mercredi , 23 octobre 2019
Accueil / Afrique / Est-ce un signe de faiblesse ? : Réouverture de la Maison Schengen en RDC

Est-ce un signe de faiblesse ? : Réouverture de la Maison Schengen en RDC

Dans une déclaration faite quelques minutes après la signature entre le gouvernement congolais et l’Union européenne sur la réouverture de la Maison Schengen, le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, salue cet acte. Quant à lui, la réouverture de la Maison Schengen marque le premier pas dans la normalisation des relations diplomatiques entre le gouvernement congolais et l’UE. L’Ambassade de Belgique ouvrira, en son sein, un guichet spécial de traitement dédié aux officiels congolais détenteurs de passeports diplomatiques, stipule l’accord signé entre la RDC et l’EU.

L’accord sur la réactivation de la Maison Schengen signé par François Beya Kasonga, Conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de sécurité et Philippe Bronchain, chargé d’affaires a.i du Royaume de Belgique, est un acte reconsolidant les relations diplomatiques entre la République démocratique du Congo et l’Union européenne (UE).

D’ailleurs, dans une déclaration faite quelques minutes après la signature entre le gouvernement congolais et l’Union européenne sur la réouverture de la Maison Schengen, le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, salue cet acte. Quant à lui, la réouverture de la Maison Schengen marque le premier pas dans la normalisation des relations diplomatiques entre le gouvernement congolais et l’UE. « Je salue l’accord permettant la réouverture de la Maison Schengen à Kinshasa. Un premier pas positif pour reprendre les échanges entre UE et la RDC au bénéfice de la population congolaise qui attend le changement et l’ouverture », a twitté Didier Reynders.

Ouverture du guichet spécial

L’Ambassade de Belgique ouvrira, en son sein, un guichet spécial de traitement dédié aux officiels congolais détenteurs de passeports diplomatiques, stipule l’accord signé entre la RDC et l’EU. « Les demandes pour cette catégorie seront traitées en ayant égard à la dignité des fonctions des concernés. La validité des visas octroyés aux officiels détenteurs des passeports diplomatiques sera d’une durée d’au moins trois mois, avec plusieurs entrées », précise dudit accord.

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a annoncé le 15 février 2019 avoir « instruit » la partie congolaise de finaliser rapidement les discussions pour la « réactivation » de ce dispositif d’octroi du visa Schengen à partir de la capitale congolaise, rappelle-t-on.

(avec Hervé Ntumba)

A lire aussi

Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des …

Laisser un commentaire