vendredi , 19 octobre 2018
Accueil / International / Amérique / Le Sadisme, la Haine, le Mépris et l’Hypocrisie de l’Occident envers les Noirs
Emmanuel MACRON and Angela MERKEL [at the back], and Donald TRUMP passing in front of them
Emmanuel MACRON and Angela MERKEL [at the back], and Donald TRUMP passing in front of them

Le Sadisme, la Haine, le Mépris et l’Hypocrisie de l’Occident envers les Noirs

Dernière mise à jour, le 1 juin 2018 à 11:19

Depuis le XVème siècle jusqu’à ce jour, soit depuis plus de 500 ans déjà, plus de 20 millions de morts et 50 millions d’esclaves vendus aux Amériques, au Moyen-Orient. D’ailleurs, l’esclavage continue jusqu’à présent, notamment en Mauritanie, au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Égypte, au Soudan, en Afrique du Sud, en Namibie… L’Occident n’a pas encore fini à exterminer les noirs en Australie, en Inde, tout comme au Congo-Kinshasa en envoyant des enfants d’aller travailler dans des mines sans aucune protection. Ces enfants congolais meurent chaque jour. L’Occident les exploite via leurs Multinationales, surtout les 85 ou 100 les plus sadiques (dont nous publierons les noms dans nos prochaines publications) qui pillent à outrance nos richesses minières avec la complicité avérée de la soi-disant Communauté Internationale et avec l’aide du Rwanda et de l’Ouganda, deux pays dirigés par deux grands diables les plus redoutables de l’International Tutsi-Power, en l’occurrence le président de l’Ouganda, le dictateur sanguinaires Yoweri Museveni (de son vrai nom de naissance Yoseri Tubuhaburwa, un ancien réfugié Tutsi-rwandais infiltré en Ouganda) et le président du Rwanda, le dictateur criminel Paul Kagamé (un autre Tutsi).

LA HAINE ET LE SADISME DE L’OCCIDENT ENVERS LES NOIRS – LES USA ET LES ANGLO-SAXONS, PARIS, BERLIN, BRUXELLES, ROME, MADRID, LISBONNE, VARSOVIE, OSLO, BERNE, ATHÈNES, VATICAN, COPENHAGUE, STOCKHOLM, SOPHIA, PRAGUE, (…) ET LEURS NÈGRES DE SERVICE ET SOUS-TRAITANTS AFRICAINS : KIGALI, KAMPALA, BUJUMBURA, (…)

Depuis le XVème siècle jusqu’à ce jour, soit depuis plus de 500 ans déjà, plus de 20 millions de morts et 50 millions d’esclaves vendus aux Amériques, au Moyen-Orient. D’ailleurs, l’esclavage continue jusqu’à présent, notamment en Mauritanie, au Maroc, en Tunisie, en Libye, en Égypte, au Soudan, en Afrique du Sud, en Namibie… L’Occident n’a pas encore fini à exterminer les noirs en Australie, en Inde, tout comme au Congo-Kinshasa en envoyant des enfants d’aller travailler dans des mines sans aucune protection. Ces enfants congolais meurent chaque jour. L’Occident les exploite via leurs Multinationales, surtout les 85 ou 100 les plus sadiques (dont nous publierons les noms dans nos prochaines publications) qui pillent à outrance nos richesses minières avec la complicité avérée de la soi-disant Communauté Internationale et avec l’aide du Rwanda et de l’Ouganda, deux pays dirigés par deux grands diables les plus redoutables de l’International Tutsi-Power, en l’occurrence le président de l’Ouganda, le dictateur sanguinaires Yoweri Museveni (de son vrai nom de naissance Yoseri Tubuhaburwa, un ancien réfugié Tutsi-rwandais infiltré en Ouganda) et le président du Rwanda, le dictateur criminel Paul Kagamé (un autre Tutsi).

Sous la Colonisation, Léopold II avait décimé plus de 15.000.000 de Congolais. En qualité de sous-traitants et nègres de service à la solde des commanditaires occidentaux de l’Occupation du Congo-Kinshasa, les Tueurs extrémistes Tutsi commettent le 3ème Génocide en massacrant plus de 15.000.000 de morts. Nous vous rassurons que, tôt ou tard, les ennemis du peuple congolais vont payer cher pour tous leurs crimes.

