dimanche , 26 mai 2019
Accueil / Afrique / Match V.Club – Raja : Winner, une décision inadmissible. C’est de l’escroqueries !
Entrainment, AS Vita Club, photo non datée.
Entrainment, AS Vita Club, photo non datée.

Match V.Club – Raja : Winner, une décision inadmissible. C’est de l’escroqueries !

Dernière mise à jour, le 28 août 2018 à 12:22

Les parieurs kinois n’ont pas toujours digéré ce qu’ils qualifient de cirque, la triche voire de mauvaise foi de la part de l’entreprise du pari sportif Winner. Ils ont pu miser sur tous les 8 matches de la 5ème et avant dernière journée des Coupes interclubs de la Confédération africaine de football (Caf). Mais excepté celui du match numéro 267, qui opposait les Dauphins noirs de la capitale à la formation du royaume chérifien. Sans raison valable, ce match a été annulé au grand désarroi des amoureux des Paris sportifs de Kinshasa. Winner est une société commerciale des paris sportifs qui s’est installée en RDC depuis 2017.

Les bookmakers kinois de la firme Winner sont en colère ! A la base, l’annulation délibérée du choc V. Club-Raja, comptant pour la 5ème journée des quarts de finale de la Coupe de la Confédération sur la grille des matches avec mention 2.30 en pariant simplement sur la victoire des locaux. Cette rencontre a vu les Congolais l’emporter par deux buts à brosse le dimanche dernier au stade des Martyrs de la Pentecôte.

Les parieurs kinois n’ont pas toujours digéré ce qu’ils qualifient de cirque, la triche voire de mauvaise foi de la part de l’entreprise du pari sportif Winner.

Ils ont pu miser sur tous les 8 matches de la 5ème et avant dernière journée des Coupes interclubs de la Confédération africaine de football (Caf).

Mais excepté celui du match numéro 267,qui opposait les Dauphins noirs de la capitale à la formation du royaume chérifien.

Sans raison valable, ce match a été annulé au grand désarroi des amoureux des Paris sportifs de Kinshasa.

En parcourant Kintambo, Bandalungwa en passant par Kasa-Vubu,Lingwala en chutant par Victoire, le constat est très amer.

A en croire les parieurs, la société n’a pas joué franc jeu. Dans des circonstances pareilles, elle se résout de réduire la côte selon son propre gré et non annuler carrément le match disent-ils.

LES RAS-LE-BOL DES PARIEURS

« C’est inadmissible. Je devais parier pour dix dollars uniquement pour la victoire de V. Club, j’étais sûr à 90 pourcent qu’il devait s’imposer à domicile.

Les poulains de Florent Ibenge sont en forme depuis la phase retour de la Ligue nationale de football (Linafoot). Ce match était décisif et les trois points étaient un visa pour les quarts de finale. Mundele abeti mabe (ndlr : les blancs du Comité directeur de Winner ont mal fait). » a regretté Joël Kunga, habitant de Kintambo.

Même son de cloche pour le footballeur Platon Mwamufiya rencontré de passage, au siège de Winner à Victoire.  » J’ai parié pour d’autres matches mais mon coeur ne battait que pour V. Club. Je suis imanien mais en matière d’argent il n’y a pas de sentiment, pas de parti pris. En principe je devais miser gros pour Vea. Dans l’un des papiers je devais jouer 21 (ndlr : ce nombre signifie que la seconde période doit compter plus de buts que la première) et dans l’autre jouer 1(ndlr : une victoire sur n’importe score de l’équipe locale) ».

Ce choc de la 5ème journée de la 15ème édition de la C2 s’est soldé sur le score de deux buts à zéro.

Le tandem Fabrice Ngoma Luamba (50ème minute) et Jean-Marc MakusuMundele (59ème minute) ont permis à V. Club de se hisser en quarts de finale.

Lors de la 6ème et dernière journée, les coéquipiers du capitaine Nelson Munganga croiseront les bottines à Abidjan face à l’ASEC Mimosas,le mercredi 29 août. En cas de match nul, V. Club consolidera sa première place du groupe A.

Winner est une société commerciale des paris sportifs qui s’est installée en RDC depuis 2017 et se distingue de ses concut par son nombre pléthorique de combinaisons de matches.

(Gloire BATOMENE)

A lire aussi

Transfert du pouvoir : Les négociations au point mort au Soudan

Brique par brique, des manifestants ont démantelé vendredi des barricades à Khartoum mais ont menacé …

Laisser un commentaire