lundi , 17 décembre 2018
Accueil / Afrique / Martin FAYULU : Un choix surprenant par la coalition Lamuka
Martin FAYULU, candidat commun des oppositions à la présidentielle 2018.
Martin FAYULU, candidat commun des oppositions à la présidentielle 2018.

Martin FAYULU : Un choix surprenant par la coalition Lamuka

Dernière mise à jour, le 17 novembre 2018 à 12:31

La coalition de l’opposition congolaise a désigné Martin Fayulu, homme d’affaires et législateur, comme candidat à l’élection présidentielle de décembre, a indiqué le groupe dans un communiqué. Fayulu affrontera le successeur préféré du président au pouvoir, Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadari, aux élections de la République démocratique du Congo le 23 décembre.

Les dirigeants de l’opposition en République Démocratique du Congo (RDC) ont choisi l’homme d’affaires Martin Fayulu comme candidat à l’élection présidentielle très retardée de décembre. La sélection de Martin Fayulu, âgé de 61 ans, a eu lieu après plusieurs jours de discussions entre sept dirigeants de l’opposition dans la ville suisse de Genève.

M. Fayulu est un choix surprenant: bien qu’il soit député, il est largement perçu comme un investisseur et un homme d’affaires plutôt que comme un chef de l’opposition. Les deux autres prétendants, Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe, vont maintenant se rallier derrière M. Fayulu.

La décision de l’opposition de s’unir est cruciale, car lors d’une élection à un tour, plusieurs candidats briseraient le vote. Réunis à sept pour la première fois, ils ont également convenu d’un programme et d’une équipe communs. La campagne devrait commencer plus tard ce mois-ci.

« Un président de transition vers de vraies Élections »

Si il est élu, Martin Fayulu « devrait organiser une transition de 2 ans, 2 ans et demie afin de retourner à la normalité constitutionnelle », annonce sur Top Congo FM, Adolphe Muzito, un des 7 leaders ayant pris part à la réunion de Genève, sous l’égide de la fondation Kofi Annan.

A l’issue de cette transition, seraient organisées de nouvelles élections qui pourraient permettre à « l’ensemble des congolais, qui veulent bien s’exprimer dans des conditions normales, sans être objet d’exclusion d’un pouvoir quelconque ».

En ce compris, Moise Katumbi, Jean-Pierre Bemba et lui-même, Adolphe Muzito, dont les candidatures ont été invalidées par la cour constitutionnelle.

Fayulu, porte étendard de la stratégie

« Martin Fayulu c’est notre chef de guerre contre la machine à voter, contre le fichier électoral corrompu », affirme Adolphe Muzito pour qui, le candidat commun a été désigné « pour nous conduire à la victoire. Son objectif premier c’est de nous mobiliser tous afin qu’on ait de bonnes élections ».

Des élections qui, selon l’ancien premier ministre, devraient « principalement nous permettre de créer les conditions de normalité, des conditions démocratiques pour revenir véritablement à la légalité constitutionnelle qui est aujourd’hui bafouée ».

Qui est Martin Fayulu

Martin Madidi Fayulu, né le 21 novembre 1956 à Kinshasa, est un homme d’affaires congolais, il est également député nationale, président du parti d’opposition Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) et candidat Président de la République de la coalition LAMUKA.

Il a fréquenté l’université Paris XII où il a obtenu une maitrise en économie générale, l’Institut supérieur de gestion de Paris ainsi que l’European University of America à San Francisco en Californie où il a obtenu son MBA.

Il rejoint le groupe pétrolier Mobil à Kinshasa en septembre 1984 et termine sa carrière dans le groupe en 2003 au poste de Directeur général ExxonMobil Éthiopie, après avoir assumé diverses responsabilités au siège de Mobil à Fairfax (USA), au siège de Mobil Africa à Paris et dans d’autres affiliés ExxonMobil en Afrique (Côte d’Ivoire,Kenya, Nigeria et Mali).

En 1990, il est Président du mouvement politique dénommé Forum pour la Démocratie et le Développement (FDD) qui fut membre de l’Union Sacrée de l’Opposition. En 1991, il participe à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle il était Vice-président de la Commission Économie, Industrie et PME.

En 1993 il est élu par ses pairs de la CNS comme membre du Haut Conseil de la République Parlement de Transition (HCR-PT). Élu en 2006, à la fois député provincial de la ville de Kinshasa et député national, il optera de siéger à l’Assemblée provinciale de Kinshasa laissant ainsi son mandat de député national à son suppléant.

En mars 2009, il participe à la création du parti politique dénommé Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé), parti duquel il est Président7. À l’élection législative de 2011, il a été élu député national avec deux autres collègues du parti.

Martin Fayulu est également Coordonnateur des Forces Acquises au Changement (FAC), plate-forme politique qui regroupe une vingtaine de partis politiques. Ainsi que Sauvons la RDC, un regroupement socio-politique crée le 18 novembre 2013.

En date du 11 Novembre 2018, Martin Fayulu est désigné comme candidat président aux élections présidentielles du 23 Décembre 2018 par ses collaborateurs membres de la coalition Lamuka après 3 jours de concertation à Genève.

Par ailleurs Martin Fayulu est chef d’entreprise, et investi dans des domaines divers et variés notamment l’hôtellerie, l’immobilier et l’agriculture. Il est marié à Esther Ndengue Fayulu et est père de trois enfants.

A lire aussi

Kashala Bonzola : Après-midi cauchemardesque pour Sanga Balende

Comme dans un conte des fées. Le club de Mbuji-mayi s’est vu humilié devant ses …

Laisser un commentaire