À titre exemplatif, à la suite d’intenses combats, le Général Yakutumba et ses Alliés congolais viennent de prendre le contrôle de la commune rurale et minière de Salamabila territoire de Kabambare, dans la province de Maniema. Située à plus de 350 Km de Kindu, chef-lieu de la province de Maniema, c’est dans cette commune rurale où se trouvent les installations minières de Namoya mining, la filière de Banro visée dans cette attaque. La société Banro l’est des grandes multinationales canadiennes qui pillent à outrance nos ressources naturelles. Les Occupants et autres mercenaires étrangers qui n’ont pas réussi à protéger l’usine d’or de Namoya l’ont abandonnée entre les mains de nos vaillants résistants qui ont libéré cette partie de notre territoire. Bientôt, tout le pays sera sous contrôle de nos vaillants combattants et défenseurs du peuple congolais. Légitime défense oblige !

Face au Sadisme, à la Haine, au Mépris et à l’Hypocrisie de l’Occident envers les Congolais, le peuple congolais est en colère, une « sainte colère ». Cette passion irréductible habitant aujourd’hui la majorité du peuple congolais nous donne la soif de nous venger. Cette « sainte colère » agit comme une force mobilisatrice puissante. Cette colère n’est en aucun cas pathologique, elle inspire au contraire un discours structuré et rationnel. Certes, l’Occident reste sourd, aveugle et muet face à cette guerre larvée de basse intensité mais bientôt cette guerre va parler et elle va le condamner.

N’ayons pas peur : même la Bible nous l’autorise. Car la colère n’est pas toujours péché. Il y a une colère, appelée « sainte colère », que la Bible approuve. Dieu connaît la colère (Psaumes 7,12 ; Marc 3,5), et l’ordonne même aux chrétiens (Éphésiens 4,26). Le Nouveau Testament emploie deux termes grecs distincts pour la colère. Le premier signifie « passion, énergie » et l’autre signifie « agitation, bouillonnement ». Bibliquement parlant, la colère est une énergie donnée par Dieu pour nous aider à résoudre nos problèmes. Les exemples de colères bibliques incluent l’attitude de Paul évoquée en Galates 2,11-14, qui s’est opposé à Pierre à cause du mauvais exemple qu’il donnait, la réaction de David en entendant la prophète Nathan rapporter une injustice (2 Samuel 12) et la colère de Jésus devant la manière dont certains Juifs avaient souillé le culte dans le Temple de Dieu à Jérusalem (Jean 2,13-18).

En attendant, nous demandons à nos vaillants défenseurs du peuple congolais, dits « Maï-Maï », de se mobiliser et de mobiliser le peuple contre cette nouvelle invasion de notre pays par les Britanniques. La Grande-Bretagne fait partie des principaux pays ayant activement contribué à l’agression et à l’installation de l’Occupation étrangère dans notre pays. Prochainement nous publierons la liste de 85 sociétés multinationales qui continuent à soutenir le troisième génocide congolais en pillant les ressources naturelles du Congo.

LE CYNISME ET L’HYPOCRISIE D’ANGELA MERKEL : UN 3ÈME DIALOGUE DE DUPES SE PRÉPARE EN ALLEMAGNE « D’HITLER ET DES NAZIS » POUR GAGNER DU TEMPS, CONSOLIDER L’OCCUPATION ET ENFIN PARVENIR À BALKANISER LA RDC (RÉPUBLIQUE À DÉMOCRATISER DU CONGO)

Après avoir fabriqué, en 2005, une fausse Constitution pour le Congo (qui n’est en réalité qu’une Charte d’occupation), et incapable de lire et d’appliquer cette soi-disant Constitution, l’Occident a opté pour l’organisation des incessants « dialogues » : structures pirates, anticonstitutionnelles et barbares. L’Allemagne, qui importe déjà frauduleusement le Coltan, le cobalt et autres produits miniers exploités illégalement et illégitimement au Congo par le Rwanda, cherche maintenant à nous imposer de continuer avec l’imposteur Hyppolite Kanambe, un semi-lettré, tueur extrémiste tutsi-rwandais qui effectuerait un prétendu 3ème mandat ou, à défaut, nous faire avaler une autre pilule amère, celle de nous imposer un autre criminel semi-lettré, Moïse Soriano « Katumbi ». Et pourtant tout le monde sait que ce dernier est un ressortissant étranger infiltré au Congo-Kinshasa : c’est un Gréco-Italo-Israélien, par son père qui a été inhumé à Tel-Aviv, en Israël, où Soriano se rend tous les ans pour aller s’incliner devant sa tombe, et un Zambien, par sa mère. Chauffeur-mécanicien de profession, ancien conseiller commercial du défunt président zambien Frederick Chiluba, Moïse Soriano possède ses principaux biens – villas, plantations, sociétés et autres – en Zambie, son pays d’origine.

