samedi , 15 décembre 2018
Accueil / Afrique / Battu 3-0 : Vita Club va-t-il vraiment gagner la Coupe de la Ligue des Champions à Kinshasa ?
Joueur de Vita club agresse, par les joueurs de Raja Casablanca.
Joueur de Vita club agresse, par les joueurs de Raja Casablanca.

Battu 3-0 : Vita Club va-t-il vraiment gagner la Coupe de la Ligue des Champions à Kinshasa ?

Dernière mise à jour, le 27 novembre 2018 à 11:40

Le Marocain Raja Casablanca a battu dimanche le club AS Vita de la République démocratique du Congo (RDC) 3-0 lors du match aller de la finale de la Coupe d’Afrique des Confédérations 2018. Au coup de sifflet final, les joueurs du Raja ont assisté à des célébrations de masse alors que le contingent du Vita Club exprimait son mécontentement à l’arbitre. Le résultat donne un gros défi à l’AS Vita Club qui organisera le match retour à Kinshasa le dimanche 2 décembre. Les observateurs s’interrogent si réellement l’As Vita Club, après avoir été battu 3-0 dimanche, sera en mesure de gagner la Coupe de la Ligue des Champions 2018 à Kinshasa ?

Finale de la Ligue des Champions 2014

Le coach Ibenge se souvient du sacre manqué in extremis au stade Tata Raphaël de la Kethulle, il y a de cela quatre ans. Cette fameuse « Nécropole » qui enterrait tous les adversaires des vert et noir lors de la campagne africaine en Ligue des Champions 2014, avait hélas mis aussi en bière V.Club. Le coach des  » bana vea », se souvient de ce triste événement et veut tourner la page en décrochant le sacre en Coupe de la Confédération 2018. « Nous avons joué la finale en 2014. Elle nous reste encore dans la gorge, parce que nous avons perdu le trophée, sans avoir perdu sur le terrain. Nous avons envie de ramener la Coupe à la maison, quatre ans après », a-t-il révélé. « Nous sommes ici pour faire le meilleur résultat possible, ce qui est très important pour nous », à confié, jeudi en séance d’entraînement, le meilleur buteur de l’As V. Club, Jean Marc Makusu Mundele depuis Casablanca, au Maroc.

Le coach de l’AS V.Club, Jean-Florent Ibenge, a envie de ramener la Coupe de la Ligue des Champions à Kinshasa. Le patron du staff technique des Dauphins Noirs l’a déclaré récemment depuis le Maroc où il séjourne depuis le lundi 19 novembre avec son équipe, en prévision de la rencontre de son club avec Raja de Casablanca. Ce, pour le compte de la finale aller de la 15ème Coupe de la Confédération.

Ibenge se souvient du sacre manqué in extremis au stade Tata Raphaël de la Kethulle, il y a de cela quatre ans. Cette fameuse « Nécropole » qui enterrait tous les adversaires des vert et noir lors de la campagne africaine en Ligue des Champions 2014, avait hélas mis aussi en bière V.Club.

Le coach des « bana vea » , se souvient de ce triste événement et veut tourner la page en décrochant le sacre en Coupe de la Confédération 2018.

« Nous avons joué la finale en 2014. Elle nous reste encore dans la gorge, parce que nous avons perdu le trophée, sans avoir perdu sur le terrain. Nous avons envie de ramener la Coupe à la maison, quatre ans après », a-t-il révélé.

« Après quatre ans, l’effectif a changé:Munganga, Makwekwe, Lomboto et évidemment Lukong, Bafola, Kila étaient certes là. En face (ndlr : Raja), il y aura Chikito Lema qui était avec nous. Il avait d’ailleurs marqué lors de la finale aller et retour. Je suis ravi. Nous faisons ce métier pour ça. C’est un grand moment à jouer. Donc, nous allons nous lâcher, pour ne rien regretter », a-t-il indiqué.

La finale aller de la C2 va mettre aux prises ce dimanche 25 novembre, sous le coup de 20 heures locales, V.Club à Raja de Casablanca, au stade Mohammed V.

La manche retour interviendra, pratiquement dans une semaine, soit le dimanche 2 décembre, au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Cette première finale, que va accueillir pour la toute première fois de son histoire, l’ex- Kamanyola, débutera également sous le coup de 20 heures locales.

VITA CLUB PRÊT À RAMENER UN BON RÉSULTAT DU MAROC

« Nous sommes ici pour faire le meilleur résultat possible, ce qui est très important pour nous », à confié, jeudi en séance d’entraînement, le meilleur buteur de l’As V. Club, Jean Marc Makusu Mundele depuis Casablanca, au Maroc.

L’AS V. Club sera reçue par le Raja Casablanca du Maroc. Ce sera ce dimanche 25 novembre à 20h00’ dans la ville portant le même nom. Le match s’inscrira pour le compte de la finale aller de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération de la CAF.

Les poulains de Jean-Florent Ibenge Ikwange n’ont pas manqué d’exprimer leur détermination avant d’aborder cette finale, la deuxième en quatre ans. Mais bien avant le jour-j, l’équipe de la capitale congolaise devra s’acclimater sur le sol chérifien. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le staff et la direction de V. Club ont tenu à voyager une semaine plus tôt.

Tous les Dauphins noirs tiennent à un bon résultat au terme de ce premier acte, gage d’un bon positionnement, avant le match retour, prévu à Kinshasa le 2 décembre.

Du côté des joueurs, le moral est au zénith. Nelson Munganga, l’un des derniers membres du groupe de l’épopée 2014 et capitaine de l’actuel effectif parle de la concentration. « Je suis très concentré et le moral est très bon. Ce n’est que normal, parce que nous préparons une finale. Nous étions plusieurs au départ de la compétition et nous sommes arrivés à cette étape, nous ne pouvons que bien nous porter. C’est un vrai plaisir disputer cette finale. Nous devons la remporter, ce qui nous fera beaucoup de bien dans nos carrières. Le public kinois n’attend que cela », a indiqué Nelson Munganga Omba.

Pour sa part, l’attaquant de Vita, Makusu, affirme, la confiance règne déjà dans le groupe. « Nous sommes très calmes et confiants. Nous continuons notre préparation. Il fait froid certes, mais ce n’est pas aussi grave que cela. Nous n’avons pas le temps de trop parler, mais d’être concret. C’est ce que nous sommes en train de faire. Nous sommes ici pour obtenir le meilleur résultat possible, ce qui est très important pour nous », a expliqué l’avant-centre de V.Club et meilleur buteur de l’équipe dans ce tournoi, avec 9 réalisations.

Les Dauphins Noirs de Kinshasa sont arrivés sur place à Casablanca depuis le lundi 19 novembre.

(avec Gloire BATOMENE, Bahati KASINDI)

A lire aussi

Le régime de Kigali recrute des jeunes burundais pour « déstabiliser » le Burundi

Le Rwanda « est le principal facteur de déstabilisation de mon pays et par conséquent, …

Laisser un commentaire