samedi , 15 décembre 2018
Accueil / Afrique / RDC : Revue de presse du vendredi 30 Novembre 2018

RDC : Revue de presse du vendredi 30 Novembre 2018

Dernière mise à jour, le 2 décembre 2018 à 09:05

Les journaux parus ce vendredi 30 Novembre en République Démocratique du Congo (RDC) se concentrent sur la main noir du régime de « Joseph KABILA » dans l’interdiction d’atterrissage des avions affrétés par Martin FAYULU MADIDI dit Mafa, la position de la coalition Lamuka réaffirmée par Moise KATUMBI CHAPWE et Jean-Pierre BEMBA; et la tournée de Shadary dans le Grand Katanga.

Interdiction d’atterrissage des avions affrétés par Fayulu

La controverse autour des aéronefs affrétés par la coalition Lamuka, qui soutient la candidature de Martin Faylu Madidi. « Martin Fayulu n’a pas encore lancé sa campagne. Pourtant son équipe de campagne, dirigée par Pierre Lumbi, dispose déjà d’un chronogramme bien précis qui quadrille toute la République, en commençant par les villes de Beni et Butembo, première étape de cette campagne électorale. Pour l’heure, le candidat commun de l’opposition ne sait pas se mouvoir. Et pour cause, Kinshasa continue à entretenir le flou sur l’autorisation d’atterrissage des avions affrétés à la campagne de Martin Fayulu », rapporte Le Potentiel.

Pierre Lumbi, son directeur de campagne, n’y est pas allé par le dos de la cuillère, dénonçant la main noire du pouvoir de Kinshasa dans ce qui paraît comme un plan mis en place pour empêcher à tout prix le candidat de la coalition Lamuka, Martin Fayulu, de sillonner la RDC dans le cadre de la campagne dont le go a été donné depuis le 22 novembre 2018 par la CENI, poursuit le quotidien.

La position de la coalition Lamuka réaffirmée par Katumbi et Bemba

« Bemba et Katumbi appellent à voter Fayulu mais sans la machine à voter », titre La Manchette qui rapporte le message contenu dans une visdéo en Lingala et Swahili postée jeudi 29 novembre sur les réseaux sociaux.

Le journal note qu’à moins d’un mois de la tenue des scrutins présidentiel, législatives et provinciaux, la ligne de la coalition Lamuka n’a pas bougé et vient d’être confirmé par Katumbi et Bemba.

« C’est une confusion inutile. Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi ne disent pas clairement s’il faut boycotter ou pas les élections en cas du maintien des machines à voter le 23 décembre », indique le journal citant un opposant ayant requis l’anonymat.

C’est dans cette même ligne que L’Avenir signe : « Fayulu laisse les Congolais dans l’ambigüité ». Pour le journal, son message est tellement ambigu que certains esprits éclairés se demandent s’il n’a pas de plan B caché dans ses manches.

« Logiquement, Fayulu ne peut pas se départir du mot d’ordre donné par ses maîtres à penser de la communauté internationale. Ceux-ci lui ont donné un agenda clair, qu’il doit fidèlement réaliser, au risque d’être discrédité et déclaré persona non grata. La démarche consiste à rejeter la machine à voter et d’exiger qu’on élague les enrôlés sans empreintes », écrit le quotidien.

Fayulu démarre sa campagne électorale

Actualité.cd indique à la Une : « Présidentielle : Martin Fayulu lance sa campagne dimanche à Beni ». Déjà, Pierre Lumbi Okongo estime que « le peuple ira aux élections en résistant contre la machine à voter », selon le média en ligne.

D’où cette question de L’Avenir : « Boycotter ou participer aux élections ? » Selon le quotidien, Fayulu laisse les Congolais dans l’ambiguïté. Car à quelques semaines de l’organisation des élections générales en RDC le candidat commun issu des travaux de Genève en Suisse peine à délivrer un message clair à la population congolaise. Son message est tellement ambigu que certains esprits éclairés se demandent s’il n’a pas de plan B caché dans ses manches.

Pendant ce temps, Africa News publie la première phase de la tournée électorale du candidat Martin Fayulu qui démarre sa campagne à Beni. Ce dimanche. En une semaine, indique le trihebdomadaire, il va parcourir 14 villes lors de la première phase de sa campagne. Cela, ap^rès avoir monté son état major.

Tournée de Shadary dans le Grand Katanga

« E. Shadary conquiert Haut Lomami et Tanganyika », titre Africa News qui précise qu’après le Haut Katanga et le Lualaba, le candidat du FCC poursuit sa campagne dans le Grand Katanga. Le trihebdomadaire précise que Shadary est arrivé à Kalemie où il a fait ses études secondaires, décroché son diplôme d’Etat et marqué ses premiers pas en politique et dans l’enseignement supérieur et universitaire. Il a tenu, ajoute le journal, un meeting au stade Sendwede Kalemie où il a joué au football, devant une population qui le connaît fort bien et qu’il connaît lui-même.

L’Agence Congolaise de Presse (ACP) rapporte que le président de la République et Commandant des Forces armées de la RDC, de la police nationale congolaise et président du Conseil supérieur de la défense, Joseph Kabila Kabange, a rappelé certaines obligations des FARDC et de la PNC au cours d’une réunion du Conseil supérieur de la Défense qu’il a présidée mercredi, dans son bureau de travail de GLM à Kinshasa.

Le candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre 2018, Ramazani Shadary poursuit sa tournée dans le Grand Katanga, rapporte L’Avenir. Jeudi dans la soirée, il est arrivé à Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika, où il a fait ses études secondaires, décroché son diplôme d’Etat et marqué ses premiers pas en politique et dans l’enseignement supérieur et universitaire, rappelle le tabloïd.

A lire aussi

Le régime de Kigali recrute des jeunes burundais pour « déstabiliser » le Burundi

Le Rwanda « est le principal facteur de déstabilisation de mon pays et par conséquent, …

Laisser un commentaire