mercredi , 24 avril 2019
Accueil / Afrique / Jacques MBADU : La mort d’un collabo
Jaques MBADU, ancien gouverneur [décédé] de Congo Central.
Jaques MBADU, ancien gouverneur [décédé] de Congo Central.

Jacques MBADU : La mort d’un collabo

Dernière mise à jour, le 20 septembre 2018 à 02:15

Le gouverneur de la province du Kongo Central, Jacques Mbadu, est mort jeudi 19 juillet à l’Hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa, des suites d’une crise cardiaque. Son décès est survenu peu avant le discours du chef de l’Etat Joseph Kabila devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès. La nouvelle de sa mort a alors fait le tour des réseaux sociaux. Trois jours après, son ministre du Budget, Adolphe Sambu Mabiala, très connu sous le surnom de « Chèque barré », a tiré sa révérence dimanche 23 juillet, aux cliniques universitaires. Sur place à Matadi, chef-lieu de la province, le décès de ce membre de l’Exécutif du Kongo central, fait l’objet de commentaires en sens divers.

Elu député national, Jacques Mbadu a quitté l’hémicycle pour le gouvernorat du Kongo Central où il se présentera en indépendant contre l’avis de son parti le PPRD. La chance lui sourit, l’ancien homme d’affaires est élu et devient ainsi le 31ème gouverneur du Kongo Central en octobre 2012.

Les Ne Kongo pleurent un de leurs dignes et valeureux fils. En attendant l’élection de son successeur, son vice-gouverneur, Atou Matubuana va lui succéder. A son avènement, Jacques Mbadu a doté la province portuaire d’un gouvernorat digne, d’un stade moderne et de quelques infrastructures dans bien de domaines.

La mort surprend Adolphe Sambu Mabiala

Le ministre du Budget du gouvernement provincial du Kongo central, Adolphe Sambu Mabiala, très connu sous le surnom de « Chèque barré », a tiré sa révérence hier dimanche 23 juillet, aux cliniques universitaires, a appris Forum des As, des sources concordantes jointes au téléphone.

Sur place à Matadi, chef-lieu de la province, le décès de ce membre de l’Exécutif du Kongo central, fait l’objet de commentaires en sens divers. Normal, quand on sait que la mort surprend Adolphe Sambu Mabiala, trois jours seulement après celle de son mentor Jacques Mbadu, 31ème Gouverneur de la province du Kongo central, survenue inopinément le jeudi 19 juillet à l’Hôpital du Cinquantenaire. Signe indien ? Mauvais temps pour toute une province, dans une période tout aussi cruciale où le pays entier s’apprête à aller aux élections ?

Toutefois, des sources contactées renseignent que le désormais feu ministre du Budget du Gouvernement provincial du Kongo Central avait des ennuis de santé. Certains n’ont pas hésité à lier sa mort à celle de Jacques Mbadu dont il était très proche. Selon cette thèse, feu « Chèque barré » n’aurait pas amorti le choc du décès du Gouv. Ce qui l’aurait emporté.

Toujours est-il qu’Adolphe Sambu Mabiala a occupé des postes importants au sein du Gouvernement provincial du Kongo central. Il fut d’abord le Directeur de cabinet adjoint chargé des Finances de feu Jacques Mbadu, avant d’être nommé ministre du Budget. Contrairement à certaines sources qui ont annoncé son trépas en Inde, ou encore en Chine, Adolphe Sambu s’est plutôt éteint aux Cliniques universitaires de Kinshasa.

Le PPRD rend hommage au Gouverneur Mbadu

Hommage émouvant, lundi 6 août, au Palais du peuple, en mémoire de l’ancien gouverneur du Kongo Centra, Jaques Mbadu Nsitu. Décédé le 19 juillet dernier, à l’hôpital du Cinquantenaire, l’illustre disparu a été acheminé au hall du Palais du peuple pour d’ultimes hommages. Les autorités tant politiques qu’administratives congolaises et une foule de sympathisants ont fait le déplacement pour des adieux dignes de l’illustre disparu.

Au funérarium du centre hospitalier où a été exposée la dépouille de Jacques Mbadu, des pleurs, des cris, des sanglots ont secoué les membres de familles, des proches, amis et connaissances lors de la levée du corps de l’ex-gouverneur, de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire. Il s’en est allé. Plus de doute possible.

Sous le son des gyrophares le cortège s’est ébranlé pour le siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) à la Gombe.

Après le saint des saints du parti présidentiel, la dépouille mortelle de l’illustre disparu a fait une escale à la résidence familiale du défunt dans la commune de Gombe.

De son vivant, Jacques Mbadu était membre de la grande famille politique du PPRD. Aussi, pour des ultimes adieux, les membres du parti ont voulu lui témoigner de leur affection.

Venus en nombre, les camarades de cette formation politique ont salué le travail abattu par l’un des leurs. Accompagné des chants d’animation, le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, a posé le drapeau du parti sur le cercueil du défunt, signe de son affiliation.

