mardi , 18 décembre 2018
Accueil / Afrique / RDC : Augmenter la taxe sur le tabac pour réduire le taux de tabagisme

RDC : Augmenter la taxe sur le tabac pour réduire le taux de tabagisme

L’Alliance congolaise pour le contrôle du tabac (ACCT) plaide pour l’augmentation de la taxe sur le tabac afin de lutter contre le méfait du tabagisme en RDC. « Il n’y a pas un autre moyen efficace pour le gouvernement de lutter contre la consommation du tabac autre que la fiscalité du tabac. C’est-à-dire l’ensemble des mesures financières, mais surtout fiscales qui vise à décourager la consommation du tabac. C’est une voie par excellence d’après les avis de beaucoup d’experts aujourd’hui dans le monde », a suggéré le chef de l’ACCT.

L’Alliance congolaise pour le contrôle du tabac (ACCT) plaide pour l’augmentation de la taxe sur le tabac afin de lutter contre le méfait du tabagisme en RDC. Ce réseau de la Société civile a véhiculé son message à travers un plaidoyer, publié le vendredi 27 juillet dernier, lors d’un forum qui a réuni, à Kinshasa, les représentants de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du Parlement, de la DGDA et du Programme national de lutte contre les toxicomanies et les substances toxiques tabagisme (PNCLT).

Ce forum constitue, d’après le chef de ce projet au sein de l’ACCT, un moyen de sensibiliser les acteurs et les décideurs face à cette épineuse question de santé publique qu’est le tabagisme. Pour Yannick Lokaya Bokabola, ’’la voie par excellence pour lutter contre le tabagisme, c’est la fiscalité’’.

« Il n’y a pas un autre moyen efficace pour le gouvernement de lutter contre la consommation du tabac autre que la fiscalité du tabac. C’est-à-dire l’ensemble des mesures financières, mais surtout fiscales qui vise à décourager la consommation du tabac. C’est une voie par excellence d’après les avis de beaucoup d’experts aujourd’hui dans le monde », a-t-il suggéré.

Cette proposition trouve un écho favorable du côté du Programme national de lutte contre les toxicomanies et les substances toxiques, a souligné le chef de division d’études et de planification et recherche, Patrice Milambo. « Quand on agit sur les taxes, plus on augmente les taxes, plus la consommation diminue. Nous accueillons donc positivement cette proposition qui pourra, à coup sûr, réduire la consommation du tabac dans notre pays », a-t-il affirmé.

Le plaidoyer de l’ACCT intervient au moment où la consommation de la ’’chicha’’ est en train de prendre de l’ampleur à Kinshasa et dans d’autres grandes villes de la RDC. Cette sorte de pipe orientale, à long tuyau flexible, relié à un flacon d’eau chaude aromatisée par la liqueur et autres substances, peut être utilisée par trois ou quatre personnes à tour de rôle. Les jeunes filles comme les garçons fument à loisir cette substance dans les boîtes de nuit, bars et bistrots.

Abordés à ce propos, nombre de jeunes kinois sont convaincus que la ’’chicha’’ est moins dangereuse que la cigarette. Pourtant, révèlent certains consommateurs, on y injecte aujourd’hui une mixture du chanvre, de l’alcool et d’autres mixtures que les jeunes inhalent et qui leur donnent rapidement ’’une sensation de bien-être’’.

[Rachidi MABANDU]

A lire aussi

Kashala Bonzola : Après-midi cauchemardesque pour Sanga Balende

Comme dans un conte des fées. Le club de Mbuji-mayi s’est vu humilié devant ses …

Laisser un commentaire