C’est donc ce schéma du 3ème dialogue de dupes qui se prépare en Allemagne, pays « d’Hitler et des Nazis », pour gagner du temps, consolider l’Occupation et enfin parvenir à balkaniser la République à Démocratiser du Congo. Nous savons que les nouveaux Nazis sont déjà au Bundestag allemand (Parlement allemand de Berlin). Mais, ils doivent se souvenir que nous les avions déjà affrontés sur le Lac Tanganyika. D’ailleurs nous avions occupé leurs territoires coloniaux de l’époque : Rwanda, Burundi et Tanzanie, à la suite des batailles de Tabora, Mahenge, Kigoma, etc. Nous gardons encore dans nos mémoires ces souvenirs-là. Il y a encore à Kinshasa des avenues portant les noms de ces villes jadis conquises pour symboliser et immortaliser nos anciennes victoires.

Ce qu’Angela Merkel et tous les autres Occidentaux – qui se succèdent avec des plans diaboliquement fous – ne doivent pas ignorer vis-à-vis du Congo et de l’Afrique est que : l’heure a sonné et, ensuite, fini la recréation. Le virus de leur bêtise coloniale et néocoloniale a été vaincu ! Ils doivent arrêter de prendre pour des canards sauvages les enfants du Bon Dieu, le Tout-Puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, Créateur de l’Univers visible et invisible, que nous appelons dans nos différentes langues : Mukulu Nawezi, Nzambi-A-Mpungu, Imana, Nzakomba, Akongo, etc.

Ces prédateurs occidentaux avaient pratiqué impunément l’esclavage pendant plus ou moins 500 ans en y tirant (réalisant) d’énormes profits, des superprofits qui les ont tellement rendus très riches depuis plusieurs siècles. Alors, ils doivent maintenant cesser de continuer à nous imposer leurs méchants plans sataniques dissimulés en diverses actions de diversion telles que : Fausses Concertations ; Dialogues de dupes ; Élections biaisées dans un pays sous-occupation étrangère ; etc. Actuellement, le Congo, tout comme toute l’Afrique, s’est déjà réveillé. Ce qui manque aujourd’hui, c’est de débattre du prix global de réparation à obtenir ! Les Occidentaux doivent donc mettre un terme définitif à leurs faux jeux.

L’ARROGANCE DE KAGAMÉ, SON IVRESSE DU POUVOIR ET DE L’ARGENT FACILE, ET SA FOLIE DES GRANDEURS : LE PRÉSIDENT DU RWANDA, PAUL KAGAMÉ, HITLER AFRICAIN, VA SPONSORISER ARSENAL À HAUTEUR DE 30 MILLIONS D’EUROS AVEC LES MILLIARDS ISSUS DE LA VENTE DU COLTAN ET D’AUTRES MATIÈRES PREMIÈRES PILLÉS EN RDC

Le président du Rwanda, Paul Kagamé, Hitler africain va sponsoriser Arsenal à hauteur de 30 millions d’euros. Et plusieurs gouvernements occidentaux s’interrogent : comment un pays qui selon eux bénéficient des fonds de développement de leur pays, peut-il se permettre de sponsoriser à hauteur de 30 millions d’euros par an, un prestigieux club de football Anglais, même si le montant du contrat n’a pas encore été officiellement dévoilé, car des journalistes rwandais avancent le montant de 30 millions d’Euros, environ 20 milliards de FCFA ?

