samedi , 19 septembre 2020
Accueil / 2019 / mars / 21

Archives journalières : 21/03/2019

mars, 2019

  • 21 mars

    Pour les États-Unis : La politique de Fatshi répond aux attentes des Congolais

    Ambassadeur Jonathan Cohen

    Le president Fatshi est entrain de gagner la confiance des États-Unis. « Depuis son entrée en fonction, le président Tshisekedi a réagi à ce moment historique en s’engageant à lutter contre la corruption, à mettre un terme aux violations des droits de l’homme par les forces de sécurité de la RDC, à améliorer la sécurité, à renforcer le climat des investissements de la RDC et à promouvoir le développement » Pour l’ambassadeur Jonathan Cohen, la politique de Félix Tshisekedi répond aux attentes des Congolais. « Deux mois à peine après ce transfert historique du pouvoir, le peuple congolais commence déjà …

  • 21 mars

    Corruption : Pourquoi le FCC de « Kabila » veut tuer Peter KAZADI ?

    Peter KAZADI - député provincial de l'UDPS/Tshisekedi

    Peter Kazadi député provincial sous la bannière de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s’inquiète de la menace de mort qu’il subit via des appels anonymes. Et, il justifie ces menaces par le fait d’avoir « dénoncé un fait réel qui est la corruption aux élections sénatoriales ». « Je reçois des appels anonymes, des menaces de personnes et personnalités qui estiment que la mesure de suspendre la poursuite des élections de gouverneur, c’est à cause de moi. Je reçois aussi des injures », déclare sur TOP Congo FM, Peter Kazadi, député provincial UDPS et ancien conseiller …

  • 21 mars

    RDC : Fayulu d’accord avec la diaspora pour l’application de l’article 64 de la Constitution

    Aux Congolais qui n’ont cessé de lui demander de clarifier sa position sur la suite des événements en RDC qui leur parait plutôt sombre, il leur répond sans ambages : « Je vous ai entendu. Je suis sur la place de la République en France, le pays des droits de l’homme. Je suis d’accord avec vous pour l’application de l’article 64. Il est inscrit dans notre Constitution. Evidemment si les choses n’évoluent pas comme il se doit, le soulèvement populaire reste une option à mettre en œuvre. Car, nous devons libérer notre pays des griffes de Kabila. Il doit partir, …

  • 21 mars

    RDC : Le PPRD boude les décisions de Fatshi

    Joseph KABILA greeting members of his coalition.

    « Le Président de la République a pris trois décisions importantes : la première mesure est de suspendre l’installation des Sénateurs. Deuxièmement, l’élection des gouverneurs est également suspendue. Elle est renvoyée à une date ultérieure. Troisième mesure, il a instruit le procureur près la Cour de cassation de pouvoir mener des investigations et débusquer tous les sénateurs qui se sont trempés dans la corruption et les députés provinciaux : donc le corrupteur et les corrompus pour qu’ils soient sévèrement sanctionnés ». Le Bureau politique du Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), réuni hier en mode urgence, a rejeté …

  • 21 mars

    RDC : Les députés provinciaux de l’UDPS/Tshisekedi corrompus par « Kabila » ?

    Le président délégué de l'UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund

    Sur 21 députés provinciaux que compte l’UDPS, à raison de 9 pour la ville-province de Kinshasa, 6 pour le Kasaï oriental (Mbuji-Mayi) et 6 pour le Kasaï central (Kananga), le parti du Président de la République Félix Tshisekedi a engrangé 0 sénateur dans ces trois provinces, où il a aligné des candidats sénateurs. Il accuse ses propres députés provinciaux d’avoir été corrompus par le FCC. Chose grave, le parti décide d’assigner en justice ses 21 députés provinciaux pour corruption et n’avoir pas suivi le mot d’ordre du parti. C’est là où le bât blesse. Il faut d’abord déterminer devant quelle …

  • 21 mars

    RDC : Vers une dissolution du Parlement ?

    Fatshi, President de la RDC.

    A peine prises, les décisions de la réunion interministérielle d’hier lundi 18 mars suscitent une avalanche de réactions. Convoquée par le Président Félix Tshisekedi, cette rencontre a accouché d’une série de mesures qui sont loin de faire l’unanimité dans la classe politique. Directement concerné, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) s’est réuni illico pour répondre aux initiateurs de la réunion interministérielle. Les cadres de ce parti, qui a raflé 91 sièges sur les 100 aux sénatoriales, ont aussitôt rejeté les différentes mesures qui semblent préparer la voix à un blocage du processus électoral. Selon un …