vendredi , 14 décembre 2018
Accueil / Planète / Environnement / Europe étouffe sous la canicule

Europe étouffe sous la canicule

Une intense vague de chaleur parcourait l’Europe samedi avec des températures avoisinant les 47°C au Portugal, alors qu’au Pays-Bas, l’asphalte fond et qu’en Autriche, les chiens policiers portent des chaussons pour se protéger.

Voici un aperçu de la situation:

Portugal : pic de chaleur

Au Portugal, la vague de chaleur devait atteindre son pic samedi, selon l’Institut portugais pour la mer et l’atmosphère (IPMA).

Une température de 46,8°C a été enregistrée à Alvega, à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne où le mercure a atteint 44 degrés, battant le précédent record de 43 degrés enregistré le 14 juin 1981.

Avec « une température de 46°C mais un ressenti de 50°C » et un taux d’humidité de l’air très faible, un incendie de forêt s’est déclenché vendredi sur deux fronts à Monchique, dans le sud du pays, a indiqué le responsable des opérations de sauvetage, Victor Vaz Pinto, aux médias locaux.

Près de 740 pompiers, soutenus par 11 avions bombardiers d’eau et hélicoptères combattaient samedi après-midi l’avancée des flammes qui ont déjà consommé quelque 1.000 hectares. Appelée en renfort, l’armée devait envoyer 130 militaires sur place.

A Lisbonne, les parcs de jeux ont été fermés, le public invité à limiter ses activités en extérieur, et les centres d’accueil pour les sans-abris ouverts plus tôt dans la journée pour leur permettre de s’abriter de la chaleur.

Espagne : trois morts

Dans le sud de l’Espagne, la ville touristique de Cordoue faisait face samedi à des températures avoisinant les 44°C.

Trois personnes sont décédées cette semaine d’insolation dans le pays: à Barcelone, un quinquagénaire, présenté par les médias comme un sans-abri et retrouvé allongé dans la rue vendredi, est décédé à l’hôpital, selon les autorités de Catalogne.

Un ouvrier d’une quarantaine d’années travaillant sur la voirie et un homme de 78 ans qui jardinait sont également morts cette semaine dans la région de Murcie, dans le sud-est.

Dans le nord du pays, près de la frontière française, une autoroute reliant les deux pays a été coupée durant plusieurs heures par un incendie. Elel a rouverte dans la soirée.

Autriche : chaussons pour chiens

A Vienne, des chiens policiers chargés d’assurer la sécurité d’un tournoi de beach-volley, et à ce titre amenés à patrouiller longuement sur des surfaces brûlantes, ont été équipés de chaussons spéciaux destinés à préserver leurs coussinets, a indiqué la police.

Alors que le thermomètre devait marquer jusqu’à 34°C à Vienne samedi, la température des surfaces exposées au soleil peut facilement dépasser les 50°C, a relevé la police.

Pays-Bas : l’asphalte fond

Les autorités des Pays-Bas ont fermé certaines sections d’autoroutes car l’asphalte a commencé à fondre sous le soleil écrasant.

Par ailleurs, dans le centre du pays, la municipalité de Zwolle a procédé depuis vendredi à la coupe de branches de plus d’une centaine de peupliers, qui risquent de se briser spontanément à cause de la chaleur et créer des situations dangereuses, a rapporté la télévision publique néerlandaise NOS.

France : réacteurs nucléaires fermés

Quatre réacteurs nucléaires français ont été mis à l’arrêt suite à la vague de chaleur.

Ces mesures ont été prises afin d’éviter une hausse trop importante de la température des rivières avoisinantes, où les centrales prélèvent puis rejettent de l’eau pour refroidir les réacteurs nucléaires, selon l’entreprise publique d’électricité EDF.

La canicule qui affecte les deux tiers de la France, avec plus de 40°C localement dans le sud, n’a pas découragé les automobilistes qui se sont lancés tôt sur les routes, pour le grand chassé-croisé de l’été entre les vacanciers de juillet et ceux d’août.

Le pic a été atteint en fin de matinée avec 705 kilomètres de bouchons, selon les autorités.

Italie : alerte sanitaire

Comme en France, ce samedi était une journée noire sur les routes d’Italie, avec un départ massif des aoûtiens, qui risquent de se retrouver dans les bouchons sous un soleil de plomb dans le Nord, puis d’affronter les violents orages avec grêle et trombes d’eau attendus dans l’après-midi dans le Sud.

Selon les médias italiens, une femme de 79 ans a succombé samedi sur une plage de Ligurie (nord-ouest) à un malaise qui semblait dû à la chaleur.

Dans la région de Rome, les vagues de chaleur ont provoqué environ 7.700 morts depuis l’an 2000, selon un rapport de l’association de défense de l’environnement Legambiente.

Suède : répit

Après le mois de juillet le plus chaud depuis 250 ans et une série d’incendies record, des averses ont soulagé la majeure partie du territoire suédois samedi.

Le mercure est revenu à des températures saisonnières normales, soit 20 à 25 degrés, selon l’institut météorologique de Suède.

