samedi , 17 novembre 2018
Accueil / Afrique / Élections : CENI-RDC mit devant ses responsabilités

Élections : CENI-RDC mit devant ses responsabilités

« La Céni doit veiller à ce que les électeurs aillent voter sans crainte et que les candidats mènent leur campagne sans entrave. La police, l’armée, les services de sécurité et la justice doivent rester républicains et non partisans ». La population congolaise invitee à la « vigilance » pendant cette période électorale afin d’opérer le choix libre des candidats président de la république, des députés nationaux et provinciaux sans être influencée.

Au terme d’une conférence de presse tenue, mercredi 10 octobre à Kinshasa, l’Organisation non gouvernementale de défense et de promotion des Droits de l’homme, les Amis de Nelson Mandela pour les droits de l’homme (ANMDH) tient la Ceni « responsable de tous les dérapages qui arriveraient à cause de manque de son indépendance vis-à-vis des acteurs politiques impliqués dans le processus électoral ».

L’organisation appelle la Commission électorale nationale indépendante (Céni) à faire preuve d’impartialité en s’opposant pour que tous les candidats aient le même droit d’accès aux médias publics.

« La Céni doit veiller à ce que les électeurs aillent voter sans crainte et que les candidats mènent leur campagne sans entrave. La police, l’armée, les services de sécurité et la justice doivent rester républicains et non partisans », martèle Robert Ilunga Numbi, directeur exécutif de   cette organisation.

Pour ce faire, ANMDH invite la population congolaise à la « vigilance » pendant cette période électorale afin d’opérer le choix libre des candidats président de la république, des députés nationaux et provinciaux sans être influencée.

L’Ongdh exhorte la Communauté internationale à être à côté du peuple congolais face aux Forces de défense et de sécurité du pouvoir qui, selon Robert Ilunga, se comportent de manière barbare face aux civils.

C’est depuis 2016 que l’Ongdh les amis de Nelson Mandela pour les droits de l’homme développe un programme de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur les thématiques d’observation de manifestations publiques afin de documenter les atteintes aux Droits de l’homme pendant le processus électoral.

(avec Godé (CP))

A lire aussi

RDC : La machine à voter ne devrait pas être perçu comme un obstacle à la tenue des élections

Selon Mgr Fridolin Ambongo, fraichement nommé Archevêque Métropolitain de Kinshasa, la machine à voter ne …

Laisser un commentaire