mercredi , 14 novembre 2018
Accueil / International / Asie / Typhon – séisme : Plusieurs morts au Japon
Typhons au Japon
Typhons au Japon

Typhon – séisme : Plusieurs morts au Japon

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2018 à 11:41

Le typhon Jebi, qui a balayé mardi une grande partie du Japon, a fait au moins 9 morts, quelque 340 blessés et de nombreux dégâts matériels, notamment à l’aéroport du Kansai (Osaka, ouest) qui restera fermé mercredi, selon les autorités et les médias.

Jebi, dont les vents dans la partie centrale dépassaient 160 km/h et près de 220 km/h en périphérie, a traversé l’archipel du sud-ouest au nord, s’affaiblissant en bout de course. Il était classé dans la catégorie des typhons « très puissants », lesquels touchent assez rarement de façon directe le Japon. C’est le premier de ce type accostant sur l’archipel depuis 1993.

Ce ne fut cependant pas, loin s’en faut, le plus meurtrier.

La région d’Osaka a été la plus sévèrement touchée, avec de nombreux bâtiments endommagés, des poteaux à terre, des arbres arrachés, des toitures envolées (comme à la gare de Kyoto), des grues affaissées ou des véhicules accidentés.

L’aéroport du Kansai (Kix), situé en mer sur une île artificielle, a été inondé et fermé avec 3.000 passagers et plusieurs centaines d’employés bloqués à l’intérieur car le pont reliant les lieux à la terre ferme a été endommagé par un pétrolier qui s’est encastré dedans.

Ils ont passé la nuit dans les terminaux, sans électricité ni air conditionné, selon les témoignages donnés à la chaîne de télévision NHK.

Mercredi matin, des navettes par ferry véhiculaient tout le monde vers l’aéroport de Kobe plus à l’ouest, car Kix, qui opère plus de 400 vols par jour, ne pouvait rouvrir.

Les compagnies aériennes, qui avaient renoncé à quelque 800 vols mardi, en ont encore annulé environ 160 mercredi, selon les chiffres compilés par la chaîne publique NHK.

Le trafic ferroviaire en revanche tendait à revenir à la normale.

Jusqu’à 2,3 millions de foyers et bâtiments divers ont été privés d’électricité. Des recommandations et ordres d’évacuation (pas forcément suivis) ont été donnés à 1,2 million de personnes, et 16.000 d’entre elles ont passé la nuit dans des refuges, selon l’agence de presse Jiji.

Le fait que les compagnies de chemin de fer aient suspendu mardi toute la journée de nombreuses liaisons dans l’ouest par précaution a incité des entreprises à demander à leurs salariés de rester chez eux et des magasins à fermer, ce qui a contribué à minimiser les dommages, selon des experts.

Des vents violents ont aussi balayé la région de Tokyo (à l’est) où quelques dégâts ont été déplorés.

Si l’archipel est régulièrement secoué par des intempéries, cette année a été particulièrement difficile.

Il y a deux mois, des pluies record dans le sud-ouest ont provoqué des inondations inédites et des éboulements qui ont tué quelque 220 personnes.Une étouffante vague de chaleur humide s’est ensuite abattue en juillet sur le Japon, tuant plus de 119 personnes tandis que 49.000 autres ont dû être hospitalisées.

UN SÉISME MORTEL

Le bilan du puissant séisme qui a frappé la semaine dernière l’île de Hokkaido, dans le nord du Japon, s’est établi à 44 morts et plus aucune personne n’est portée disparue, a annoncé le gouvernement lundi.

Environ 40.000 secouristes (pompiers, policiers, soldats) restaient cependant sur place pour apporter de l’aide aux habitants, dont plus de 2.700 sont encore hébergés dans des refuges.

La majorité des décès ont été recensés dans le village d’Atsuma, où des maisons ont été ensevelies par un énorme glissement de terrain provoqué par le tremblement de terre de magnitude 6,6.

« Le gouvernement va prendre toutes les mesures nécessaires afin que chacun puisse retrouver une vie normale et sûre dès que possible », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d’un point de presse régulier.

Il a aussi appelé les habitants à être vigilants, alors que des précipitations sont attendues dans la région, ce qui pourrait entraîner des coulées de boue.

Le Premier ministre Shinzo Abe, qui s’était rendu dimanche sur place, a promis de « faire de son mieux » pour remettre en état les régions affectées par les récentes catastrophes naturelles.

Juste avant le séisme de Hokkaido, l’ouest du pays avait été touché par un violent typhon qui a fait 11 morts et conduit à la fermeture de l’aéroport du Kansai (Osaka).Début juillet, l’archipel a également subi des pluies d’une ampleur exceptionnelle qui avaient provoqué inondations et glissements de terrain, tuant plus de 220 personnes.

(avec Afp)

A lire aussi

Sanctions : L’UE menace les dirigeants de RDC

Le FCC semble jouer à l’apaisement, après la menace de l’Union européenne de renouveler ou …

Laisser un commentaire