Accueil / Afrique / Pour les Etats-Unis : Fatshi est sur la bonne voie

Pour les Etats-Unis : Fatshi est sur la bonne voie

Dernière mise à jour, le 10 avril 2019 à 12:38

Le patron de l’Afrique dans l’Administration Trump, relayé par la RTNC, a vanté tous les progrès réalisés jusqu’ici par Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi, estimant qu’il est déjà sur la bonne voie. Il a promis, de ce fait, le soutien de son pays à la République démocratique du Congo (RDC). En réaction aux propos de Tibor Nagy, Fatshi a déclaré que son ambition est de faire de la RDC un des fers de lance du continent africain. « En effet, je suis plus que déterminé à engager mon pays, la République Démocratique du Congo, sur une voie de modernité. Je peux vous dire Monsieur Nagy, soyez-en sûr, les réformes vont continuer, mais également les progrès politiques et économiques. Le but que j’ai, c’est de faire de la RDC un des fers de lance des pays d’Afrique », a martelé le Président congolais.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi boucle son séjour américain aujourd’hui, vendredi 5 avril. C’est avec un nouveau souffle qu’il s’attend à regagner le pays après des contacts qui se sont avérés fructueux. « 2019 est l’année de la RDC », a clamé haut et fort le Sous-secrétaire d’État américain aux affaires africaines, Tibor Nagy, devant des hauts responsables réunis autour du chef de l’Etat congolais ».

Le patron de l’Afrique dans l’Administration Trump, relayé par la RTNC, a vanté tous les progrès réalisés jusqu’ici par Félix-Antoine Tshisekedi, estimant qu’il est déjà sur la bonne voie. Il a promis, de ce fait, le soutien de son pays à la RDC.

En réaction aux propos de Tibor Nagy, Félix Tshisekedi a déclaré que son ambition est de faire de la RDC un des fers de lance du continent africain. « En effet, je suis plus que déterminé à engager mon pays, la République Démocratique du Congo, sur une voie de modernité. Je peux vous dire Monsieur Nagy, soyez-en sûr, les réformes vont continuer, mais également les progrès politiques et économiques. Le but que j’ai, c’est de faire de la RDC un des fers de lance des pays d’Afrique », a martelé le Président congolais.

Tout en affirmant que la RD Congo a énormément des potentialités et une possibilité d’évoluer très rapidement dans le bons sens, le chef de l’État a souligné le fait que le pays soit handicapé par le problème de sécurité, de corruption endémique et de structuration de son administration qui est très faible.

« Nos priorités vont donc aller dans ce sens pour remettre l’homme congolais au centre de l’action. Pour cela, nous aurons besoin d’un pays qui soit stable et qui ait des structures solides. Ainsi, nous pourrons tranquillement investir dans l’éducation et la santé. En améliorant notre administration, nous pouvons rassurer les investisseurs, parce que nous améliorerons le climat des affaires », a fait remarquer Félix Tshisekedi.

C’est ce qui explique, selon le président de la République, sa présence aux États-Unis.

Le tout premier pays qu’il ait visité en dehors de l’Afrique.

« J’ai voulu visiter [Les USA NDLR], parce que j’ai voulu marquer le symbole de l’unité que je souhaiterai voir se créer davantage, parce que l’Amérique étant un pays traditionnellement ami au Congo, nous aimerions consolider ces relations et en faire un partenariat gagnant-gagnant. J’espère que ce sera l’année du Congo grâce à ce partenariat que je souhaite solide avec les USA », a conclu Félix Tshisekedi.

POURPARLERS AVEC LES SENATEURS

En attendant, hier jeudi 4 avril, le président de la République a conféré avec quelques sénateurs américains, en l’occurrence James Inhofe, président de la commission des Armées et Armement. A en croire la presse présidentielle, ledit sénateur, après avoir salué les avancées accomplies par la RDC, a exprimé son souhait d’associer le président Tshisekedi à la prochaine journée de prière nationale en février 2020.

A ce propos, le sénateur James Inhofe est celui qui organise essentiellement les journées nationales de prière aux USA le premier jeudi du mois de février de chaque année, pour remercier Dieu d’avoir fait de leur pays la première puissance du monde.

FATSHI VISITE L’UNIVERSITÉ FORMATRICE DE MUTOMBO DIKEMBE

Le Président de la RDC, a visité, jeudi 4 avril, l’Université formatrice du célébrissime basketteur congolais, Jean-Jacques Mutombo Dikembe Mpolondo Mukamba ainsi que ses installations sportives. Il était accompagné de cet illustre joueur de la balle au panier et de ses coéquipiers de la National Basket Association (NBA).

Invité par Georgetown University, Fatshi a reçu un accueil chaleureux de la part de Mutombo Dikembe et de quelques stars de la NBA. Mutatis mutandis, les échanges entre toutes ses personnalités se sont déroulés dans une ambiance bon enfant.

Arrivé au pays de l’Oncle Sam le mercredi 3 avril dernier pour une visite de travail, Félix-Antoine Tshisekedi a rencontré plusieurs hauts responsables de l’ Administration Trump. Il s’est notamment entretenu avec le Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo et le Secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy.

C’est ce vendredi 5 avril, que le chef de l’Etat congolais achève son périple sur le sol de la première puissance politique et économique du monde.

Surnommé « Le mont Mutombo », le premier basketteur congolais à jouer à la NBA a vu le jour, le 25 juin 1966 à Kinshasa. Mesurant 2,18 m, Mutombo Dikembe est resté célèbre pour son jeu défensif. En 18 saisons à la NBA, il a livré près de 1200 matchs.

Avant de s’envoler pour les USA, il avait débuté sa carrière au sein de l’équipe du BC Onatra de Kinshasa.

S’étant initialement lancé en médecine, Mutombo Dikembe est allé parfaire ses études à l’Université de Georgetown, à Washington D.C., où John Thompson l’a convaincu de jouer dans l’équipe NCAA des Hoyas de Georgetown. Il devint un excellent pivot dans la tradition de ceux formés à Georgetown.

Ce géant de la balle au panier a décidé de mettre un terme à sa carrière le 22 avril 2009 à la suite d’une blessure au genou gauche, lors du deuxième match du premier tour des playoffs face aux Trail Blazers de Portland.

Mutombo Dikembe est également reconnu pour ses nombreuses oeuvres caritatives. En 2005, il avait financé, à hauteur de 24 millions de dollars, la construction, dans la commune de Masina (KInshasa), de l’hôpital Biamba Marie Mutombo, édifice médical qui porte désormais le nom de sa mère dans la commune de Masina à Kinshasa.

(avec Emma MUNTU, Gloire BATOMENE et ForumDesAs)

A lire aussi

RDC : Les Unes des journaux du mardi 16 Avril 2019

Les sujets qui font la une des journaux parus ce mardi 16 Avril 2019 en …

Laisser un commentaire