LE CONTINENT A BÉNÉFICIÉ D’UNE LÉGÈRE ACCALMIE

Après l’intense vague de chaleur qui s’étend sur l’Europe depuis plusieurs jours, le continent a bénéficié dimanche d’une légère accalmie, même si le mercure continue de tutoyer les 45°C au Portugal.

Voici un aperçu de la situation:

Portugal : chaleur record et incendie

Après la journée « la plus chaude de ces 18 dernières années » samedi, avec une moyenne de « température maximale de 41,6°C », le Portugal a profité dimanche d’une « légère baisse des températures », selon l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA).

Pour autant, l’IPMA s’attendait pour dimanche à ce que le thermomètre atteigne les 45°C, notamment dans le centre du pays.

En raison de ces fortes chaleurs, les chemins de fer portugais ont décidé d’annuler la vente de certains billets de train, particulièrement ceux qui traversent les régions où les températures sont le plus élevées.

Cette mesure permet de « gérer les niveaux d’occupation » et « minimiser la gêne occasionnée par ces fortes températures » auprès des passagers, a expliqué la société précisant que la chaleur avait entraîné notamment des problèmes de climatisation.

A Monchique (sud), où un feu de forêt fait rage depuis plus de 48 heures, quelque 800 pompiers, soutenus par 12 avions et hélicoptères bombardiers d’eau, tentaient toujours dimanche après-midi de venir à bout des flammes qui évoluent sur deux fronts. Un autre feu de forêt, à Estremoz, à environ 200 km de Lisbonne, a fait six blessés dont deux dans un état grave.

Espagne: le Sud passe de 44°C à 42°

L’endroit le plus chaud du pays est la région de l’Estrémadure (sud-ouest), où le mercure était attendu jusqu’à 42°C, contre près de 44°C à Cordoue (sud) samedi.

Par ailleurs, un feu à San Vicente de Alcantara, à la frontière avec le Portugal, a été « stabilisé », selon les autorités.

Allemagne : la crainte d’une rentrée des classes surchauffée

La rentrée scolaire a lieu lundi pour les élèves des Etats allemands de Sarre (ouest), de Hesse (centre), et de Rhénanie-Palatinat (ouest). Mais en raison de la chaleur, les professeurs ont reçu pour consigne d’envisager de ne pas faire classe dans les salles habituelles mais dans des endroits mieux ventilés ou encore de renoncer à donner des devoirs à la maison.

Sous un soleil de plomb, des milliers d’Allemands se ruent vers les points d’eau et les piscines publiques du pays prévoient déjà des records d’affluence, selon l’agence DPA.

Des averses et orages ont contribué à faire baisser les températures dans certaines régions, notamment le sud. Cependant, les prévisions météorologiques font état d’une nouvelle hausse des températures dans les prochains jours, les températures devant grimper jusqu’à 39°C dans l’est du pays mercredi.

Pays-Bas : sécheresse tenace et frites rabougries

Le thermomètre affichait dimanche aux Pays-Bas des valeurs de saison, autour des 25°C, alors qu’une autoroute avait dû être fermée samedi en raison de la fonte de l’asphalte sous le soleil écrasant.

Mais la sècheresse persiste et endommage les cultures, notamment le maïs et les pommes de terre. Les agriculteurs travaillent désormais nuit et jour pour sauver ce qui peut l’être en irriguant le plus possible, a rapporté la télévision publique NOS.

Conséquence: cette année, les frites seront bien plus petites que la normale, ont averti les producteurs de pommes de terre.

Royaume-Uni : alerte aux UV

Coté britannique, les températures ont légèrement baissé ce week-end, malgré des pics autour des 30°C attendus dans certaines villes.

Le Met, service météo national, prévoit que la vague de chaleur se maintienne sur la moitié sud du pays jusqu’à mardi, avant un retour à des températures plus habituelles.

Sur Twitter, le Met a adressé un avertissement aux UV, importants dans toute la moitié sud du pays, et l’organisme de santé Public health England a appelé à éviter l’exposition au soleil entre 11h et 15h.

France : le pire est à venir

La canicule a continué dimanche, mais les températures les plus élevées doivent être atteintes lundi ou mardi selon les régions, d’après Météo-France.

La moitié sud du pays a enregistré jusqu’à 37° en milieu d’après-midi. La moitié nord a un peu moins souffert, avec 30°C à Paris ou 32°C à Strasbourg à 16h00. D’après Météo-France, « le pic de canicule devrait se situer lundi sur les régions du Sud-Ouest, mardi sur celles du Nord-Est, du Centre-Est et du bassin parisien ».

La journée de samedi a été « la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003 », selon Météo-France. Cet épisode sera quoi qu’il arrive dans le « top 3 » des canicules les plus sévères mesurées en France.

[Afp]

A lire aussi

Denis MUKWEGE, lauréat du Prix Nobel de la Paix 2018, Oslo, 10 décembre 2018.

Nobel de la paix : Incroyable discours du Dr. Denis MUKWEGE

Dernière mise à jour, le 13 décembre 2018 à 07:06 Dans son discours, Denis MUKWEGE …

Laisser un commentaire