jeudi , 20 juin 2019
Accueil / Afrique / Malnutrition : Revue stratégique faim zéro en RDC

Malnutrition : Revue stratégique faim zéro en RDC

Par l’organisation de l’atelier régional de la « Revue stratégique faim zéro en RDC », le Programme alimentaire mondial (PAM) entend soutenir le gouvernement congolais et ses partenaires dans la mise en place d’une Feuille de route intégrée (FRI), visant à, « non seulement sauver des vies mais aussi, à changer des vies », a expliqué le représentant adjoint du PAM en RDC, Hakan Falkell.

Le ministre d’Etat, ministre du Plan et Révolution de la modernité, Modeste Bahati Lukwebo a ouvert, ce mercredi 26 septembre 2018 à Kinshasa, les travaux de l’atelier régional de la revue stratégique : faim zéro en République démocratique du Congo (RDC). Pendant trois jours, experts, paysans, humanitaires et autres partenaires au développement venus des différentes provinces de la RDC et de l’étranger devront, à l’issue des échanges fructueux, parvenir à la réalisation de la « Revue stratégique : faim zéro ».

Il sied de reconnaitre que l’organisation de ces assises est un signal fort dans l’atteinte de l’Objectif de développement durable (ODD2) qui vise l’éradication de la faim. Le gouvernement congolais et ses partenaires ont ainsi prouvé qu’ils s’inscrivent dans cette logique. Plusieurs intervenants sont venus pour partager leur expérience avec les participants sur l’exercice similaire qui a déjà été conduit en RDC.

Dans intervention devant la presse, le ministre d’Etat, ministre du Plan a estimé que, « C’est une honte qu’on parle de la faim dans notre pays, quand on sait la RDC a plus de 80 millions de terres arables ». C’est aussi l’avis de plusieurs observateurs.

« Sauver et changer les vies »

Toutefois, il faut dire que depuis l’adoption, par les Etats membres du Système des Nations Unies, des Objectifs de développement durable (ODD), le PAM se veut un partenaire technique de référence pour les pays qui, comme la RDC, ont fait de l’OOD2 une priorité nationale pour l’amélioration de la nutrition et la promotion d’une agriculture durable.

Mais, réaliser un programme aussi ambitieux exige d’importantes innovations. C’est pourquoi le PAM tient à soutenir le gouvernement congolais et ses partenaires dans la mise en place de cette innovation à travers sa FRI qui vise non seulement à « sauver les vies » mais aussi à « changer les vies ».

Ces deux objectifs reformulent clairement la mission et le mandat du PAM et le soutien qu’il peut activement apporter au gouvernement et à ses partenaires dans l’atteinte des objectifs qu’ils se sont fixés dans la lutte contre la faim. « Pour ce faire, souligne Hakan Falkelle, le PAM mettra en place un plan stratégique de pays de cinq ans pour contribuer sur le plus long terme aux objectifs nationaux ». Avant d’ajouter que « ce projet se basera sur l’examen stratégique pour lequel cet atelier a été organisé. Les conclusions et les défis relevés permettront au PAM de mieux soutenir la RDC dans la l’éradication de la faim ».

« En attendant ces résultats, le PAM continuera à apporter son assistance aux populations affectées par l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, particulièrement dans les provinces où les populations sont affectées par les conflits armés ou interethniques », a rassuré le représentant adjoint du PAM en RDC.

En partenariat avec Le Fonds des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et les autorités locales, le PAM met en œuvre le projet d’appui aux petits producteurs agricoles, appelé Partenariat pour le progrès (P4P) dans les provinces du Tanganyika, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Ce projet contribue à l’autonomisation des petits producteurs locaux, à l’économie locale et à l’alimentation scolaire.

Par ailleurs, le PAM n’a jamais hésité de mettre à la disposition du gouvernement et de la Communauté humanitaire sa capacité logistique, notamment, pour faciliter à travers UNHAS des interventions dans les zones affectées par des épidémies, particulièrement celle de la maladie à virus Ebola. Toutes ces expériences constituent des opportunités qui peuvent aider le pays à avancer vers la faim zéro et qui pourraient être considérées dans des discussions au cours des prochains jours, afin d’aider à l’amélioration de la stratégie et les programmes nationaux.

(avec Stanislas Ntambwe)

A lire aussi

Attaques de pétroliers : Iran mis en cause

Donald Trump a rejeté vendredi les dénégations de Téhéran sur sa responsabilité dans l’attaque de …

Laisser un commentaire