mercredi , 14 novembre 2018
Accueil / Afrique / RS Berkane : Un adversaire que Vita Club aurait dû éviter

RS Berkane : Un adversaire que Vita Club aurait dû éviter

Dernière mise à jour, le 14 septembre 2018 à 12:54

L’Association Sportive Vita Club de Kinshasa est fixée, depuis le lundi dernier dans la soirée, sur son adversaire des quarts de finale de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération. Ce tirage que le club de la capitale aurait dû éviter s’il avait concédé le match nul lors de la 6ème et dernière journée de la phase de groupes face à l’ASEC Mimosas (0-2), à Abidjan, le confronte pour la 3ème fois cette saison en Coupes interclubs de la Caf, à un club marocain,à savoir la Renaissance Sportive de Berkane.

L ‘élimination face à Difaâ Hassani d’El Jadida en 16èmes de finale de la C1 et les 4 points sur les 6 possibles pris devant Raja de Casablanca en phase de groupes de la C2, renforce-t-il ou non V. Club pour une éventuelle place en demi-finale ? Cela est la question qu’on se pose. 

Et d’« un »,de « deux » et de « trois ». Le gong a sonné pour la troisième fois dans le chef de l’AS V. Club, un club marocain pour une nouvelle confrontation en Coupes interclubs de la Caf pour la saison 2017-2018.

Une recette qui n’emballe pas forcément les Kinois, surtout qu’ils avaient entre leurs mains toutes les cartes pour s’extirper du club maghrébin. Quand bien même à ce stade de compétition, tous les clubs se valent et aucun viendra en victime expiatoire.

Le manque de maturité et de lucidité a pesé une fois de plus dans l’esprit des joueurs, dans un pays sui generis, exception faite au TP Mazembe. 

Ce, en dépit des interpellations du patron du staff technique, Jean-Florent Ibenge qui ne cessait de marteler que l’idéal serait de finir premier de son groupe. Avec l’avantage de jouer le match retour à domicile.

LA DEFAITE DEVANT ASEC MIMOSAS

A défaut d’une victoire au pays de Didier Drogba lors de la 6ème et dernière journée face aux Mimos, tout match nul serait le merle en remplacement de la grive. 

Avec à la clé, le sésame, premier du groupe A devant Raja de Casablanca. Mais hélas, les desiderata des supporters n’étaient que des procès d’intention.

La défaite de deux buts à brosse, contraint le vainqueur de la 23ème édition de la Ligue nationale de football (Linafoot) à goûter pour la énième fois à la sauce du royaume chérifien. 

En face, la très belle formation de Renaissance Sportive de Berkane, première du groupe B avec 11 points. 

Le nom de Renaissance ne passe pas inaperçu à Kinshasa. La rivalité avec le club né de la dissidence du frère ennemi, le Daring Club Motema Pembe en 2014 en dit tout.

Les Orange de Berkane n’auront pas à s’inquiéter car ils bénéficieront aussi tant soi peu de l’appui des supporters de l’autre formation qui arbore de la même couleur qu’eux. 

En cas de succès, V. Club s’opposera aux clubs du Nord : les Egyptiens d’Al Masry ou les Algériens d’USM d’Alger.

LE MAROC TOUT AU LONG DU PARCOURS DE V. CLUB

S’agissant du parcours des vert et noir de la capitale, ils se souviennent encore de leur élimination spectaculaire au stade des Martyrs de la Pentecôte. 

C’était lors des 16èmes de finale de la 22ème édition de la Ligue des Champions. 1-0 à l’aller au Maroc devant Difaâ Hassani d’El Jadida et un nul couperet de 2-2 à Kinshasa.

V. Club a été reversé en Coupe de la Confédération et a passé le cap des barrages.

Logés dans la poule A de la C2, les Congolais croisent le fer pour la 2ème fois avec une formation du pays des Atlas. C’est le tour de la grosse écurie, Raja de Casablanca. 

Ayant bien assimilé la leçon dispensée par Difaâ, le club de 1935 contourne le piège. Lors de la 1ère journée, les coéquipiers du capitaine Nelson Munganga arrachent un nul vierge à l’extérieur et à la 5ème journée, le match de la qualification pour les protégés du Général Gabriel Amisi au stade des Martyrs tournent à leur avantage. Au finish 2-0. 

Ce qui conforte V. Club (10pts) et Raja stagne (8pts). Mais, la lutte acharnée pour la première place continue à distance lors de l’ultime journée des huitièmes de finale. 

Le club du Nord pulvérise Aduana Stars du Ghana, 6-0 et le club de l’Afrique centrale chute 0 contre 2 devant ASEC Mimosas.

La pôle position est occupée par Raja (11 pts) et V. Club vient en 2ème position (10 pts). 

UN CHEMIN MOINS PERILLEUX

Au cas contraire, les Bana Vea en première position auraient dû croiser le fer avec Cara de Brazzaville. Le match aller devrait se jouer en République du Congo et le match retour à Kinshasa.

Et en cas de qualification, sur le chemin se dresserait soit Rayon Sports du Rwanda soit Enyimba du Nigeria. 

Une place en finale serait envisageable vu les différentes forces en présence tant en quarts qu’en demi-finale, tout en ne vendant pas la peau de l’ourse avant de l’avoir tué. 

L’acte 1 aura lieu le dimanche 16 septembre à l’ex- Kamanyola face aux Oranges, noir et blanc de Renaissance Sportive de Berkane (RSB). Une semaine juste après aura lieu le second acte.

En cas de succès lors de cette double confrontation, les finalistes malheureux de 1981 et 2014 se doivent de barrer la route à un autre club nord-africain. Il s’agit tantôt d’Al Masry d’Egypte tantôt du géant algérien, de l’USM Alger. 

(avec Gloire BATOMENE)

A lire aussi

Les Oppositions congolaise, en Suisse, après avoir désigné un candidat commun.

RDC : Un coup de théâtre après une candidature commune de l’opposition

L’unité de l’opposition vient de voler en éclats seulement vingt-quatre heures après avoir choisi Martin …

Laisser un commentaire