jeudi , 24 octobre 2019
Accueil / Afrique / « Kabila » doit avoir honte : 15 ans après, le PAM distribue toujours de l’aide alimentaire aux Congolais

« Kabila » doit avoir honte : 15 ans après, le PAM distribue toujours de l’aide alimentaire aux Congolais

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) qui travaille en partenariat avec l’agence d’aide international Caritas, a commencé la distribution des vivres aux patients et aux autres personnes directement touchées par l’épidémie du virus Ebola dans la province du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo (RDC), rapport un communiqué de presse. Le gouvernement du président Joseph Kabila, a opté pour le financement [à 100%] des élections de décembre prochain en RDC. Mais M. Kabila à la tête du pays depuis plus de 15 ans, n’arrive toujours à nourrir la population congolaise qui vit avec 1 USD par jour. C’est très étrange de comprendre cela !

Dans le territoire de Beni, l’épicentre de l’épidémie d’Ebola, 12 000 personnes déplacées ont reçu les rations alimentaires mensuelles du PAM depuis juillet. En raison d’Ebola et des besoins humanitaires supplémentaires, cette agence des NU étend à présent ses opérations afin d’aider aussi ceux qui sont touchés par l’épidémie.

A en croire la source, le PAM fournit de la nourriture aux malades hospitalisés et aux soignants dans les hôpitaux des villes de Mangina et Beni. Pour atteindre les personnes ayant été en contact avec des personnes touchées et leurs familles, et pour limiter les mouvements de population qui pourraient propager le virus, des vivres sont également distribués dans les villages des zones frappées par l’épidémie.

Pendant ce temps, quelque 4 000 personnes reçoivent une ration d’un mois composée de céréales, de haricots, d’huile végétale et de sel iodé. Pour renforcer la réponse aux patients gravement malades, le PAM achemine par avion des biscuits à haute valeur énergétique de Dubaï vers Goma. Ils sont souvent utilisés en cas d’urgence car ils sont légers, faciles à transporter et n’ont pas besoin d’installations de cuisine, souligne la source.

Ainsi, depuis la déclaration de la dixième épidémie d’Ebola en RDC (en 40 ans) le 1er août dernier au Nord-Kivu, le PAM joue un rôle important dans l’activation de la réponse médicale dirigée par le Ministère de la Santé et l’OMS, en particulier en déployant son expertise en logistique. C’est l’approche adoptée dans la réponse à l’épidémie d’Ebola qui a été récemment endiguée dans la province de l’Equateur dans le nord-ouest du pays en mai dernier. Trois entrepôts mobiles ont été déployés à Beni ; sept camions du WFP transportent des médicaments, des vivres, des voitures, des motos, des thermomètres, des réfrigérateurs, des tentes, des kits solaires et des matelas vers les centres de traitement. Les spécialistes en aviation du PAM aident à gérer le trafic aérien vers et hors de Beni.

Ainsi, le Service Humanitaire Aérien des Nations Unies (UNHAS) géré par le PAM, opère des vols quotidiens entre Goma et Beni, transportant des travailleurs humanitaires et des marchandises, y compris du matériel médical et de protection ainsi que des unités de télécommunication.

« Cette dixième épidémie d’Ebola se déroule dans une zone de conflits armés actifs et de déplacements. Il présente un risque d’urgence médicale régionale impliquant trois pays, la RDC, le Rwanda et l’Ouganda » a déclaré, Directeur du PAM RDC, Claude Jibidar. « Avec un soutien alimentaire, logistique et aérien déjà fermement implanté, le PAM s’engage à faire encore plus, afin de sauver des vies et d’empêcher la propagation de l’épidémie.  » 

Depuis le début de l’épidémie, plus de 4 000 personnes ont été vaccinées jusqu’à présent. 

(avec Mathy MUSAU)

A lire aussi

Pétrole : Il n’y aura pas rupture de stock à travers la RDC ?

Les membres du Groupe professionnel des distributeurs de produits pétroliers (GPDPP) tiennent au respect des …

Laisser un commentaire