lundi , 10 décembre 2018
Accueil / Afrique / Le prix du carburant revu à la hausse en RDC

Le prix du carburant revu à la hausse en RDC

Le prix du carburant a été légèrement revu à la hausse depuis hier dimanche 30 septembre dans toutes les stations-services aussi bien à Kinshasa qu’en provinces.

Dans un communiqué officiel daté du 29 septembre, signé par le secrétaire général ad intérim au ministère de l’Economie, Célestin Twite Yamwembo, cette décision intervient à la suite de l’évolution des paramètres de la structure des prix et dans le but d’agrandir l’approvisionnement du pays en produits pétroliers à travers la République Démocratique du Congo.

Selon ce communiqué, le prix d’un litre d’essence varie entre 1,16 USD et 1,40 USD contre1,55 USD au Cameroun, 1,50 USD au Congo-Brazzaville, 2 USD en Angola et 2,10 USD en République Centrafricaine.

A cet effet, la nouvelle structure du ministère de l’Economie se présente de la manière suivante : l’essence passe de 1980 Franc congolais (F C) à 2110 FC et celui du gasoil de 1970 FC à 2100 FC. A l’Ouest : le litre de l’essence coûte désormais 2.110,00 FC, le gasoil : 2.100,00FC, le pétrole : 1.665,00FC, le Fomi : 885,28 FC et le gaz : 1.400,00 FC. A l’Est, 1.790,00 FC le litre, gasoil : 1.800,00 et le pétrole : 1.640,00FC. Au sud : 1.750,00 FC le litre pour l’essence, 1.740,00 FC pour le gasoil et 1.510,00 FC pour le pétrole.

Joseph Kapika, le ministre de l’Économie qui s’est exprimé sur Radio okapi, justifie cette hausse sur le prix du carburant en ces termes :

« Il y a trois paramètres. Les prix moyens frontières, dans lesquels nous avons les prix du baril qui est en augmentation à travers le monde. Il y a le taux de change. L’avant dernière fois, nous avons négocié au taux 1450 FC le dollar, alors que le dollar était déjà à 1620. Aujourd’hui nous venons de négocier à 1550. Le dollar lui, est 1620 ou 1640. Vous comprenez que nous continuons à négocier en dessous du taux de change pour ne pas asphyxier les consommateurs que sont l’État et la population« , a indiqué Joseph Kapika.

D’aucuns redoutent les effets d’entraînement de ces nouvelles structures des prix, des produits pétroliers, sur les autres marchés de biens et services, en particulier le transport en commun.

Déjà au mois d’avril, le prix du litre d’essence était passé de 1890 à 1980 Franc congolais (FC) et celui du gasoil de 1880 à 1970 FC. Si les transporteurs ont, pour la plupart, gardé l’ancien tarif de transport, ils ont cependant sectionné le trajet au grand dam de l’autorité urbaine qui avait publié, en son temps, une grille tarifaire applicable à Kinshasa.

(avec Emma MUNTU)

A lire aussi

Seth KIKUNI, candidat à la présidence de la république en RDC

Seth KIKUNI : Candidat des déçus et des indécis en RDC

Seth KIKUNI, candidat à la présidence de la république No. 7 en République Démocratique du …

Laisser un commentaire