mercredi , 17 octobre 2018
Accueil / Afrique / Sénat RDC : Session budgétaire à quelques jours des élections

Sénat RDC : Session budgétaire à quelques jours des élections

Léon Kengo wa Dondo a donné le go de la session parlementaire de septembre à la Chambre Haute du Parlement congolais. ‘’La Session de septembre est essentiellement budgétaire’’, a-t-il annoncé après avoir appelé les sages du Sénat à garder leur lucidité en cette session qui intervient à quelques jours des élections du 23 décembre.

Face à cette perspective, par ailleurs, le Président du Sénat compte sur le doigté des Sénateurs pour écourter les travaux. Revenant sur l’aspect très économique de cette session, Léon Kengo wa Dondo qui maîtrise assez les rouages de la gestion de l’Etat, dit avoir noté une baisse de l’inflation et donne le tableau économique de l’heure : ‘’au cours des derniers mois, les poussées inflationnistes se sont atténuées grâce à une politique monétaire et budgétaire stricte. Sur le marché des changes, la stabilité relative de la monnaie nationale face au dollar américain se poursuit. Les réserves de change demeurent satisfaisantes. Tel est, succinctement, le tableau économique de l’heure ‘’.

Kengo qui plante ce décor, ouvre, dès à présent, grandement les paumes de ses mains pour l’examen avec célérité mais minutie du projet de loi de finances exercice 2019. Visiblement, Pierre Kangudia, Ministre d’Etat en charge du Budget ainsi que toute l’équipe gouvernementale vont devoir signer leur dernier acte de proposition de Budget aux Députés et Sénateurs dans les jours à venir. Entre-temps, parcourez l’intégralité du speech éclair de Léon Kengo wa Dondo.

ALLOCUTION DU PRESIDENT DU SENAT A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA SESSION ORDINAIRE DE SEPTEMBRE 2018

SENAT
Cabinet du Président
Kinshasa
Palais du Peuple
15 septembre 2018

Honorables Sénateurs,

Avant toute chose, j’ai le regret de vous annoncer le décès de notre collègue MWANZA MAWETE Louis-Martin, survenu à Kinshasa, dans la nuit de jeudi 13 à vendredi 14 septembre 2018.

A cette occasion, je vous prie de vous lever et d’observer quelques instants de silence.

Honorable Président de l’Assemblée Nationale et Estimé collègue,
Monsieur le Premier Ministre,
Messieurs les chefs de corps,
Mesdames et Messieurs les Membres des différentes Institutions du pays,
Distingué(e)s invité(e)s, en vos titres et qualités,

C’est en application des articles 115 de la Constitution et 74 du Règlement Intérieur du Sénat, que je procède ce jour, à l’ouverture de la Session ordinaire de septembre 2018.

Cette circonstance coïncide avec la journée Internationale de la Démocratie. C’est un événement d’une haute portée pour les congolais.

En cette période préélectorale, toutes les forces vives de la nation sont appelées, dans une synergie patriotique, à galvaniser leurs potentialités autour d’un idéal commun. Il s’agit de la construction d’une démocratie selon les aspirations de notre peuple.

Point n’est besoin de rappeler que la démocratie constitue le seul gage de la paix et de la stabilité, pour la République Démocratique du Congo

Honorables Sénateurs et chers collègues,

Cette Session est la dernière de notre législature. Son ouverture intervient à trois mois des scrutins attendus par tous.

Dans cette effervescence électorale, gardons la sérénité et la lucidité requises des Sénateurs que nous sommes.

En tant que Législateur, nous avons le devoir d’épuiser toutes les matières en litige pouvant impacter le processus électoral.

Honorables Sénateurs et chers collègues,

La Session de septembre est essentiellement budgétaire.

Selon l’article 126 de la Constitution, le projet de loi de Finances est déposé par le Gouvernement au Bureau de l’Assemblée Nationale, au plus tard le 15 septembre. Ce projet de loi sera examiné sur la base d’indicateurs qui traduisent une expansion de l’économie.

Sur le plan national, la reprise économique est portée par la hausse des prix des produits de base que nous exportons, à savoir le cuivre, le cobalt, le pétrole.

On assiste cependant, ces dernières semaines, à une tendance baissière des cours.

Au cours des derniers mois, les poussées inflationnistes se sont atténuées grâce à une politique monétaire et budgétaire stricte.

Sur le marché des changes, la stabilité relative de la monnaie nationale face au dollar américain se poursuit. Les réserves de change demeurent satisfaisantes.

Tel est, succinctement, le tableau économique de l’heure.

Honorables Sénateurs,

Avant de clore mon propos, j’aimerais rappeler que le calendrier des élections prévoit la campagne électorale du 22 novembre au 21 décembre 2018.

Il est donc possible que la clôture de cette Session intervienne avant terme, pour libérer les Sénateurs candidats.

Voilà pourquoi je vous réitère mon invitation à plus de célérité, dans l’examen des matières qui vous seront soumises. Sur ce, je déclare ouverte la Session ordinaire de septembre 2018 et je vous remercie.

Léon KENGO wa Dondo

A lire aussi

HCR : Assistance en cash pour les réfugiés et déplacés en RDC

Le HCR vient d’achever une distribution d’argent d’envergure à plus de 17 600 personnes déplacées …

Laisser un commentaire