jeudi , 22 août 2019
Accueil / Afrique / « Base » ? : L’imbécilité de Fatshi, de Kabund et de l’UDPS/Tshisekedi !
Jean-Mark KABUND-A-KABUND, l'homme qui intimide Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit Fatshi, comme il intimide son chien.
Jean-Mark KABUND-A-KABUND, l'homme qui intimide Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit Fatshi, comme il intimide son chien.

« Base » ? : L’imbécilité de Fatshi, de Kabund et de l’UDPS/Tshisekedi !

Dernière mise à jour, le 27 novembre 2018 à 11:40

Avec une base en chanvrée, Fatshi a commis une erreur politique grave et voir même signé sa mort politique au niveau international. En politique, comme il avait déjà posé sa signature dans ce document [désignant le candidat commun de l’opposition] au niveau international, avant de se redire, il devait d’abord retourner à Kinshasa et rendre compte au comité politique [le comité qui gère le parti UDPS/Tshisekedi], avant de prendre une décision finale. Son défunt père, Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, géré le parti avec les « fondateurs du parti ». Donc c’est une décision du groupe [comité politique], pas d’un individu président avec son Secrétaire Général (SG) qui l’intimide comme il intimide son chien en disant que « je te donne 48 heures… ». Il avait consulté qui lui [le SG] Jean-Mark KABUND-A-KABUND pour faire cette déclaration ? Oh c’est la base qui a dit ! Mais un parti politique ne se gère pas à partir de la base. Le parti à un comité politique de gestion qui prend des décisions et donne des directives à suivre. Ce que nous avons vécu, c’est la rue. Ce sont des bêtises. La crédibilité que l’UDPS avait : fini !

Avec une base en chanvrée, Fatshi a commis une erreur politique grave et voir même signé sa mort politique au niveau international, en retirant sa signature de l’accord de Genève désignant Martin FAYULU comme candidat commun de l’opposition.

La fondation Koffi Annan est composée de plusieurs chef d’États [dont Barack OBAMA], des hommes d’affaires et autres dignitaires à travers le monde qui sont membres. Tout le travail fait par cette fondation pour faciliter la désignation du candidat commun de l’opposition congolaise, est lancé dans presque tous ses services du monde. En politique, comme il avait déjà posé sa signature dans ce document au niveau international, avant de se redire, il devait d’abord retourner à Kinshasa et rendre compte au comité politique [le comité qui gère le parti UDPS/Tshisekedi], avant de prendre une décision finale.

Son défunt père Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, géré le parti avec les « fondateurs du parti ». Donc c’est une décision du groupe [du comité politique], pas d’un individu président avec son Secrétaire Général (SG) qui l’intimide comme il intimide son chien en disant que « je te donne 48 heures… ». Il avait consulté qui lui [le SG] Jean-Mark KABUND A KABUND pour faire cette déclaration ? Oh c’est la base qui a dit ! Mais un parti politique ne se gère pas à partir de la base. Le parti à un comité politique de gestion – qui, selon des sources crédibles, est quasi-inexistant au sein de la nouvelle UDPS version Fatshi.

Donc c’est au comité politique que vous allez d’abord rendre compte de votre signature. Après, ils [le comité politique] vont faire appréciation de ce que vous avez commis come acte. Et c’est le comité politique qui va maintenant donner la décision finale de la chose.

Mais ce n’est pas cette manière qu’ils ont procédé. Fatshi et son SG ont montré au monde entier que ce sont des inaptes et ils ne connaissent pas la politique. Ils ne peuvent pas gérer un parti politique. Ils disent que le parti [UDPS version Fatshi ou UDPS/Tshisekedi] est grand. Mais il est mal géré. Il est mal positionné. Parce que c’est au comité politique qu’ils devraient aller rendre compte. Ça ne se fait pas comme ça.

Vous voulez un État de droit ? Mais ça ne se fait pas comme ça. Ça c’est la rue. Ça ce sont des bêtises.

Vous prenez de jeunes gens, vous leurs drogués, vous dites que venez faire du feu ici comme ça on va dire au monde entier que c’est la base qui a décidée. C’est vraiment ridicule.

L’acte que Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO dit Fatshi (président national de l’UDPS/Tshisekedi) vient de poser à Genève, est dans toute les officines du monde entier. Il ne passera plus. L’UDPS ne passera plus. Ils peuvent plus faire quoi que ce soit.

La crédibilité que l’UDPS avait : fini !

A lire aussi

PALU : C’est la guerre entre Lokondo et Lugi

Le regroupement politique « Palu et Alliés » traverse une zone de forte turbulence. À …

Laisser un commentaire