samedi , 15 décembre 2018
Accueil / Afrique / Raja Casablanca : Pari réussi !

Raja Casablanca : Pari réussi !

Battu 3-0 à la finale « aller » de la Coupe de la confédération 2018, ce dimanche 25 novembre, l’AS Vita Club de la République Démocratique du Congo (RDC), réduit ses chances de remporter le match retour contre Raja Casablanca le 2 décembre à Kinshasa.

Le Raja Casablanca a réussi son pari en s’imposant lors de la finale « aller » de la Coupe de la confédération, ce dimanche 25 novembre au complexe sportif Mohammed V de Casablanca (Maroc). Les Marocains ont largement battu les Congolais de l’AS Vita Club avec 3 buts inscrits en seconde période dont un doublé de Soufiane Rahimi.

A domicile, le Raja devait tenter de prendre un avantage décisif avant d’aller en République démocratique du Congo pour le match retour. Il s’agit d’un pari réussi pour Raja Casablanca.

Dès les premières minutes, les Marocains ont pressé les Congolais avec, notamment, une frappe de Baye Ibrahima Niasse (7e). Si le Raja est sorti vainqueur de cette première confrontation, en première période Abderrahim Achchakir ne profite pas de trois coups francs pour tenter d’inscrire le premier but des Marocains (14e, 21e et 31e).

A la 42e le portier congolais sauve une frappe de la tête de Soufiane Rahimi, les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un nul. Les Marocains dominent, mais ne trouvent pas la faille.

Pour rappel, tous ces trois buts ont été marqués en seconde période par les marocains. C’est en deuxième période que ces derniers ont appuyé vraiment sur l’accélérateur. Mahmoud Benhalid offre une talonnade à Soufiane Rahimi qui trompe Nelson Lukong Bongaman et ouvre le score (47e). Rahimi (sorti à la 75e minute) double la mise d’une frappe puissante au premier poteau (61e).

A la suite d’une faute de Yannick Bangala Litombo dans la surface, le Raja assomme les Congolais, réduits à dix, avec un penalty de Mahmoud Benhalid qui signe son huitième but dans la compétition (66e).

En somme, de quoi prendre une option sur le titre avant la finale retour le 2 décembre à Kinshasa ?

Finale de la Ligue des Champions 2014

Le coach Ibenge se souvient du sacre manqué in extremis au stade Tata Raphaël de la Kethulle, il y a de cela quatre ans. Cette fameuse « Nécropole » qui enterrait tous les adversaires des vert et noir lors de la campagne africaine en Ligue des Champions 2014, avait hélas mis aussi en bière V.Club. Le coach des » bana vea », se souvient de ce triste événement et veut tourner la page en décrochant le sacre en Coupe de la Confédération 2018. « Nous avons joué la finale en 2014. Elle nous reste encore dans la gorge, parce que nous avons perdu le trophée, sans avoir perdu sur le terrain. Nous avons envie de ramener la Coupe à la maison, quatre ans après », a-t-il révélé. « Nous sommes ici pour faire le meilleur résultat possible, ce qui est très important pour nous », à confié, jeudi en séance d’entraînement, le meilleur buteur de l’As V. Club, Jean Marc Makusu Mundele depuis Casablanca, au Maroc.

Le coach de l’AS V.Club, Jean-Florent Ibenge, a envie de ramener la Coupe de la Ligue des Champions à Kinshasa. Le patron du staff technique des Dauphins Noirs l’a déclaré récemment depuis le Maroc où il séjourne depuis le lundi 19 novembre avec son équipe, en prévision de la rencontre de son club avec Raja de Casablanca. Ce, pour le compte de la finale aller de la 15ème Coupe de la Confédération.

Ibenge se souvient du sacre manqué in extremis au stade Tata Raphaël de la Kethulle, il y a de cela quatre ans. Cette fameuse « Nécropole » qui enterrait tous les adversaires des vert et noir lors de la campagne africaine en Ligue des Champions 2014, avait hélas mis aussi en bière V.Club.

Le coach des « bana vea » , se souvient de ce triste événement et veut tourner la page en décrochant le sacre en Coupe de la Confédération 2018.

« Nous avons joué la finale en 2014. Elle nous reste encore dans la gorge, parce que nous avons perdu le trophée, sans avoir perdu sur le terrain. Nous avons envie de ramener la Coupe à la maison, quatre ans après », a-t-il révélé.

« Après quatre ans, l’effectif a changé:Munganga, Makwekwe, Lomboto et évidemment Lukong, Bafola, Kila étaient certes là. En face (ndlr : Raja), il y aura Chikito Lema qui était avec nous. Il avait d’ailleurs marqué lors de la finale aller et retour. Je suis ravi. Nous faisons ce métier pour ça. C’est un grand moment à jouer. Donc, nous allons nous lâcher, pour ne rien regretter », a-t-il indiqué.

La finale aller de la C2 va mettre aux prises ce dimanche 25 novembre, sous le coup de 20 heures locales, V.Club à Raja de Casablanca, au stade Mohammed V.

La manche retour interviendra, pratiquement dans une semaine, soit le dimanche 2 décembre, au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Cette première finale, que va accueillir pour la toute première fois de son histoire, l’ex- Kamanyola, débutera également sous le coup de 20 heures locales.

(avec Hervé NTUMBA)

A lire aussi

Le régime de Kigali recrute des jeunes burundais pour « déstabiliser » le Burundi

Le Rwanda « est le principal facteur de déstabilisation de mon pays et par conséquent, …

Laisser un commentaire