vendredi , 23 août 2019
Accueil / 2019 / avril / 27

Archives journalières : 27/04/2019

avril, 2019

  • 27 avril

    Stéphanie FRAPPART : Madame l’arbitre en Ligue 1 française

    Pour la première fois, il faudra dire « Madame l’arbitre » en Ligue 1. La pionnière Stéphanie Frappart sera au sifflet pour la rencontre entre Amiens et Strasbourg dimanche, un progrès en France qui se prépare à la Coupe du monde féminine cet été. « Stéphanie Frappart a été désignée par la Direction de l’arbitrage de la FFF sur le match de la 34e journée de L1 opposant Amiens à Strasbourg », a annoncé mardi la Fédération française de football (FFF). Si Nelly Viennot a été arbitre assistante, en bord du terrain, pendant dix ans dans l’élite jusqu’en 2007, jamais une femme n’avait été …

  • 27 avril

    Theresa May : Incapable de concrétiser le divorce avec l’UE

    Dernière mise à jour, le 28 avril 2019 à 11:31 Le nouveau parti anti-Brexit Change UK a lancé mardi sa campagne en vue des élections européennes, un scrutin en forme de boulet pour la Première ministre Theresa May, qui, incapable de concrétiser le divorce avec l’UE, se retrouve de nouveau confrontée à des appels à la démission. Un mois avant le scrutin européen, prévu le 23 mai au Royaume-Uni, le parti europhile Change UK, fondé par des transfuges travaillistes et conservateurs, a présenté ses candidats à Bristol (ouest de l’Angleterre). Parmi eux se trouvent des personnalités aux profils variés comme …

  • 27 avril

    Arrestations et limogeages : Vive l’opération mains propres en Algérie ?

    Issad Rebrab [droite], Fondateur et Président du Conseil d'Administration du Groupe Cevital.

    Dernière mise à jour, le 29 avril 2019 à 11:09 Le patron du géant algérien des hydrocarbures Sonatrach a été limogé mardi, une annonce survenant après celle de la mise en détention provisoire de la première fortune du pays, Issad Rebrab, victime de l’offensive judiciaire lancée contre de puissants patrons depuis la chute du président Bouteflika. La télévision nationale algérienne a annoncé dans la soirée le limogeage d’Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG du groupe pétrolier et gazier public. Aucune explication n’a été donnée pour cette décision prise par le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah. Un nouveau PDG, Rachid Hachichi, …

  • 27 avril

    Frais de scolarité : Un casse-tête pour certains parents d’élèves en RDC

    Avec la reprise des cours, lundi 22 avril à travers la République, les élèves amorcent la dernière ligne droite du calendrier scolaire devant les amener jusqu’aux examens de fin d’année. Et parmi les dispositions pratiques retenues par le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (Epsp), c’est l’interdiction aux responsables des établissements scolaires de refuser l’accès à l’école aux élèves en difficultés de paiement des frais. Une disposition prise de manière à « garantir à tous légalité de chance à la formation ». Même à plus ou moins deux mois de la fin de l’année scolaire la question de frais …

  • 27 avril

    724 morts : Taux d’accidents de circulation enregistrés au Kongo-Central en 2018

    Le bureau provincial de la Commission nationale de circulation routière (CNPR) a présenté, le samedi 20 avril dernier, ses statistiques sur le taux d’accidents de circulation enregistrés dans le Kongo-Central. Selon les chiffres avancés par cette commission, les accidents de circulation sur ces routes ont, au total, fait Sept cent vingt-quatre (724) morts au cours de l’année 2018. Comparés à ceux de 2017, ces chiffres du bureau provincial de la CNPR présentent une hausse de 15%. En cette année, l’on a dénombré 671 morts sur les routes de cette province. Déplorant le taux élevé des accidents de circulation, Célestin Djunga, …

  • 27 avril

    Bilderberg en difficulté : Les gilets jaunes toujours dans la rue

    Dernière mise à jour, le 3 mai 2019 à 01:32 Maintenir la pression, 48 heures après les annonces d’Emmanuel Macron en réponse à la crise sociale et quatre jours avant le défilé du 1er mai : les « gilets jaunes » sont de nouveau mobilisés samedi en France, et notamment à Strasbourg, pour protester contre le « bla-bla » présidentiel. Pour cet acte 24 d’un mouvement inédit, qui empoisonne l’exécutif depuis plus de cinq mois, les regards se sont tournés vers Strasbourg, où 2.000 « gilets jaunes », selon la Préfecture, défilaient dans le calme, ont constaté des journalistes de l’AFP. Dans la foule, Pascal Harter, …