lundi , 17 décembre 2018

Archives journalières : 13/11/2018

novembre, 2018

  • 13 novembre

    Présidentielle : Le new deal PALU – FCC

    Sans vouloir faire l’économie de la turbulence qu’a traversé cette formation politique, son Secrétaire permanent LUGI GIZENGA a annoncé à la presse avoir « donné le mot d’ordre de soutenir Monsieur Emmanuel RAMAZANI SHADARI, à la présidentielle ». Le consigne de vote sera-t-elle suivie d’effet, dans la nouvelle province du Kwilu, bastion historique du Parti Lumumbiste Unifié « PALU » ? Mieux, quelle sera la radioscopie politique au Kwilu ? le parti cinquantenaire garde-t-il la main-mise ? La réponse est affirmative, soutienne, certains experts et observateurs des questions politiques congolaises et du Kwilu. Après avoir réalisé les élections parlementaires, présidentielles …

  • 13 novembre

    ONU : Pierre Lacroix évoque le départ progressif de la MONUSCO

    « Il est clair que la mission ne peut être éternelle. Il faut réfléchir ensemble à ce que doit être l’avenir de la mission. L’échéance électorale à venir est importante. Après cette échéance, il faudra examiner la manière dont les nations unies pourront être les plus utiles possibles, y compris à travers la Monusco pour le peuple congolais. Le moment venu, il faudra envisager le départ de la Monusco comme on l’a fait avec d’autres missions de la paix (…) », a-t-il déclaré au cours d’un échange avec la presse à la fin de son séjour en République démocratique du …

  • 13 novembre

    RDC : Un coup de théâtre après une candidature commune de l’opposition

    Les Oppositions congolaise, en Suisse, après avoir désigné un candidat commun.

    Dernière mise à jour, le 17 novembre 2018 à 12:32 L’unité de l’opposition vient de voler en éclats seulement vingt-quatre heures après avoir choisi Martin Fayulu comme candidat de l’opposition. Ce triste épisode vient une fois de plus illustrer les failles récurrentes de leaders congolais de l’opposition qui ne se surpassent jamais en apportant un nouveau ton, des nouvelles idées et surtout un nouvel état d’esprit à leurs partis, mais surtout restent esclaves de clivages ethniques qui ne peuvent pas les faire émanciper. C’est comme chaque ethnie rêve de s’approprier le pouvoir en ayant un président s’identifiant seulement par le …