jeudi , 17 octobre 2019
Accueil / Opinions / Obsèques de Rossy : Les opposants de « Kabila » incapables de faire une déclaration commune !

Obsèques de Rossy : Les opposants de « Kabila » incapables de faire une déclaration commune !

Des jeunes du mouvement citoyen la LUCHA dénoncent le comportement des acteurs politiques de l’opposition lors des obsèques de Rossy Mukendi Tshimanga. Selon ces jeunes activistes, ces politiques de l’opposition qui ont pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo lors de la messe organisée le 19 mai en mémoire du « héros »- qualitatif que les opposants et les membres des mouvements citoyens ont attribué au défunt Rossy Mukendi- y étaient plus pour un show destiné à la consommation extérieure que pour la consolation de la famille éplorée. « Ils étaient incapables de faire une déclaration commune à cette occasion. Chaque groupe tenait à s’adresser en son nom aux médias », relate Hery Masimbo, militant de la LUCHA.

Dans un entretien à bâtons rompus avec Forum des As, des jeunes du mouvement citoyen la LUCHA dénoncent le comportement des acteurs politiques de l’opposition lors des obsèques de Rossy Mukendi Tshimanga, membre du mouvement citoyen « Collectif 2016 » abattu le 25 février dernier lors d’une marche organisée par le Comité laïc de coordination (CLC), une structure reconnue par l’église catholique du Congo.

Selon ces jeunes activistes, ces politiques de l’opposition qui ont pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo lors de la messe organisée le 19 mai en mémoire du « héros »- qualitatif que les opposants et les membres des mouvements citoyens ont attribué au défunt Rossy Mukendi- y étaient plus pour un show destiné à la consommation extérieure que pour la consolation de la famille éplorée. « Ils étaient incapables de faire une déclaration commune à cette occasion. Chaque groupe tenait à s’adresser en son nom aux médias », relate Hery Masimbo, militant de la LUCHA. Ce n’est pas tout. Le jeune activiste rapporte qu’ »après la messe, ces politiciens sont tous montés dans leurs jeeps et sont rentrés chez eux. Dire que des instants plus tôt à la Cathédrale, ils étaient au devant de la scène, reléguant au second plan les organisateurs que nous étions, alors que Rossy Mukendi fut un activiste pro démocratie et ne faisait partie d’aucune formation politique. Par la suite on n’a revu personne, nous nous sommes retrouvés seuls au cimetière. Les parents de Rossy doivent leur présence au cimetière à un journaliste qui a accepté de les prendre à bord de sa voiture… ». Dénonçant cette récupération politicienne de ces obsèques, ils préviennent : « prochainement, nous ne tolérerons plus ce comportement. Nous activistes pro démocratie ne serons jamais à leur solde… ».

Les mouvements citoyens déplorent certains incidents qui ont eu lieu pendant ce deuil. Ils citent en exemple « le cas de notre aîné Valentin Mubake qui avait reçu des projectiles et des intimidations de la part des militants des partis politiques supposés compatir à notre malheur. Alors que le deuil c’est un lieu de paix et de réconciliation, eux en ont fait un lieu de règlements de comptes », regrettent-ils. Des milliers de personnes avaient pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo pour les funérailles du militant pro droits de l’homme.

[Didier KEBONGO]

A lire aussi

Conduite en état d’ivresse : Hugo LLORIS plaide coupable au tribunal de Westminster

Interpellé le 24 août au volant de sa Porsche gris foncé à Gloucester Place, dans …

Laisser un commentaire