Dernières nouvelles
Accueil / 2019 / mars / 23

Archives journalières : 23/03/2019

mars, 2019

  • 23 mars

    Inzun KAKIAK JUSTIN : Nouveau boss de l’ANR

    Fils maison et jusqu’hier numéro 2, Inzun Kakiak Justin enfile enfin le costume du patron des Services. Il succède à Kalev Mutond. Le nouvel homme fort de la place ex-UZB est un « agent » de carrière. Un pro qui a gravi tous les échelons au sein des Renseignements sous ses différentes dénominations (CND, AND, SNIP…). De chef de bureau à l’administrateur général adjoint en passant notamment par les grades de chef de division, de directeur et d’administrateur principal /service extérieur, Justin Inzun aura séjourné dans chaque poste. Les rouages de l’ANR n’ont plus de secret pour ce licencié en …

  • 23 mars

    RDC : Les corrupteurs et les corrompus doivent être sévèrement sanctionnés

    « Je confirme déjà que dans certains parquets généraux de notre pays, les auditions ont commencé. Le procureur général près la Cour de cassation a déjà décidé de déployer une équipe de hauts magistrats pour aller superviser tous les procureurs généraux qui sont en train d’enquêter et d’instruire sur tous ces dossiers relatifs aux actes de corruption dénoncés. La célérité sera de mise. La répression sera rapide, mais aussi certaine », a indiqué l’Avocat général près la Cour de cassation, Jacques Melimeli. Les choses sérieuses ont commencé. La justice s’est saisie de la désormais affaire de corruption autour de l’élection des Sénateurs. …

  • 23 mars

    Fatshi : Un simple masque derrière lequel « Kabila » se cache ?

    Fatshi - President de la RDC

    Dernière mise à jour, le 25 mars 2019 à 10:44 L’homme de Kingakati a quitté la fonction tout en cherchant à détenir la réalité du pouvoir. Laissant ainsi son successeur paraitre comme un simple masque derrière lequel il se cache. Mais l’aventure n’aura pas duré longtemps. Tshisekedi cherche à imprimer sa marque et montrer ses couleurs, pendant que, de son côté, Kabila s’affirme être encore le maestro. L’événementiel est choquant : le FCC rejette en bloc les décisions de la réunion interinstitutionnelle présidée par le chef de l’État. Du coup, nous voici face à une collision frontale entre les deux …