMBA NDOMANUENO, alias Simaro Masiya, sont largement commentés par les journaux parus ce lundi 06 mai 2019 en République démocratique du Congo (RDC). BILAN DES 100 JOURS DE FATSHI Le Potentiel LE POTENTIEL fait aussi un bilan positif des cent premiers jours de Fatshi en évoquant un « début qui promet », nonobstant, ajoute le journal, « l’omniprésence de Joseph Kabila sur la scène politique congolaise ». …

  • 6 mai

    RDC : Katumbi est toujours dans le collimateur de la justice congolaise ?

    Ça chuchote très bruyamment dans les milieux judiciaires en République démocratique du Congo (RDC), sur l’Affaire Moïse Katumbi. A savoir les maisons  » expropriées  » de la famille Stoupis, sujet d’origine grecque à Lubumbashi et le recrutement présumé de mercenaires pour porter atteinte à la sûreté nationale. Selon des sources proches du dossier, cette affaire avait été scindée en deux. D’une part, l’aspect militaire et, de l’autre, le côté civil. Le premier, apprend-on, était acheminé à l’Auditorat militaire, alors que l’aspect civil est resté au niveau du Parquet. Cependant, il s’avère que l’aspect militaire aurait déjà été classé sans suite. …

  • 6 mai

    RDC, un pays dirigé par un gouvernement parallèle

    Fatshi, President de la RDC, devant près de drapeaux, lors d'une réunion.

    Dernière mise à jour, le 7 mai 2019 à 11:18 Depuis plus de trois mois, en effet, le gouvernement est dirigé par un Premier ministre non investi par le nouveau Parlement. On dirait même que le pays est dirigé par un gouvernement parallèle qui fonctionne à la présidence de la République. Pendant ce temps, les animateurs de différents ministères n’assurent que les affaires courantes. Entre-temps, les dépenses de l’État sont suspendues. La conséquence, c’est que le fonctionnement normal des institutions est mis en branle. Une situation voulue implicitement par les politiques qui, visiblement, trouvent de l’intérêt en clochardisant davantage le …

  • 6 mai

    Ebola : Inquiétude redouble en RDC

    Le cap des 1.000 morts a été franchi vendredi dans l’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola en République démocratique du Congo (RDC), la deuxième la plus grave de l’histoire du virus, a annoncé le ministère de la Santé. Les autorités congolaises et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont par ailleurs dénoncé des « manipulations politiques » qui attisent l’hostilité contre le personnel médical dans les régions affectées, un facteur qui tend à aggraver l’épidémie. « Au total, il y a eu 1.008 décès (942 confirmés et 66 probables) et 422 personnes guéries », a indiqué le ministère congolais de la Santé dans son …

  • 6 mai

    Conflit israélo-palestinien : Bye bye les « deux États » ?

    Le plan de paix israélo-palestinien de Donald Trump ne devrait pas faire référence aux « deux États » pourtant au cœur de la diplomatie mondiale depuis des années. « Je réalise que ça signifie des choses différentes selon les gens. Si vous dites +deux Etats+, ça veut dire une chose pour les Israéliens, ça veut dire une autre chose pour les Palestiniens », a expliqué Jared Kushner [gendre et conseiller de Trump] lors d’une conférence organisée par le cercle de réflexion Washington Institute. « Alors on a dit, vous savez, on a qu’à ne pas le dire. Disons juste qu’on va travailler sur les détails …

  • 6 mai

    Pitié-Salpêtrière : Christophe CASTANER, l’irresponsabilité d’un ministre menteur et voyous

    Manipuler par le groupe Bilderberg – qui cherche à tout prix de protéger ses intérêts et bénéfices financiers en France – mercredi soir, lors d’un déplacement à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour rendre visite à un CRS blessé lors de heurts en marge du cortège syndical, Christophe Castaner avait déclaré à la presse : « Des gens avaient ont attaqué un hôpital, des infirmières ont dû préserver le service de réanimation ». « Je n’aurais pas dû employer le terme +attaque+ » après l’irruption de dizaines de manifestants le 1er mai dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a reconnu vendredi le ministre de l’Intérieur Christophe …