lundi , 23 juillet 2018
Accueil / Élections / RDC : Kambere KALUMBI est frappé de cécité intellectuelle en écrivant une piètre tribune sur l’éligibilité de « Kabila »
Kambere Kalumbi Ferdinand
Kambere Kalumbi Ferdinand

RDC : Kambere KALUMBI est frappé de cécité intellectuelle en écrivant une piètre tribune sur l’éligibilité de « Kabila »

Dernière mise à jour, le 15 juillet 2018 à 10:54

La tribune d’un certain secrétaire permanent adjoint du PPRD en la personne de Mr Kambere Kalumbi Ferdinand vient encore attirer l’attention sur la médiocrité des  » cadres  » qui croient diriger le pays. Cette tribune publiée sur le site d’information Actualite.cd reflète les postures des gens qui sont arrivées à la limite de l’insensé, de l’impensé qui les sous-tendent.  Au bout du compte, formater des crétineries pour inviter les citoyens congolais à adhérer aux arguments fondés sur un permanent bricolage, c’est une lamentable tragédie à laquelle nous assistons. D’ailleurs cela reflète le pourrissement de système politique se complaisant dans des compromissions, corruptions. Il est pourtant important de rappeler que la tribune de ce monsieur est très mensongère et de quelle constitution parle ce cadre de PPRD ? Il nous revient de combattre ceux qui intoxiquent par des mensonges les congolais, car la constitution de 2006 et celle du 20 janvier 2011 modifiée sont claires quant à l’inéligibilité de Kabila pour les prochaines élections.

Que dit la constitution de la RDC du 20 janvier 2011 modifiée par la loi numéro 11/002 portant révision de certains articles de la Constitution de la RDC du 18 février 2006 :  » Le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois  » Article 70.

Et l’article 71 précise : » le Président de la République est élu à la majorité simple des suffrages exprimés « . Le seul changement porté est précis :  » le président de la République est élu à la majorité simple des suffrages exprimés  » Article 71, contrairement à la Constitution de la RDC du 18 février 2006 en son article 71 où il était écrit : » Le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour du scrutin, il est procédé dans un délai de quinze jours à un second tour  » Article 71.

Comment ce cadre du PPRD veut défendre l’éligibilité de Kabila qui ne répond ni à la légalité ni à la constitution ? C’est une violation très grave de la constitution et Kambere Kalumbi Ferdinand doit être traité comme un scélérat. Sa tribune nous invite à démontrer son manque de lucidité intellectuelle. Si nous ne pouvons faire preuve d’un silence assourdissant, il est crucial de montrer des incohérences dans la pensée de ce monsieur et nous appelons les congolais à résister contre la médiocrité érigée en système durant ce règne de Kabila. Dans la pratique institutionnelle, le leader en position forte, un citoyen qui doit répondre aux exigences fixées par la constitution, désigné candidat présidentiel par sa formation politique ou par sa plate-forme qu’elle soit civile ou politique, élu président de la république garantit tout au long de son mandat la juste application des institutions. Le président de la République incarne l’institution la Présidence. Comment Kabila va-t-il se présenter comme un  » candidat indépendant » comme le dit Kambere Kalumbi Ferdinand ? C’est du mensonge. Le citoyen Joseph Kabila a déjà exercé deux mandats, c’est clair et c’est la même personne qui continue à diriger la RDC. Comment peut-il se soustraire du PPRD ou du Front Commun pour le Congo (FFC) ? Cette tribune est le reflet des ordures politiques corrompues qui persistent dans leur démence politique pour générer un bordel en RDC. Arrêtez vos distractions et dégagez.

Les congolais vont tordre le bras à tous ces médiocres qui appartiennent à un régime sclérosé qui ne fabrique que des médiocres frappés de cécité intellectuelle. Le constat que nous faisons ; plus le temps passe, plus les médiocres émergent. S’ils pensent que les congolais ne vont pas découvrir leurs stupidités, ils se trompent. Enfin s’en prendre violemment contre la Conférence épiscopale et aux laïcs chrétiens, c’est de la niaiserie. Est-ce que ce cadre du PPRD a-t-il des bonnes lunettes pour lire l’histoire de la RDC ? Une Église qui ne s’intéresse pas aux questions temporelles n’est pas dans son temps. C’est un devoir patriotique pour tout chrétien qui est une personne de justice de se lever et combattre une dictature qui a mené le pays à la banqueroute. Une chose est certaine, après le traumatisme laissé par Kabila et son système politique érigé en médiocratie, les congolais seront plus attentifs à ceux qui seraient tentés de recourir aux personnes frappées de cécité intellectuelle pour la gestion de la res publica.

[Professeur Florent Kaniki]

A lire aussi

Rebelle FDLR, Est de RDC. Photo archive.

MRCD : Une substitution des FDLR pour permettre au Rwanda d’agresser la RDC

A en croire un tweet de Sonia Rolley de RFI (Radio France Internationale), une nouvelle …

Laisser un commentaire