mardi , 18 juin 2019

Archives journalières : 06/09/2018

septembre, 2018

  • 6 septembre

    Élections : CENI RDC imperturbable

    Corneil NANGAA, president de la CENI RDC, Seoul, Coree du Sud.

    Dernière mise à jour, le 10 septembre 2018 à 08:20 Petit à petit, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) plante le décor en vue de la tenue d’élections du 23 décembre 2018. A la Centrale électorale , on n’exclut tout report au-delà de la date retenue dans le calendrier électoral. En RDC, comme à l’extérieur, des gens doutent de la capacité de la Céni à organiser en toute sérénité le triple scrutin du 23 décembre 2018 qui inclut notamment la présidentielle et les deux phases de législatives (nationales et provinciales). Loin de toutes les remarques, formulées çà et là, la …

  • 6 septembre

    Éliminatoires de la CAN : La RDC prête à affronter le Liberia

    Dernière mise à jour, le 10 septembre 2018 à 11:12 L’effectif des Léopards de la RDC affiche complet pour le match contre le Liberia du 9 septembre prochain à Monrovia. Vingt des vingt-deux joueurs attendus dans la sélection -après le désistement des premiers appelés- sont arrivés depuis mercredi 5 septembre dans la capitale libérienne, où va se jouer cette rencontre de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, jusque-là prévue au Cameroun en 2019. Il ne manque plus que deux Léopards, à savoir Chikito Lema Mabidi de Raja Casablanca (Maroc) et Bobo Bodrick Ungenda Muselenge de …

  • 6 septembre

    Ujana : Une nouvelle forme de prostitution en RDC ?

    Une Ujana de Kinshasa.

    À écouter avec les écouteurs (si vous avez un problème de son), il y a eu un souci technique.

  • 6 septembre

    Aung San Suu Kyi : Prix Nobel de la Paix ou Génocidaire ?

    La Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, à la tête du gouvernement civil birman, aurait dû démissionner en signe de protestation contre le nettoyage ethnique des Rohingyas musulmans par l’armée, a critiqué jeudi le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein. « Elle aurait pu ne rien dire, ou encore mieux, démissionner », a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein dans un entretien à la BBC. Aung San Suu Kyi a en effet défendu depuis plus d’un an l’armée birmane dans cette crise et dénoncé un « iceberg de désinformation » dans les médias internationaux sur le …

  • 6 septembre

    USA : Chaos à la Maison Blanche

    Donald Trump a tenté jeudi de dissiper l’impression tenace d’une présidence dysfonctionnelle où les départs se succèdent à un rythme effréné sur fond de développements judiciaires lourds de menaces. « Les Fake News (…) adorent parler de chaos à la Maison Blanche alors qu’ils savent qu’il n’y a pas de chaos, juste une +machine bien huilée+ avec des pièces remplaçables! », a-t-il tweeté. Objet de l’emportement présidentiel matinal ? Un article du New York Times affirmant que sa fille Ivanka et son gendre Jared Kushner ont joué un rôle dans le départ, annoncé mercredi, de l’avocat de la Maison Blanche Don McGahn. …

  • 6 septembre

    Présidentielle : « Joseph KABILA » et son bateau Titanic

    Titanic : Photo d'un bateau en train de couler.

    Dernière mise à jour, le 8 septembre 2018 à 04:15 Les candidats à la pire élection présidentielle congolaise prévue en décembre 2018 montent dans le bateau Titanic de Mr Joseph Kabila. Seule une transition exceptionnelle sans ce dernier est la vraie voie de sortie de crise. « La communauté internationale prise au piège de soutenir un processus électoral cynique, inique, injuste et criminel en République Démocratique du Congo. Un des pires processus électoraux de l’histoire des peuples et des nations au 21ème siècle » Le Mouvement pour la Paix et le Développement du Congo (MPDC) considère le processus électoral en …

  • 6 septembre

    RDC : Rien ne rassure sur le processus électoral

    Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) ne cesse de donner de la voix à qui veut l’entendre sur sa ferme détermination de conduire le peuple congolais au rendez-vous électoral. Au-delà des discours qui ne traduisent souvent pas la vérité, d’importantes inquiétudes demeurent sur la transparence et la qualité du scrutin. Des questions majeures demeurent sans réponses. Pourtant, si elles ne sont pas prises en compte, le pays connaitra des élections qui le mèneraient non pas vers un redécollage, mais plutôt vers une énième crise de contestation. Rien ne rassure sur le processus électoral en République démocratique du …

  • 6 septembre

    Élections RDC : Mauvais signal

    Dans la conduite du processus électoral, il y a des questions qui restent encore sans réponses. C’est, notamment l’intransigeance de la Centrale électorale de faire recours à la machine à voter, malgré la vague de critiques qui s’abat sur cette technologie importée de la Corée du Sud. À cela s’ajoute aussi le nombre élevé des électeurs fictifs répertoriés dans le fichier électoral. La communauté internationale continue à alerter sur l’énorme risque qui guette le processus électoral congolais. Le Conseil de sécurité des Nations unies l’a rappelé lundi dernier. Il vient d’être rejoint par l’Union européenne qui insiste également sur la …

  • 6 septembre

    Présidentielle : Moïse KATUMBI ne baisse les bras

    Moise KATUBI, Lubumbashi, RDC.

    Dernière mise à jour, le 8 septembre 2018 à 04:16 Le bras de fer entre Moïse Katumbi et les autorités de Kinshasa n’est pas encore à sa fin. Déclaré persona non grata en République démocratique du Congo, son pays, Moise Katumbi ne baisse les bras. La détermination du président d’Ensemble pour le changement à rentrer en RDC reste inébranlable. Quinze mois après sa première lettre, le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a donc une nouvelle fois demandé à l’État congolais de permettre le retour, en homme libre, de l’opposant en exil Moïse Katumbi. Le Haut-commissariat de l’ONU …

  • 6 septembre

    Geert WILDERS : Le député raciste antimigrants au Pays-Bas

    Le député antimigrants néerlandais Geert Wilders.

    Dernière mise à jour, le 9 septembre 2018 à 03:44 Le député antimigrants néerlandais Geert Wilders a décidé d’annuler un concours de caricatures de Mahomet prévu pour novembre aux Pays-Bas, évoquant une « violence islamique » face à cette initiative très controversée. « Afin d’éviter tout risque de victimes de la violence islamique, j’ai décidé d’annuler le concours », a indiqué Geert Wilders dans un communiqué jeudi soir. « La sécurité des gens passe avant tout », a-t-il ajouté. Plus tôt dans la journée, un individu de 26 ans a comparu devant un tribunal néerlandais, soupçonné d’avoir préparé une attaque contre l’homme politique suite à l’organisation …