Dernières nouvelles
Accueil / 2019 / mars / 25

Archives journalières : 25/03/2019

mars, 2019

  • 25 mars

    PSG : Nasser Al-Khelaïfi impliqué dans une enquête anticorruption

    Le président qatari du PSG Nasser Al-Khelaïfi a été entendu mercredi à Paris par des juges qui enquêtent sur des soupçons de corruption en marge de la candidature de Doha aux Mondiaux d’athlétisme. Des juges d’instruction financiers du tribunal de Paris l’ont placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté, signifiant qu’il n’est pas mis en examen à ce stade. Les magistrats s’interrogent sur deux versements d’un total de 3,5 millions de dollars, réalisés à l’automne 2011 par la société Oryx Qatar Sports Investment, détenue à égalité par Nasser Al-Khelaïfi et son frère Khalid, au profit d’une société de marketing …

  • 25 mars

    RDC : Diomi NDONGALA en liberté conditionnelle

    Dernière mise à jour, le 30 mars 2019 à 01:02 Depuis jeudi 21 mars, il a quitté sa cellule de l’ex-prison centrale de Makala pour son domicile familial. C’est donc un Diomi en liberté conditionnelle. Face à la presse qui a cherché à lui tirer le ver du nez aussitôt qu’il sortait de la prison, Diomi Ndongala a qualifié de nul et de nul effet, les restrictions énumérées par le ministre de la Justice et garde des Sceaux. « Ces conditions sont nulles, dans la mesure où elles violent les droits les plus fondamentaux d’un être humain. Nous avons un …

  • 25 mars

    Corruption : Nangaa et Basengezi, des voleurs exposés par le Trésor américain

    Dernière mise à jour, le 30 mars 2019 à 01:02 Nonobstant la décision de la réunion institutionnelle de renvoyer sine die l’élection des gouverneurs, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fixé, ce vendredi, la date de l’élection de ceux qui vont gérer les provinces. Il s’agit alors du 10 avril que les députés provinciaux vont élire les gouverneurs. La compilation des résultats est prévue du 11 au 25 avril et l’annonce des résultats définitifs aura lieu du 26 avril au 2 mai 2018. Le renvoi sine die de ladite élection et la suspension de l’installation des sénateurs élus ont …

  • 25 mars

    RDC : Que cherche le FCC de « Kabila » à vouloir contrôler toutes les institutions ?

    Joseph Kabila [droite], ancien président de RDC, avec un president africain.

    Dernière mise à jour, le 31 mars 2019 à 10:38 Certes, c’est la Coalition Cap pour le changement (CACH) qui a porté Félix Tshisekedi à la magistrature suprême. Cependant, il s’avère que face aux défis immenses de gouvernance qui se posent, CACH ne peut pas réussir seul cette mission. Surtout que le deal, gardé secret jusqu’ici avec le Front pour le Changement (FCC) renferme des velléités machiavéliques de la part de ce par- tenaire politique. Selon toute vraisemblance, le FCC tente par tous les moyens de d’étouffer l’action du chef de l’Etat. Jusqu’ici, tout observateur constate que malgré le deal …