vendredi , 22 novembre 2019
Accueil / Société / Armée et Police / Kidnapping : Plusieurs personnes enlevées au Nord-Kivu

Kidnapping : Plusieurs personnes enlevées au Nord-Kivu

Le Nord-Kivu est à nouveau frappé par un kidnapping. 20 personnes enlevées dans différentes localités et amenées à une destination inconnue. Les ravisseurs de ces 20 personnes exigent une rançon pour leur libération. Les différentes familles concernées sont en train de s’activer à faire le nécessaire pour réunir la somme exigée afin de faire libérer leurs proches des mains de ces ravisseurs. Il n’y avait encore, jusqu’hier aucune indication sur l’identité réelle de ceux qui ont opéré et réussi ces rapts dans le Rutshuru.

Le Nord-Kivu est à nouveau frappé par un kidnapping. Cette fois-ci c’est dans le Rutshuru, à 70Km de la métropole Goma que la coordination de la Société civile de ce Territoire signale un chiffre total de 20 personnes enlevées dans différentes localités et amenées à une destination inconnue. L’Administrateur du Territoire adjoint a confirmé cette mauvaise nouvelle. Hier, le directeur local de l’ONG NSCC,  » Nouvelle société civile du Congo  » a fait savoir que les ravisseurs de ces 20 personnes exigent une rançon pour leur libération.

Les différentes familles concernées sont en train de s’activer à faire le nécessaire pour réunir la somme exigée afin de faire libérer leurs proches des mains de ces ravisseurs. Il n’y avait encore, jusqu’hier aucune indication sur l’identité réelle de ceux qui ont opéré et réussi ces rapts dans le Rutshuru.

Tout ce que l’on sait c’est que la contrée est infestée d’une multitude de groupes armés structurés dont certains opèrent quelquefois des Kidnappings. Il y a aussi des groupuscules d’individus qui se livrent à ces rapts juste pour le besoin de toucher les rançons qu’ils exigent aux familles de leurs victimes. C’est cette dernière catégorie qui pourrait avoir opéré l’enlèvement de ces 20 personnes.

Car le modus operandi n’est pas conforme à celui utilisé par les groupes armés dans le Rutshuru. Presque tous sont des milices à essence communautaire. Quand ils opèrent un kidnapping, c’est très souvent comme représailles contre la communauté rivale avec laquelle ils sont à couteaux tirés.

Généralement les captifs sont libérés sans payement de rançon. Exception faite des Hutu rwandais des FDLR et de leurs supplétifs, les Hutu congolais des  » NYATURA « . Mais leurs cibles, ce sont généralement les grosses pointures, en termes d’assiette financière, comme les étrangers qui peuvent encore se risquer dans cette zone troublée ou les religieux.

Il y a deux semaines, un couple des touristes britanniques avait été enlevé plus loin de là, plus exactement dans le Territoire de Nyirangongo, à une trentaine de kilomètres de Goma, dans le Parc des Virunga. A cette occasion, une jeune Ranger garde- Parc de 23 ans qui convoyait la camionnette de l’ICCN tombée dans l’embuscade des assaillants est tuée sur le coup.

Pendant qu’on était en train de se perdre en conjectures sur l’identité des assaillants, ceux-ci libèrent 48 heures après les otages britanniques sans aucun payement de rançon. Ils ont de la chance, les deux Britanniques car, comme on le sait, les rapts dans le Parc des Virunga se terminent toujours mal, si les ravisseurs ne sont pas satisfaits des montants colossaux qu’ils exigent comme rançon.

A Rutshuru où les 20 personnes sont prises en otage par des inconnus, la cartographie des groupes armés renseigne qu’il ya dans la région des groupes comme les FDLR/FOKA qui sont une dissidence des Hutu rwandais des FDLR. Il y aussi les  » RAIA-MUTOMBOKI  » qui ont aussi plusieurs factions rivales en guerre. A ne pas oublier les APCLS,  » Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain « , la milice-Hunde du chef de guerre Javier Kalairi, les  » KIFWAFWA  » avec des dissidences et la milice- Nianga du seigneur de guerre Guidon, un dissident du groupe  » CHEKA « , du criminel de guerre Cheka qui s’était rendu à la MONUSCO à la fin de l’Année dernière. Tous ces groupes armés locaux comme étrangers se livrent à l’exploitation illégale des ressources naturelles comme l’or et le coltan. Certains opèrent dans le Parc des Virunga pour piller ses richesses incommensurables.

[KANDOLO M.]

A lire aussi

RDC : Exigence d’une justice équitable au Nord-Kivu

« La plupart des jugements rendus dans l’exécution des procès à Goma ne respectent plus …

Laisser un commentaire