mardi , 13 novembre 2018
Accueil / Afrique / Bianco KIBUILA : Champion de la raquette en salle

Bianco KIBUILA : Champion de la raquette en salle

Médaillé d’argent en Afrique du Sud, champion national de squash en huit éditions d’affilée, Bianco Kibuila n’a pas d’égal dans cette discipline en République démocratique du Congo. Reconduit sur le piédestal le 14 octobre dernier au Cercle de Kinshasa, à l’issue de la 3ème édition du Tournoi national de Squash XXL, le tenant du titre rêve de conquérir d’autres trophées tant sur le continent africain qu’à l’international. Abordé par ‘‘Forum des As’’ à l’occasion de la Journée internationale de Squash célébré le samedi 20 octobre, ce sportif aguerri, détenteur d’une licence en économie et développement de l’Université catholique du Congo, éclaire l’opinion sur sa passion pour cette discipline méconnue au pays. Interview. 

Le monde a célébré le samedi 20 octobre la journée internationale du squash. Êtes-vous au parfum des activités de sensibilisation organisées à cet effet à Kinshasa ?

Bianco Kibuila : Bien entendu. Je suis au parfum des activités organisées. Ici au Congo, la célébration de cette journée a bien eu lieu. C’est d’ailleurs dans cette optique que les dirigeants de la Fédération Congolaise de Squash (FECODESQ) avaient organisé des rencontres sportives de la 3ème édition du Tournoi national de Squash XXL qui s’est déroulée récemment.

C’est quoi le squash pour un public profane ? 

Bianco Kibuila : C’est un sport pratiqué en salle. Il consiste à mettre en jeu deux joueurs qui se renvoient fréquemment une balle en la frappant à la raquette contre les murs.

Qu’est-ce qui vous a particulièrement poussé à pratiquer du squash ? 

Bianco Kibuila : (Rires) C’est grâce à mon père, Nedtor Kubuila, que j’ai fait la découverte du squash, car il est l’un de membres fondateurs de la Fédération.

Je le voyais jouer à ‘‘ce jeu’’ qui, à chaque fois, captivait mon attention. Et finalement, j’ai commencé à le pratiquer en 2008.

Vous êtes diplômé en économie et développement, mais plus actif dans le squash. Estimez-vous qu’on peut exclusivement vivre de cette discipline en RDC ?

Bianco Kibuila : J’aime bien le squash, malgré ma casquette de licencié en économie. Je me sens bien dans ma peau quand je joue au squash.

Et petit à petit, je constate que je commence à me retrouver, malgré les conditions difficiles de notre pays.

En quoi la pratique du squash peut-elle être utile à la santé ? 

Bianco Kibuila : Le squash est un sport complet, qui développe les qualités tant physiques que mentales des personnes qui le pratiquent. Il permet aux pratiquants de travailler le cœur, la respiration et l’endurance.

Cette discipline leur offre l’opportunité d’améliorer la souplesse, les réflexes et la rapidité. Elle leur permet également de tonifier le corps, de renforcer les muscles, de se défouler et d’évacuer le stress.

Comment jugez-vous le niveau du squash congolais par rapport à plusieurs pays étrangers où vous vous êtes rendu ?

Bianco Kibuila : Je reconnais que le squash prend de l’envol en République Démocratique du Congo (RDC).

Toutefois, le niveau de cette discipline n’est pas encore très élevé, malgré ma belle prestation en Afrique du Sud où j’ai eu récemment le privilège de remporter la médaille d’argent.

Bianco Kibuila, vous venez de rafler le huitième trophée de votre carrière il ya une semaine. Quel est le secret de votre succès ?

Bianco Kibuila : Mon secret, c’est l’entraînement intense. Mais également, la grâce de Dieu qui me couronne.

En RDC, les femmes sont-elles intéressées à pratiquer le squash ?

Bianco Kibuila : Oui, bien sûr ! Nous avons des filles qui jouent au squash et participent au tournoi. Ce sont d’ailleurs des filles qui ont davantage participé au récent tournoi organisé à Kinshasa.

Nous avons, par exemple, Hélène qui occupe la première place de ce championnat en version féminine. Elle est de nationalité anglaise. Ensuite vient Shekinah, une Congolaise…

Quel message adresseriez-vous aux jeunes qui hésitent encore à se lancer dans la pratique du squash ?

Bianco Kibuila : Qu’ils n’hésitent pas à adhérer à ce sport que je trouve excellent. J’encourage donc mes compatriotes à pratiquer le squash, une discipline très bénéfique pour  la santé.

Le squash était même élu le meilleur sport pour la santé, d’après le magazine Forbes.

Propos recueillis par Tania MUBUADI

A lire aussi

RDC : Le débat sur la machine à voter refait surface

Une vidéo circule, démontrant le risque de tricherie qui entoure la machine à voter. À …

Laisser un commentaire