Témoignages émouvants

Au cours de ces instants de recueillement, sur l’avenue Pumbu, s’en est suivi une série de témoignages. Plusieurs cadres du parti se sont succédé au micro pour témoigner sur la vie du défunt. « Jacques Mbadu était un homme de forte conviction. Il croyait à la philosophie du PPRD. Il a, des lors, cherché à faire bénéficier les habitants de sa province des réalisations qui devaient contribuer au développement du territoire », Le ministre de l’Enseignement primaire, et secondaire, Gaston Musemene.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a quant à lui, retracé la genèse de son amitié avec l’illustre disparu. Pour lui, le défunt était un homme généreux et travailleur, avec la tête remplie de stratégies politiques. Il a invité les autorités présentes en ce lieu à suivre les traces de l’illustre disparu. Lui, qui dans tout ce qu’il entreprenait à toujours prêché la paix et la réconciliation dans sa province.

Dans son oraison funèbre, le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Shadary, a loué les qualités de feu Jacques Mbadu. « Homme dévoué, chevronné, rigoureux, prêt à relever tous les défis, le camarade Jacques Mbadu a su donner le meilleur de lui-même dans les fonctions qui lui ont été attribuées. Il nous a appris à parler librement de nos convictions et à faire des concessions pour mettre un terme aux conflits et mésententes »a-t-il affirmé.

Soixante-six ans de vie sur terre

C’est en 2006, que Jacques Mbadu, fort de son expérience professionnelle, fut appelé par le président de la République, Joseph Kabila, aux fonctions de Gouverneur du Kongo Central. Cette nomination à un poste de responsabilité politique d’une aussi grande envergure, met en exergue la grande marque de confiance témoignée à l’endroit d’un homme qui n’avait jusqu’alors pas de cursus politique en tant que tel.

Il se lance ainsi dans la bataille pour la conquête des suffrages du peuple. Jacques Mbadu obtiendra par la suite avec brio trois fonctions par élection : Sénateur élu de la province du Kongo Central en 2007, député national élu dans la ville de Boma en 2011, et enfin gouverneur élu du Kongo Central en 2013.

C’est en cette qualité de Gouverneur élu du Kongo Central qu’il achève de façon inopinée, sa vie sur cette terre des hommes. Née en 1951, il aura vécu 66ans. L’inhumation de l’ex-gouverneur du Kongo Central interviendra cet après-midi vers 13 heures au cimetière de la Nécropole Entre Terre et ciel.

25 gouverneurs saluent la mémoire de Jacques Mbadu

La disparition de Jacques Mbadu, Gouverneur du Kongo central, est loin de laisser indifférents ses collègues gouverneurs des 25 autres provinces. Forum des as publie ci-dessous l’intégralité de leur déclaration, couchée dans le livre des condoléances lors de inhumation.

Cher Collègue Jacques Mbadu, réunis autour de toi, tu ne nous écoutes plus hélas. Si tu pouvais encore nous écouter, nous te dirions ceci : Jacques, la lutte héroïque que tu as menée à la tête de la province du Kongo central honore le corps auquel tu as appartenu. Nous sommes très fiers de toi.

La République toute entière gardera en lettre de noblesse les marques indélébiles de ton passage sur cette terre. Tu pars comme un soldat sur la ligne de front,la flamme de la victoire haut la main.

Puisse le Très Haut t’accueillir dans son royaume céleste où dans la communion de notre chaleur habituelle, nous comptons nous revoir un jour.

Que ton âme repose en paix !

Tes collègues.

Une messe d’action de grâce en mémoire de Jacques Mbadu Nsitu

La Cathédrale Notre Dame de Lingwala a servi de cadre, ce lundi 17 septembre 2018, pour abriter la célébration eucharistique commémorant le quarantième jour après le décès de Jacques Mbadu, ex-gouverneur de la province du Kongo, décédé depuis le 19 juillet 2018.

Au cours d’une célébration qui a connu la participation non seulement de la famille biologique de feu Mbadu, mais aussi de celle politique, le PPRD, à sa tête, Emmanuel RamazaniShadary, candidat du Front Commun pour le Congo, l’appel a été lancé par officient du jour à observer, pendant le pèlerinage terrestre, la consigne nous laissée par le Maître : l’amour du prochain. Ce, avant de rappelant les biens faits de l’ex-gouverneur du Kongo Central.

Il sied de mentionner que cette messe de requiem a connu également la participation de plusieurs personnalités du pays, dont les sénateurs, le Gouverneur ai du Kongo Central, quelques présidents des assemblées provinciales , les secrétaires permanents adjoints du PPRD et autres hauts cadres dudit parti.

(avec Fyfy Solange TANGAMU)

A lire aussi

Fatshi : Président protocolaire ?

Augustin Kabuya passe pour être un homme qui n’a pas sa langue en poche. Ni …

Laisser un commentaire