dimanche , 22 juillet 2018
Accueil / Élections / MLC : Un Congrès qui devra entériner et officialisé la candidature de BEMBA à la présidentielle 2018
Ouverture du Congrès du MLC au Centre Nganda
Le Congrès du MLC s'ouvre ce jeudi 12 juillet 2018 à Kinshasa, au Centre Nganda, sans son leader Jean-Pierre Bemba.

MLC : Un Congrès qui devra entériner et officialisé la candidature de BEMBA à la présidentielle 2018

Dernière mise à jour, le 13 juillet 2018 à 12:13

Jean-Pierre Bemba Gombo sera-t-il à Kinshasa pour participer au congrès de son parti, annoncé pour les 12 et 13 juillet 2018 au Centre Nganda, dans la commune de Kintambo, à Kinshasa ? La question est sur les lèvres. D’ores et déjà, malgré ce suspense, Eve Bazaïba Masudi, Secrétaire Général du Mouvement de Libération du Congo – MLC, confirme ce rendez-vous politique qui résonne comme une manif météo des ardeurs du MLC par rapport et aux sujets d’actualité et aux joutes électorales qui se profilent à l’horizon. Parmi les points inscrits à l’ordre du jour : investiture des candidatures aux élections présidentielle et législatives mais également d’autres questions internes au fonctionnement du parti”, a déclaré, pour sa part, Alexis Lenga wa Lenga, président du groupe parlementaire du MLC à l’Assemblée nationale à l’AFP. Qui, toujours à la perche de l’Agence France Presse, a estimé ‘’ qu’il n’existe aucune entrave devant lui pour une candidature à la présidentielle, que ce soit d’ordre juridique, judiciaire ou matériel”. Tout laisse croire que ce congrès sera une grande messe qui devra entériner et officialisé la candidature du Chairman Bemba à la présidentielle 2018. Donc, ça fera un candidat de plus à l’Opposition, reste à savoir si les violons pourront s’accorder pour enfin trouver ce candidat commun-unique vanté et attendu de tous bords.

Cadres et militants du Mouvement de Libération du Congo (MLC) sont dans la fièvre de l’organisation du congrès de leur parti, annoncé pour les 12 et 13 juillet 2018 au Centre Nganda, dans la commune de Kintambo, à Kinshasa. C’est la Secrétaire générale, Eve Bazaiba, qui a confirmé formellement sa tenue, le dernier week-end. Au portillon de son siège social situé sur l’avenue du Port à Gombe, l’on se bouscule pour s’assurer de sa présence sur la liste des participants. Cela rappelle le décor de la première législature de 2006 avec l’effet Bemba, seigneur de guerre de Gemena.

Dans cette grand-messe préélectorale, ses alliés regroupés au sein de l’Alliance pour l’Alternance (APA) sont assurés de prendre part aux travaux. On laisse entendre qu’une centaine de délégués de l’intérieur et de l’extérieur sont attendus. Pendant 2 jours, soit du jeudi 12 au vendredi 13 juillet 2018, les « congressistes » devraient débattre, entre autres sujets, de la validation des listes de candidats à tous les niveaux des élections, de l’investiture solennelle du candidat présidentiable pour le scrutin du 23 décembre 2018 ainsi que du programme du Gouvernement, lequel sera retenu comme feuille de route électorale.

Longtemps restés orphelins de leur président national, Jean-Pierre Bemba Gombo, cadres et militants du MLC prendront part à ce congrès qualifié de la « victoire » avec un moral au zénith. Il faut reconnaitre que l’acquittement du « Chairman » par la Cour Pénale Internationale (CPI) a rendu le siège national du MLC singulièrement fréquentable.

La tenue dudit congrès à Kinshasa, au Centre Catholique Nganda a également été confirmée par Désiré Mbonzi wa Mbonzi, Secrétaire national adjoint en charge de l’emploi. Et de rappeler qu’à ce stade d’avancement, les préparatifs de l’organisation matérielle et technique sont au point. Devant les grands enjeux politiques qui se dessinent, le MLC, fort de son ancrage, est appelé à saisir l’opportunité pour peaufiner de nouvelles stratégies.

Scrutant un peu la crise que traverse la RDC en cette période de forte tension politique, il a noté que le MLC est conscient de la tache qui l’attend en cas de victoire électorale pour le redressement du pays. Pour lui, le « ticket MLC et alliés » constitue la véritable alternative pour remettre le grand Congo sur les rails. C’est dans ce contexte qu’il a rappelé la phrase évocatrice de Franz Fanon : « L’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette se trouve au Congo ».

Sans nul doute, les congressistes passeront au peigne fin la gestion du régime en place que d’aucuns ne cessent de qualifier de chaotique, car caractérisée par des crises socio-politiques récurrentes. Le secrétaire adjoint du MLC a noté qu’ils feront éventuellement des contre-propositions qui seront coulées sous forme d’une feuille de route pour la campagne électorale prochaine.

Des préparatifs y relatifs vont bon train notamment, au siège du parti situé sur l’avenue du Port dans la commune de la Gombe. Déjà, quelques délégués sur plus de 200 attendus à travers les différentes fédérations et représentations extérieures du parti commencent à arriver à Kinshasa. Chaque fédération et représentation extérieure du MLC sera représentée au moins par deux délégués. Ce conseil des représentants, 3e du genre depuis la création du parti de Jean-Pierre Bemba, va se pencher essentiellement sur le processus électoral notamment, avec la validation des candidatures du MLC aux législatives nationales et à la présidentielle. Les participants devront également valider le programme gouvernemental du parti. D’après nos sources, ces assises de deux jours du Centre Nganda de Kinshasa, précisément dans la commune de Kintambo, seront chapeautées par la Secrétaire Générale du MLC, Eve Bazaïba Masudi. Certains responsables des représentations extérieures en difficulté d’effectuer le déplacement de Kinshasa pourraient intervenir via la vidéo conférence, nous a laissé entendre Jean-Jacques Mamba, l’un des porte-paroles de cette formation politique de l’opposition. Par ailleurs, les cérémonies d’ouverture et celle de clôture seront retransmises en direct sur CCTV et CKTV ainsi que RALIK, des chaînes de télévision et radio appartenant à l’ancien vice-président de la République, le sénateur Jean-Pierre Bemba. Et à en croire certaines indiscrétions, sauf changement de dernière minute, le président national du MLC pourrait pour la toute première fois s’adresser aux participants à ces assises depuis Bruxelles en Belgique par moyens de nouvelles technologies de l’information et de la communication. Voilà des détails livrés par la consœur en ligne politiquerdc.

[avec Jr Ekofo, Danny Ngubaa]

A lire aussi

Moise KATUMBI, Jean-Pierre BEMBA et Felix TSHISEKEDI. Photo montage par KongoTimes

Présidentielle : L’Opposition en RDC se trouve devant un choix cornélien

A cinq mois et six jours des élections prévues le 23 décembre en République Démocratique …

Laisser un commentaire