mardi , 13 novembre 2018

Archives journalières : 09/10/2018

octobre, 2018

  • 9 octobre

    Meeting de l’opposition : « Kabila » prive ses opposants des bus Transco

    Des Congolais s'apprêtent à monter à bord d'un bus transco.

    Dernière mise à jour, le 12 octobre 2018 à 03:31 Le meeting de l’opposition congolaise le samedi 29 septembre a été un calvaire pour la population kinoise, suite à l’absence quasi-totale de bus transco sur les principales artères de la ville. Raison : tous les engins roulants de transco auraient été immobilisés dans les entrepôts pour « Entretien » ! « Entretien » ? Quel « entretien » s’interrogent les observateurs. Des sources dignes de foi à la Majorité Présidentielle (MP), contacté par kongotimes confirment que la direction [de transco] avait reçu des injonctions de ne pas faire circuler les bus le samedi 29 septembre. Et …

  • 9 octobre

    RDC : Les voix discordantes risquent de troubler la paix lors des élections

    Dernière mise à jour, le 12 octobre 2018 à 03:30 D’après la directrice exécutive de la solidarité féminine pour le développement intégral (SOFEPADI), le processus électoral avance selon le calendrier publié par la CENI. Mais il s’observe une tension politique comme le rejet de la machine à voter par certains opposants, certains candidats semblent avoir commencé la campagne ou se onsidèrent déjà comme président de la République. Il y a déséquilibre dans l’utilisation des médias et même les informations sur les massacres et les situations désastreuses de la population ne sont pas diffusées, a fait remarquer Julienne Lusenge. « Tout ceci …

  • 9 octobre

    Présidentielle : Azali ASSOUMANI veut prolonger son règne aux Comores

    Aux Comores, les voix discordantes se taisent les unes après les autres. Opposants, écrivains ou militaires sont arrêtés et les médias ramenés dans le rang par le président Azali Assoumani, accusé de vouloir prolonger son règne « coûte que coûte ». En juillet, le chef de l’État a vu ses pouvoirs renforcés lors d’un référendum boycotté par l’opposition. Un plébiscite, avec 92,74% de « oui ». La Constitution amendée l’autorise désormais à accomplir deux mandats consécutifs au lieu d’un. Élu en 2016 pour cinq ans, il entend convoquer dès 2019 une présidentielle anticipée qui remettrait les compteurs électoraux à zéro et l’autoriserait, en cas …

  • 9 octobre

    Rassemblement national : Elle (Marine) a des problèmes psychiatriques

    Marine Le Pen s’est insurgée jeudi contre un expertise psychiatrique ordonnée par la justice dans le cadre de l’enquête la visant pour avoir diffusé des photos d’exactions du groupe État islamique sur Twitter, un examen pourtant prévu par la procédure pénale. « C’est proprement hallucinant. Ce régime commence vraiment à faire peur », a écrit sur son compte Twitter la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN). C’est elle-même qui a rendu publique cette mesure, en joignant à son message l’ordonnance de l’expertise, datée du 11 septembre. Sollicité par l’AFP, le parquet de Nanterre a rappelé que Mme Le Pen avait été mise …

  • 9 octobre

    Mouvement Zéro : Vers une suppression totale des gaz à effet de serre

    De nombreuses villes représentées au sommet climat de San Francisco visent désormais une suppression totale des gaz à effet de serre en quelques décennies. Dans ce sommet policé à la tonalité volontariste, la voix de l’acteur américain Harrison Ford a tranché jeudi par son alarmisme. « Arrêtons pour l’amour de Dieu de dénigrer la science ! Arrêtons de donner le pouvoir à ceux qui ne croient pas à la science ou prétendent de ne pas y croire par intérêt », a-t-il lancé dans un discours enflammé devant des milliers de délégués, dans le centre de San Francisco. « C’est la plus grande crise …

  • 9 octobre

    UE : Fin de dispositif de soutien à l’économie

    La Banque centrale européenne a confirmé jeudi la fin progressive de son dispositif de soutien à l’économie, en dépit des risques pesant sur la croissance en zone euro, de la guerre commerciale à la dette italienne. L’institution de Francfort s’en est tenue au scénario de durcissement monétaire dévoilé en juin, en programmant l’arrêt d’ici la fin d’année de ses rachats massifs de dette publique et privée, et en maintenant ses taux au plus bas « au moins » jusqu’à l’été 2019. Le principal taux de refinancement a été maintenu jeudi à zéro et les banques vont continuer à payer un intérêt négatif …