samedi , 15 décembre 2018
Accueil / Afrique / Trina FUKIAU : Une voie bénie dans l’album « Couronnée »

Trina FUKIAU : Une voie bénie dans l’album « Couronnée »

Avec l’opus “Couronnée”, qui est déjà en vente dans la capitale française, Pasteur Moïse Mbiye lance la chanteuse Trina Fukiau. Ceux qui ont eu l’occasion d’écouter “Loboko ya Nzambe” et même “Ozwaki ngai na zéro” (tu m’avais eu dans le néant), sont unanimes à reconnaître que cette chanteuse, bien que dans ses débuts dans la chanson, vient de s’ouvrir un véritable chemin qui la conduira au loin pour l’honneur et la gloire du Tout Puissant.

Grâce à l’implication personnelle du Pasteur Moïse qui a écrit et qui vient de produire une œuvre intitulée “Loboko ya Nzambe” (la main de l’Éternel) chantée par la nouvelle coqueluche Trina Fukiau, nous sommes en droit de dire que c’est une voie bénie qui s’ouvre devant cette nouvelle chanteuse Gospel. Mais cela n’est qu’un extrait de l’album complet intitulé “Couronnée” qui est déjà disponible dans toutes les Fnac en Hexagone ainsi que chez les vrais marchands du disque.

Cet opus, comme nous le disons, est déjà en vente dans la capitale française et ceux qui ont eu l’occasion d’écouter “Loboko ya Nzambe” et même “Ozwaki ngai na zéro” (tu m’avais eu dans le néant), sont unanimes à reconnaître que cette chanteuse, bien que dans ses débuts dans la chanson, vient de s’ouvrir un véritable chemin qui la conduira au loin pour l’honneur et la gloire du Tout Puissant.

Cet album qui parle de la main de Dieu qui est vraiment sacrée et il conduit tous ceux qui s’y accrochent sur un bon parcours car, jamais un enfant de Dieu qui marche selon ses préceptes n’a manqué de quelque chose. Dieu est vivant, il agit et réponds favorablement à la demande de ses enfants.

A l’écoute de la belle mélodie qui accompagne l’album “Couronnée”, les amateurs de la chanson chrétienne dressent déjà un bilan très positif quant à la poursuite de la carrière musicale de Trina Fukiau. Coup de chapeau à l’encadreur Pasteur Moïse Mbiye.

(avec Kingunza Kikim Afri)

A lire aussi

Le régime de Kigali recrute des jeunes burundais pour « déstabiliser » le Burundi

Le Rwanda « est le principal facteur de déstabilisation de mon pays et par conséquent, …

Laisser un commentaire