dimanche , 22 septembre 2019
Accueil / Afrique / RDC : Insécurité généralisée à Butembo et à Katwa
Centre de traitement Ebola a Bunia, Est de la RDC.
Centre de traitement Ebola a Bunia, Est de la RDC.

RDC : Insécurité généralisée à Butembo et à Katwa

Dernière mise à jour, le 1 mai 2019 à 09:34

Des incursions sporadiques d’hommes armés en tenue civile non identifiés, sont enregistrées depuis huit mois, à Butembo et à Katwa, dans la province de Nord Kivu. Les victimes, parmi lesquelles se recrutent des membres du personnel soignant des centres de traitement contre Ebola, ne se comptent plus. Médecins, infirmiers et autres personnels administratif et technique dénoncent avoir reçu à leurs domiciles, des visites de miliciens qui non seulement les menacent de mort, mais ont également juré d’enrayer toutes leurs activités. Quelques groupes de même acabit, ont fait irruption dans les centres de traitement et de riposte contre Ebola où ils ont réitéré les mêmes menaces. Dans ce climat d’insécurité généralisée à Butembo et à Katwa, quelques agents sanitaires ont perdu leurs vies. On cite entre autres, Dr Valéry Mouzoko Kiboung, médecin camerounais, expert de l’OMS affecté à l’équipe de riposte contre le virus Ebola. Certains travailleurs de ces centres médicaux enlevés dernièrement, indique une source, ne seraient pas encore libérés par leurs agresseurs.

Craignant pour leurs vies, les membres du personnel soignant ont adressé la semaine passée, un mémorandum aux autorités nationales et provinciales pour demander le renforcement des mesures de leur sécurisation, aussi bien dans leur milieu professionnel que dans leurs domiciles. Le coordonnateur de la riposte contre Ebola à Butembo, l’un des foyers de cette épidémie au Nord-Kivu, a prévenu que si l’insécurité persistait, le personnel médical envisage de suspendre toutes ses activités dans les deux centres de traitement et de riposte contre Ebola à Butembo et à Katwa.

Après avoir annoncé la prise en charge des malades qui solliciteront leurs services aux centres de traitement d’Ebola, ainsi que ceux alités en cours de soins, ils exigent des poursuites judiciaires contre des suspects arrêtés dans le cadre des enquêtes ouvertes par les Fardc.

A en croire un membre de la société civile, des politiciens, pyromanes à leurs heures perdues, tapis certains, dans l’ombre, pendant que d’autres siègent dans des institutions et services importants de l’Etat tant à Goma que dans la capitale, seraient les tireurs de ficelles qui depuis belle lurette, entretiennent l’insécurité à l’Est de la RDC. Ces acteurs politiques épinglés dernièrement par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, lors de sa récente visite à Beni, ont étendu ces temps derniers, leur zone d’influence jusque dans les centres de traitement d’Ebola de Butemboet de Katwa. Opposés au régime actuel à Kinshasa, ces politiciens pyromanes, ne mesurent pas les graves dangers sanitaires auxquels ils exposent les populations de cette partie du pays. Il y a risques énormes de propagation de la maladie dans les deux territoires, si les mesures de riposte connaissaient un certain relâchement à la suite de l’insécurité.

C’est le lieu de dénoncer ces dangereux politiciens qui instrumentalisent les populations en les dressant contre des membres des équipes de centres de traitement et de riposte contre Ebola. Annihilant ainsi tous les efforts déployés sur le terrain par le ministère de la Santé et l’Organisation mondiale de la Santé. Dans leur volonté machiavélique, ils s’opposent à toutes les directives venant des instances nationales. Aussi scandaleux que cela puisse paraître, ils se pavanent à Kinshasa pendant que leurs électeurs restés dans l’arrière-pays, souffrent de la famine et meurent de maladie. D’où ces appels à engager des poursuites judiciaires contre eux, de manière à mettre un terme à l’impunité qui a donné des ailes à bon nombre d’entre eux.

Aujourd’hui, l’autre conséquence de cette démobilisation au niveau sanitaire, est la crainte de stigmatisation dont seraient victimes à Kisangani et en Ituri, les commerçants et autres voyageurs venant du Nord Kivu. Aussi une prise de conscience générale est souhaitée pour donner toutes les chances aux actions de traitement et de riposte contre Ebola.

(avec J.R.T. et lePhere)

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire