samedi , 21 septembre 2019
Accueil / Afrique / Ebola : 629 personnes décédées et 321 personnes guéries en RDC

Ebola : 629 personnes décédées et 321 personnes guéries en RDC

L’épidémie d’Ebola, qui sévit dans la partie Nord de la République démocratique du Congo (RDC) depuis le mois d’août dernier, vient de dépasser le seuil de 1000 cas depuis le dimanche 24 mars. C’est l’annonce faite par le ministre de la santé publique. A ce jour, note Oly Ilunga, 629 personnes sont décédées. Pour les 321 personnes guéries qui ont eu la chance de surmonter cette douloureuse épreuve, le retour à la maison ne se fait pas toujours sans difficulté, souligne-t-il.

Le ministre souligne que malgré les avancées médicales enregistrées, seule l’appropriation de la riposte contre Ebola par la communauté peut conduire à la fin définitive de la MVE la plus meurtrière de l’histoire de la RDC.

D’après lui, dans toutes les zones de santé où la population s’est appropriée la riposte contre Ebola, tels que Beni, Mabalako et Tchioma, la transmission du virus a pu être arrêtée.

Cependant, Oly Ilunga indique que la communauté a une responsabilité collective et individuelle pour mettre fin à la propagation du virus et protéger ses membres, en ne cédant pas aux appels la violence, aux rumeurs et aux faux experts. Il est d’avis que chaque membre de la communauté, à son niveau, a un rôle à jouer pour mettre fin à la propagation du virus.

En effet, souligne-t-il, le premier maillon de la riposte contre Ebola ne se situe pas au niveau des agents de la santé dans les formations sanitaires, mais dans la communauté. Depuis le début de l’épidémie, les équipes de la riposte tendent la main à la communauté à travers des dialogues communautaires réguliers, fait-il remarquer. Aux dires du ministre congolais de la Santé, l’installation des comités locaux de riposte dirigés par les chefs de quartiers ou de village permet de rapprocher davantage le centre d’action des citoyens.

Ainsi, la riposte conduite par le ministère de la Santé, en collaboration avec ses partenaires, a permis de limiter l’extension géographique de l’épidémie pendant plus de huit mois, mentionne le ministre. Jusqu’à ce jour, l’épidémie ne s’est pas propagée dans d’autres provinces ni dans les pays voisins, bien que le risque est présent, a souligné le n°1 de la santé en RDC.

En outre, Dr Oly Ilunga a reconnu que la vaccination est l’une de nombreuses innovations scientifiques incluse dans la stratégie de riposte, a souligné le n°1 de la Santé en RDC. Cette vaccination ciblée a permis de protéger plus de 91.000 personnes, dont près de 23.000 contacts à haut risque ayant été en contacts direct avec des patients confirmés.

Le numéro 1 de la santé publique invite les personnes qui ont le privilège d’être considérées comme des leaders d’opinion à s’engager positivement, en partageant des messages favorisant l’adhésion de la communauté aux mesures sanitaires.

(avec Mathy MUSAU)

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire