lundi , 10 décembre 2018
Accueil / International / Antarctique / Les Bleus : Une Coupe du Monde volée ?
La France Champion du Monde
La France Champion du Monde

Les Bleus : Une Coupe du Monde volée ?

Dernière mise à jour, le 18 juillet 2018 à 11:42

« On n’accorde pas ce genre de penalty en finale », a regretté le sélectionneur de la Croatie Zlatko Dalic après la défaite 4-2 de son équipe. Malgré la défaite face à la France en finale du Mondial-2018, les supporteurs croates réunis par dizaines de milliers dans le cœur de Zagreb ont ovationné leurs joueurs qu’ils s’apprêtent à accueillir lundi en « héros ».

Au moment du coup de sifflet final, les supporteurs vêtus du maillot à damier rouge et blanc qui ont soutenu leur équipe jusqu’au bout de la rencontre, ont applaudi longuement les joueurs du capitaine Luka Modric, entonné des chansons patriotiques, fait résonner des pétards et lancé des fumigènes multicolores.

D’autres supporteurs assis sur des toits d’immeubles surplombant la place Ban Jelacic continuent d’agiter des drapeaux croates comme pour ne pas interrompre la fête tandis que d’autres se dirigent vers les nombreux cafés de la capitale croate.

Certains klaxonnent longuement dans la principale rue de Zagreb, Ilica, où des jeunes torses nus, font tanguer d’immenses drapeaux croates.

Malgré la déception, les supporteurs majoritairement jeunes, se disent « fiers » du parcours de l’équipe croate au Mondial en Russie.

« Jusqu’au dernier atome »

« Nos joueurs ont tout donné jusqu’au dernier atome de leur énergie. Le match aujourd’hui a été spectaculaire, la nation leur dit merci, ont est toujours fiers d’eux, ils se sont battus comme des lions », dit un Croate de 22 ans, Kristian Krnic.

Avec une pointe d’amertume, il note que c’était « une occasion pour la Croatie d’écrire l’Histoire mais malgré tout cette équipe reste une équipe en or ».

« Je suis très déçue, on méritait de gagner car on a tout donné pendant le match, mais on a remporté la deuxième place, et nous fêterons demain le retour de nos héros », lance Aurora, une mère de famille.

« Je suis très triste, dit-elle, pour notre jeunesse car les performances de l’équipe croate leur donnaient beaucoup d’enthousiasme pour pouvoir vivre dans notre pays » confronté à une crise économique.

Retour lundi à Zagreb

A Moscou, la présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic, qui a assisté à la cérémonie de remise des médailles a donné une accolade chaleureuse à chacun des joueurs croates mais aussi des Français, visiblement émue.

La présidente croate, qui affiche sa passion pour le foot et qui a assisté à plusieurs matchs de l’équipe de Croatie durant le Mondial, les accueillera lundi à la présidence.

L’équipe des « Vatreni » (Les Flamboyants, ndrl) est attendue lundi en début d’après-midi à Zagreb, où ils doivent également se rendre sur la place Ban Jelacic.

« Pour nous, la 2e place c’est superbe, les Français étaient meilleurs, félicitations. Rendez-vous dans 20 ans », commentait Goran dans une rue proche de la place Jelacic, une allusion à la demi-finale du Mondial-98 également remportée par les Français contre les Croates.

« La Croatie peut être fière. Nous devons applaudir nos garçons », a lâché le commentateur de la télévision nationale HRT juste avant le coup de sifflet final.

« Une grande nation du football s’est montrée plus maline, pratiquant un jeu pragmatique à défaut d’être tellement dominateur », a poursuivi Drago Cosic. « La France reste un casse-tête pour la Croatie », a-t-il ajouté.

« Le conte de fées des Flamboyants s’achève! La Croatie, deuxième nation du monde. Mbappé et Pogba, aidés par l’arbitre et l’assistance vidéo, ont laissé la Croatie à l’entrée du paradis », analyse le quotidien Jutarnji List.

Sur la place Jelacic et dans les rues avoisinantes, la fierté prédominait. « Je félicite les Français, ils étaient meilleurs », dit Luka, la vingtaine. « Nous sommes un petit pays, la deuxième place, c’est super pour nous », commentait encore Ina.

REGRET DU SÉLECTIONNEUR DE LA CROATIE

« On n’accorde pas ce genre de penalty en finale », a regretté le sélectionneur de la Croatie Zlatko Dalic après la défaite 4-2 de son équipe. Mais « ça ne minimise pas la victoire de la France » et l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) reste « une bonne chose ». La France a inscrit son deuxième but sur un penalty d’Antoine Griezmann accordé après recours à la VAR, pour une main d’Ivan Perisic.

Q: Comment analysez-vous cette défaite et que pensez-vous du penalty accordé à la France?

Zlatko Dalic : « Tout d’abord, je dois féliciter la France pour ce titre de champion du monde. Nous avons bien joué, au cours des 20 premières minutes, nous avons contrôlé la partie et ensuite il y a eu ce but contre notre camp sur coup de pied arrêté. On s’est remis, on a continué et puis ce penalty a été accordé. Normalement, je ne fais pas de commentaire, tout ce que je peux dire est que dans une finale de Coupe du monde, on n’accorde pas ce genre de penalty, mais ça ne minimise pas la victoire de la France. On avait plutôt eu de la chance lors des 6 premiers matches, peut-être qu’on en a un peu manqué aujourd’hui. Je dois féliciter mes joueurs, on a probablement fait ce soir le meilleur match lors de ce Mondial, mais face à une équipe aussi forte que la France, on ne doit pas faire d’erreur. On est un peu tristes mais aussi fiers. »

Q: Pourquoi dites-vous qu’on ne siffle pas ce genre de penalties en finale?

Zlatko Dalic : « Ne pensez pas que j’ai dit quelque chose de négatif sur l’arbitre, j’ai simplement donné ma propre pensée. J’ai beaucoup de respect pour l’arbitre, il a pris sa décision sur la base de ce qu’il a vu et mon intention n’était pas d’être négatif. Quant au VAR, forcément quand c’est en votre faveur c’est bien, et quand c’est en votre défaveur, c’est moins bien… Mais la VAR reste une bonne chose pour le football. »

Q: Quel sentiment prédomine après cette défaite, la déception ou la fierté?

Zlatko Dalic : « Évidemment nous étions tous très tristes après le match, mais j’ai dit aux joueurs qu’il fallait sortir la tête haute. On a donné le maximum et ils peuvent être fiers de leur performance lors de cette compétition. Si, avant le coup d’envoi, quelqu’un nous avait proposé de terminer médaillés d’argent, ça aurait été formidable. Mais bien sûr il y a de la tristesse, les joueurs y croyaient. Je leur ai dit que parfois, au foot, on perd, et qu’on doit rester dignes dans la défaite comme on a été dignes dans la victoire. On doit respecter le score. »

Q: Luka Modric a été élu meilleur joueur du tournoi, qu’en pensez-vous?

Zlatko Dalic : « Nous sommes très heureux pour lui qu’il ait remporté ce trophée, il le mérite. Il a joué de manière extraordinaire dans ce tournoi et cela montre bien la qualité de l’équipe qui l’a dans ses rangs. Il a pris une large part de travail dans notre jeu et mérite ce trophée même si nous n’avons pas gagné. (…) Dans l’ensemble, la Croatie a réalisé un tournoi formidable, elle a montré ses qualités, ses atouts. Et maintenant que c’est terminé je dois remercier tous mes joueurs pour ce qu’ils ont fait et je dois dire que je suis fier de mes joueurs, de mon équipe et de mon pays. »

Q: Allez-vous continuer votre travail à la tête de la Croatie?

Zlatko Dalic : « D’abord, j’ai besoin d’un peu de repos. Au cours des deux derniers mois, nous avons travaillé très dur, ça a été une période très difficile mais ça a été formidable de travailler avec nos joueurs. Nous avons fini deuxièmes et c’est quelque chose de très bien. Je ne prends jamais de décision à chaud, je vais attendre, pour l’instant je ne pense à rien d’autre qu’à rentrer en Croatie et me reposer. »

 

[avec Afp, entretien propos recueillis en conférence de presse]

A lire aussi

Coupe de la Confédération : Véritable promenade de santé pour les DCMP

Dernière mise à jour, le 8 décembre 2018 à 10:24 Le Daring Club Motema Pembe …

Laisser un commentaire