lundi , 24 juin 2019

Archives journalières : 24/11/2018

novembre, 2018

  • 24 novembre

    RDC : Les congolais entre l’illusion des élections crédibles et l’agir démocratique « Lamuka »

    Martin FAYULU dit Mafa, lors de son mini meeting, devant le Stade des Martyrs, Kinshasa.

    Dernière mise à jour, le 26 novembre 2018 à 12:18 Nous sommes embarqués dans un processus électoral dont les très légitimes inquiétudes que nous pouvons avoir ne nous rassurent pas sur la stabilité de la Rdc suite à une parodie d’élection qui se trame. Il est temps pour que nous agissions en éveillant les consciences des nos frères et soeurs congolais, développant leur compétence civique en faisant reculer les frontières de la peur, de la léthargie. Notre défi justifie nos raisons d’agir contre un système despotique de monsieur Kabila érigé en clientélisme, contre les hommes politiques congolais qui utilisent les …

  • 24 novembre

    Echec du CNSA : Olenghankoy brandit la veste d’un Homme d’Etat !

    Joseph OLENGHANKOY, lors d'une émission sur "Top Congo FM"

    Dernière mise à jour, le 26 novembre 2018 à 12:04 Conseil national de suivi de l’Accord (CNSA), pourquoi Joseph OLENGHANKOY a-t-il échoué ? Il devrait démissionner du CNSA pour faute des réalisations. Avec une bouche pleine, il n’arrive plus à parler du mal du régime de Joseph KABILA KABANGE et brandit la veste d’un Homme d’Etat – au lieu d’un homme politique. Entonnant ! Et pourtant il avait traité ce dernier [le Raīs congolais] de « microbe ».

  • 24 novembre

    Élections : A qui profiterait l’insécurité le 23 décembre 2018 en RDC ?

    Les points noirs du processus électoral restent l’Ituri, le Nord-Kivu, le Nord-Katanga et le Grand Kasaï, où des groupes armés, internes comme externes, continuent de semer l’insécurité. Il y a lieu de craindre l’impossibilité pour la Ceni d’ouvrir des bureaux de vote, dans plusieurs coins de ces provinces, le jour des scrutins couplés présidentiel, législatifs nationaux et provinciaux, la désertion pure et simple des bureaux de vote par les électeurs et, pire, le bourrage des urnes par les seigneurs de guerre et leurs combattants. D’où, il faut d’ores et déjà désespérer de la vérité des urnes là où les maîtres …