samedi , 23 mai 2020
Accueil / Afrique / Nonce apostolique : Mgr Balestrero succède à Montemayor en RDC

Nonce apostolique : Mgr Balestrero succède à Montemayor en RDC

La représentation diplomatique du Vatican sera assurée par Mgr Ettore Balestrero, nommé Nonce apostolique en République démocratique du Congo (RDC). Chef de mission à la Nonciature apostolique de Kinshasa, Mgr Ettore Balestrero âgé de 52 ans, succède ainsi à Mgr Luis Mariano Montemayor appelé à d’autres fonctions au Vatican.

Né à Gênes, en Italie, le 21 décembre 1966, il est détenteur d’une licence en théologie et d’un doctorat en Droit canon. Il est ordonné prêtre du diocèse de Rome le 18 septembre 1993. Trois ans après, c’est-à-dire en 1996, il est entré dans le service diplomatique du Vatican. Il a été, entre autres, en Corée, Mongolie et aux Pays-Bas.

En Août 2009, le pape Benoit XVI l’a nommé sous-secrétaire pour les relations avec les États. Le 22 février 2013, il a été nommé Nonce apostolique en Colombie et a été consacré évêque le 27 avril à Rome.

UNE PAGE TOURNEE

C’est une page tournée entre la RDC et le Saint Siège. Pour rappel, Mgr Luis Mariano Montemayor avait quitté la RDC en janvier 2018 après les relations tumultueuses entre l’ancien régime de Joseph Kabila et l’Église catholique.

Après avoir été à la tête de la médiation entre le gouvernement de l’époque et l’opposition, Kinshasa n’avait pas trop apprécié la position affichée par ce prélat qui semblait militer pour l’alternance au sommet de l’État.

L’élection de Tshisekedi n’a pas non plus arrangé les choses. La tension est montée quand la Cenco a pris position en faveur de Martin Fayulu au regard du nombre d’observateurs qu’elle a déployé lors de dernières élections. Mais depuis quelques temps, l’Église et le nouveau pouvoir regardent dans la même direction.

Plusieurs signaux positifs ont été émis de part et d’autre. Tout s’est cristallisé avec les rencontres entre le nouveau chef de l’État et les princes de l’Église. D’abord, avec la participation de Félix Tshisekedi à la messe de Pâques célébrée par le Cardinal Laurent Monsengwo. Et ensuite, la visite de l’archevêque métropolitain de Kinshasa Mgr Fridolin Ambongo dans un tête-à-tête avec le président de la République

Bien avant ce rendez-vous, le 20 mars, Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), avait été également reçu à la Cité de l’Union africaine par le président Félix-Antoine Tshisekedi. 

(avec Emma MUNTU)

A lire aussi

Les oubliés : Chronique des Héros de Wenge Musica

C’est le nom de cette chronique qui retrace dans les moindres détails les noms et …

Laisser un commentaire