vendredi , 19 octobre 2018
Accueil / Afrique / RDC : Bemba candidat idéal pour conduire l’Opposition à la Présidentielle ?
Jean-Pierre BEMBA et Eve BAZAIBA [a sa droite], lors d'une conférence de presse a Kinshasa.
Jean-Pierre BEMBA et Eve BAZAIBA [a sa droite], lors d'une conférence de presse a Kinshasa.

RDC : Bemba candidat idéal pour conduire l’Opposition à la Présidentielle ?

Dernière mise à jour, le 14 août 2018 à 01:55

Lisanga Bonganga, un des artisans de la campagne du sénateur Jean-Pierre Bemba lors de la Présidentielle de 2006, se montre plutôt optimiste avec le retour du n° 1 du MLC. « Nous avons parlé de l’unité de l’Opposition. Je pense que lui-même, le sénateur Jean-Pierre Bemba, et le Mouvement de libération du Congo ont lancé l’idée de l’unité de l’Opposition, pour que celle-ci puisse avoir un candidat de consensus, un candidat commun. De ce côté-là, Jean-Pierre Bemba a tous les atouts ». Pour lui, Jean-Pierre Bemba part avec un avantage par rapport à ses concurrents du fait qu’au niveau de l’Opposition, « c’est le seul candidat qui est allé aux élections par deux fois : au 1er et au second tour. Et pour l’expérience, il a été vice-président de la République ». « Je pense que c’est un candidat de valeur pour l’avenir de ce pays », explique le ministre d’Etat.

« Jean-Pierre Bemba a tous les atouts », dixit Lisanga Bonganga. Le ministre d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, présent mercredi dernier à l’aéroport de N’Djili pour accueillir le président du Mouvement de libération du Congo (Mlc), trouve en Jean-Pierre Bemba de retour au pays, le candidat idéal pour conduire l’Opposition à la Présidentielle du 23 décembre. Sa déclaration est intervenue après 11 ans d’absence dont 10 en détention à la Cour pénale internationale (CPI).

Lisanga Bonganga, un des artisans de la campagne du sénateur Jean-Pierre Bemba lors de la Présidentielle de 2006, se montre plutôt optimiste avec le retour du n° 1 du MLC. « Nous avons parlé de l’unité de l’Opposition. Je pense que lui-même, le sénateur Jean-Pierre Bemba, et le Mouvement de libération du Congo ont lancé l’idée de l’unité de l’Opposition, pour que celle-ci puisse avoir un candidat de consensus, un candidat commun. De ce côté-là, Jean-Pierre Bemba a tous les atouts ».

Pour lui, Jean-Pierre Bemba part avec un avantage par rapport à ses concurrents du fait qu’au niveau de l’Opposition, « c’est le seul candidat qui est allé aux élections par deux fois : au 1er et au second tour. Et pour l’expérience, il a été vice-président de la République ». « Je pense que c’est un candidat de valeur pour l’avenir de ce pays », explique le ministre d’Etat.

Du fait de ses raisons avancées, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, titulaire d’un portefeuille ministériel pour le compte de l’opposition au sein du Gouvernement Tshibala, ne trouve aucun mal à accepter de soutenir Jean-Pierre Bemba comme candidat de l’Opposition à l’élection présidentielle de décembre prochain.

« Je suis au Gouvernement dans le cadre des accords, en tant qu’opposition. Donc, Jean-Pierre Bemba, sénateur opposant, nous aussi, dans le cadre du Rassemblement au Gouvernement comme opposants, nous faisons partie de la même famille politique opposition », se justifie l’intéressé qui, du reste à travers la plateforme « Arc-en-ciel », avait promis de soutenir le candidat de l’Opposition qui répondrait au profil.

La poignée historique entre les deux Jean-Pierre dans l’enclos de l’aéroport international de N’Djili lors de la descente de Bemba de l’avion en dit long sur les relations entre les deux opposants. C’est dans ce cadre qu’ils ont poursuivi leurs discussions nuitamment à GB où le sénateur a passé la nuit après l’interdiction du pouvoir de le voir se rendre à la Gombe.

PASCAL LUKIBAKISA PORTE HAUT L’ETENDARD DE LA CCD

Parmi les personnes venues accueillir le président du Mouvement de libération du Congo, le ministre chargé des Relations avec le Parlement justifie sa présence par le portefeuille qu’il occupe au niveau du Gouvernement, face à tous les parlementaires. Il a déclaré être dans le strict cadre de ses attributions. Lisanga Bonganga n’a pas seulement effectué le déplacement de N’Djili. Il a également mobilisé les membres de son parti qui ont fait réserver un accueil triomphal à l’ancien vice-président de la République.

Parti membre de l’« Arc-en-ciel », la Convention chrétienne pour la démocratie (CCD) s’est distinguée lors de l’accueil réservé à Jean-Pierre Bemba. T-shirts à l’effigie du chairman, banderoles à l’honneur du président national du Mlc…, la délégation du parti de Lisanga Bonganga conduite par Pascal Lukibakisa, par ailleurs député provincial aux prochains scrutins pour le compte de la CCD, a porté haut l’étendard de ce mouvement de l’opposition. Impossible de ne pas apercevoir le drapeau de la CCD dans le cortège de Jean-Pierre Bemba. Jusqu’au siège du Mlc sur l’avenue de l’Enseignement, les membres de la CCD ont brillé de telle manière qu’ils étaient confondus aux « fourmis » du Mlc. Un accueil chaleureux qui même a amené Lisanga Bonganga à déclarer tout haut que Jean-Pierre Bemba incarne le leadership du candidat unique recherché par l’Opposition congolaise pour la prochaine présidentielle.

[Rachidi MABANDU]

A lire aussi

"M.B.S.", Mister Bone Saw, the crown prince of Saudi Arabia.

Jamal Khashoggi : Mohammed Ben Salman, un meurtrier de sang-froid

Dernière mise à jour, le 18 octobre 2018 à 11:01 Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo …

Laisser un commentaire