dimanche , 21 juillet 2019
Accueil / Afrique / Curieusement : « Kabila », Museveni et Kagame se sont fait représenter au sommet régional de Luanda
Photo de famille, sommet régional de Luanda 2018.
Photo de famille, sommet régional de Luanda 2018.

Curieusement : « Kabila », Museveni et Kagame se sont fait représenter au sommet régional de Luanda

Dernière mise à jour, le 22 août 2018 à 11:48

Un sommet sous-régional des chefs d’État et de gouvernement s’est tenu mardi 14 août à Luanda sous la présidence de l’Angolais Joâo Lourenço. Les participants au sommet dans la capitale angolaise ont échangé sur l’évolution de la situation en RDC, les accords signés au Soudan du Sud pour la paix et l’évolution de la situation politique et sécuritaire en Afrique. A ce propos, la situation en RD Congo est restée marquée par la désignation du candidat du Front commun pour le Congo (FCC). Ce pourquoi le Président Joseph Kabila a été particulièrement félicité par ses pairs de la sous-région pour avoir, par son geste, placé les intérêts du peuple congolais au-dessus de toute autre considération. Dans leur communiqué final, les chefs d’État et de gouvernement de la sous-région ont indiqué : « Les chefs d’État se sont félicités de voir le président Joseph Kabila honorer son engagement à respecter scrupuleusement la Constitution au terme de son second mandat. C’est une démonstration claire de sa détermination de placer les intérêts du peuple de la République Démocratique du Congo au-dessus de toute autre considération ». Par ailleurs, ils se sont engagés à accompagner le peuple congolais en ce moment important, dans la consolidation du processus démocratique.

Trois absents à cette rencontre en occurrence, le Congolais Joseph Kabila, l’Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais Paul Kagame. Le Rwanda et l’Ouganda se sont fait respectivement représenter par leurs ministres des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo et Sam Kutesa. La République démocratique du Congo y a été représentée par son vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères et Intégration régionale, Léonard She Okitundu. Seuls les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo en sa qualité de président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL), Ali Bongo du Gabon en tant que président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et Joao Lourenço de l’Angola et président en exercice de l’organe pour la coopération politique, défense et sécurité de la SADC y ont pris part. L’Union africaine a été représentée par Mohamed Hacen Ould Lebatt, conseiller stratégique spécial du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

(Emma MUNTU)

COMMUNIQUE FINAL DU SOMMET DES CHEFS D’ETATS ET GOUVERNEMENT SUR LA CONCERTATION POLITIQUE POUR L’UNITE EN ACTION./LUANDA

  1. A l’invitation de Son Excellence JOAO MANUEL GQNÇALVES LOURENÇO, Président de la République d’Angola et Président en Exercice de l’Organe pour la Coopération Politique, Défense et Sécurité de la SADC se sont réunis aujourd’hui à Luanda :
  • Son Excellence Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo et Président en Exercice de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, CIRGL ;
  • Son Excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise et Président en Exercice de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale ;
  1. Ils ont également participé :
  • Son Excellence Léonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires Étrangères de la République Démocratique du Congo, représentant le Président Joseph Kabila Kabange ;
  • Son Excellence Sam Kutesa, Ministre des Affaires Étrangères de la République d’Ouganda, représentant le Président Yoweri Kaguta Museveni ;
  • Son Excellence Mme Louise Mushikiwabo, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale de la République du Rwanda » représentant le Président Paul Kagame ;
  • Professeur Mohammed El- Hacen Lebatt, Conseiller Stratégique du Président de la Commission de ItJA, Africaine M. Moussa Faki Mahamat en représentation de celui-ci ;
  1. Les Chefs d’État ont examiné la situation politique et sécuritaire actuelle dans les régions d’Afrique centrale et australe ainsi que dans la Région des Grands Lacs et se sont déclarés satisfaits des récents développements positifs.

  2. Les Chefs d’État ont salué la signature la semaine dernière par les parties en conflit au Soudan du Sud dans le cadre de l’accord et ont encouragé le Président Salva Kirr et le Dr Rick Marchar et toutes les autres Parties à s’engager à assurer la paix et la réconciliation nationales tant souhaitées par le peuple sud-soudanais.

  3. Les Chefs d’État ont par ailleurs félicité les Chefs d’État de la région pour leur engagement personnel visant à amener la paix au Soudan du Sud,

  4. Les Chefs d’État ont été informés de l’état du processus menant à la tenue des élections en République Démocratique du Congo le 23 Décembre 2018″ dans le cadre de la Constitution de la mise en œuvre et des Accords de S. Sylvestre.

  1. Les Chefs d’Etat se sont félicites, par ailleurs de voir le Président Joseph Kabila honorer son engagement à respecter scrupuleusement la Constitution au terme de son second mandat. C’est une démonstration claire de sa détermination de placer les intérêts du Peuple de la République Démocratique du Congo au-dessus de toute autre considération.

  2. Chefs d’État saluent l’engagement du Secrétaire General des Nations Unies, Mr. Antônio Guterres et le rôle de la MONUSCO pour la stabilité de la RDC conformément aux Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

  3. Les Chefs d’État ont également réaffirmé leur volonté d’accompagner et de soutenir le Peuple Frère de là République Démocratique du Congo, en ce moment important de la consolidation de leur processus démocratique,

  4. les Chefs d’État ont en outre noté avec préoccupation la présence continue des Forces Négatives de l’ADF et du FDLR à l’Est de la RDC Où ils continuent de faire des victimes civiles et déstabiliser les Pays voisins. Les Chefs d’État lancent par conséquent un appel pour une action régionale contre ces Forces Négatives comme il a été souligné auparavant dans plusieurs Communiqués des différents Sommets.

  5. Les Chefs d’État ont été informés de l’évolution positive de la situation politique interne en République du Burundi et ont encouragé la poursuite du processus de dialogue.

  6. Les Chefs d’Etat ont noté avec préoccupation la persistance du climat d’instabilité en République Centrafricaine et ont décidé de continuer à travailler avec le gouvernement et les autres acteurs politiques de ce pays frère afin de parvenir à une paix durable, la normalisation de la vie des personnes et l’exercice de la gouvernance.

  7. Les Chefs d’État ont également reconnu les efforts déployés par la MINUSCA et rendu hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour la paix en République Centrafricaine.

  8. Les Chefs d’État ont exprimé leur soutien à l’Initiative Africaine et appelé au renforcement à la dite Initiative.

  9. Les Chefs d’État expriment leur satisfaction du rôle joué par l’UA dans toutes les situations examinées et engagent la Présidence en exercice de l’UA et celle de la Commission à poursuivre ces efforts pour la paix, la sécurité et la réconciliation dans les pays ayant fait l’objet d’examen.

  10. Les Chefs d’Etat ont félicité Son Excellence Joâo Manuel Gonçalves Lourenço pour l’initiative de cette réunion et ont remercié le Gouvernement et le peuple angolais pour l’hospitalité et les excellentes conditions mises à leur disposition.

Fait à Luanda, le 14 Août 2018

A lire aussi

RDC : Qu’attend Fatshi de prendre des mesures draconiennes devant l’aggravation d’Ebola à l’Est ?

Dernière mise à jour, le 20 juillet 2019 à 10:42 Il est impératif aujourd’hui de …

Laisser un commentaire