jeudi , 1 octobre 2020
Accueil / Afrique / Ébola : Construction d’un centre de transit au Nord-Kivu

Ébola : Construction d’un centre de transit au Nord-Kivu

L’épidémie d’Ebola qui a fait son apparition le 1er août 2018 – la 10ème en RDC – est devenue la plus grave jamais connue par le pays. L’épicentre s’est déplacé de Mangina, où les premiers cas ont été notés, vers la ville de Beni. Cette ville a vu le nombre des nouveaux cas suspects et confirmés augmenter régulièrement dans plusieurs quartiers jusqu’à saturer le centre de traitement Ebola (CTE). Selon la Coordinatrice du projet Marie Burton, l’emplacement de ce nouveau centre de transit à proximité du centre de traitement Ebola (CTE), dont la capacité est actuellement saturée, permettra de rapprocher les différents acteurs de la riposte dans la ville.

Trois mois après l’apparition de l’épidémie d’Ebola en RDC, 341 cas ont été déjà signalés, dont 303 confirmés, 215 décès enregistrés et plus de 100 patients guéris de la maladie. Pour renforcer la capacité de prise en charge à Beni, MSF a décidé de construire un centre de transit d’une capacité initiale de 16 lits, rapporte un communiqué de cette organisation internationale humanitaire.

L’épidémie d’Ebola qui a fait son apparition le 1er août 2018 – la 10ème en RDC – est devenue la plus grave jamais connue par le pays. L’épicentre s’est déplacé de Mangina, où les premiers cas ont été notés, vers la ville de Beni. Cette ville a vu le nombre des nouveaux cas suspects et confirmés augmenter régulièrement dans plusieurs quartiers jusqu’à saturer le centre de traitement Ebola(CTE). 

Selon la Coordinatrice du projet Marie Burton, l’emplacement de ce nouveau centre de transit à proximité du centre de traitement Ebola (CTE), dont la capacité est actuellement saturée, permettra de rapprocher les différents acteurs de la riposte dans la ville. 

L’objectif du centre est de recevoir tous les cas suspects, en attente de confirmation du laboratoire. Selon l’état clinique de ces patients, l’équipe médicale débutera les premiers soins médicaux avant de référer les patients confirmés Ebola vers le CTE de la ville. Ceux qui ne seront pas confirmés comme des cas d’Ebola seront transférés vers les structures médicales existantes pour la suite des traitements.

Le centre de transit est implanté sur un terrain de football d’une surface de 8 000 m2. Elle a une capacité initiale de 16 lits. A la longue, cette unité pourrait être amenée à augmenter sa capacité à 48 en fonction de l’évolution de l’épidémie. Préféré aux tentes, ce centre dispose des plusieurs rangées de chambres individuelles afin de protéger a