C’est facile et simple non seulement de répondre à cette question mais également d’expliquer ainsi les raisons poussant Kagamé à devenir arrogant et à pratiquer cette sorte de mégalomanie consistant à vouloir épater la galerie en faisant de grandes choses. Le président génocidaire du Rwanda, Paul Kagamé, Hitler africain va sponsoriser Arsenal à hauteur de 30 millions d’euros avec les milliards issus de la vente maffieuse du Coltan et d’autres matières premières pillés au Congo. Il dépense sans compter les milliards de dollars et d’euros qu’il reçoit de son proconsul (qui est aussi son neveu), « Joseph Kabila », de son vrai Hyppolite Kanambe (Commandant Hyppo, nom d’opération plusieurs fois cité dans de nombreux rapports des ONG humanitaires occidentales et des Nations Unies pour ses multiples crimes, notamment ceux de génocide, de pillages économiques, de viols systématiques, de massacres de Congolais d’où d’innombrables fosses communes à travers tout le territoire congolais).

Sans risque de nous tromper, dans ce sponsoring de prestige réalisé par le dictateur sanguinaire Paul Kagamé, leur beau-frère – le mari de Carine Nahayo, membre influente de l’International Tutsi-Power (ITP) et gestionnaire de tous les intérêts économiques et financiers de Paul Kagamé se trouvant au Congo –, le Gréco-Italo-Israélo-Zambien avec plusieurs passeports dont celui du Rwanda, Moïse Soriano « Katumbi » y est pour beaucoup.

Cette coalition des lobbies maffieux appartenant à des malfaiteurs occidentaux et africains, dont ces tueurs Tutsi de l’International Tutsi-Power, soutenus matériellement, logistiquement et financièrement par certaines Multinationales anglo-saxonnes du clan Clinton et par l’Union européenne.

Comme vous le savez, leurs crimes ont fait l’objet de nombreux rapports des ONG humanitaires occidentales et des Nations Unies. Le bilan provisoire de tous ces crimes avoisine à ce jour 15 millions de morts. Ce désastre n’a jamais été connu par un autre pays que le Congo-Kinshasa depuis la 2e Guerre mondiale avec ses crimes nazis. Quel paradoxe ! Ces commanditaires occidentaux ont octroyé à leurs sous-traitants africains – membres extrémistes de l’International Tutsi-power – non seulement le « Permis de tuer » le peuple congolais mais également le « Certificat d’impunité » leur permettant de continuer à occuper (pillages, viols systématiques, 3ème génocide congolais, dépeuplement et extermination programmés d’autochtones congolais, etc.) la République à Démocratiser du Congo.

Non seulement qu’ils violent et massacrent les populations innocentes, mais également qu’ils pillent et transvident le Congo de ses richesses. Ils tentent de balkaniser ou charcuter le pays en morceaux, vidant ainsi le droit international de son contenu. Ceux qui financent, manipulent et pillent le pays de Simon Kimbangu sont donc invisibles à l’œil nu.

POUR AVOIR LIBRE ACCÈS AUX IMMENSES RICHESSES DU CONGO-KINSHASA, EMMANUEL MACRON – PRÉSIDENT-COMMERÇANT SANS CŒUR ET SANS VERGOGNE –, À GENOUX DEVANT HITLER AFRICAIN, PASSE DONC PAR LE « GRAND » KAGAMÉ, PRÉSIDENT DU RWANDA

Quant à Emmanuel Macron, c’est un président commerçant sans cœur et sans vergogne. Marcon : un président qui connaît tout, qui décide de tout, qui fait tout, qui parle de tout, qui traite avec tout le monde, même avec des dictateurs les plus sanguinaires tels que Paul Kagamé. Ce président français est le nouvel ennemi du peuple congolais. Il est devenu un receleur puisqu’il n’hésite même pas d’embrasser et traiter avec Paul Kagamé, Hitler africain, co-auteur du 3ème génocide congolais (au moins 15.000.000 de morts) et grand voleur de ressources naturelles congolaises. Donc, pour avoir libre accès aux immenses richesses du Congo-Kinshasa, Emmanuel Macron – président-commerçant sans cœur et sans vergogne –, à genoux devant Hitler africain, passe par le « grand » Kagamé, président du Rwanda… Mais ils oublient qu’il y a un temps pour tout (…), et nous en prenons bonne note. Même si, depuis le 13 octobre 1996, le Congo a été agressé et affaibli par les Anglo-Saxons dont les USA en tête de peloton, même si aujourd’hui le Congo continue à être maintenu en état de faiblesse par la seule volonté de ses nombreux ennemis occidentaux et africains ; mais, tôt ou tard, notre Congo se relèvera et deviendra plus fort et plus grand qu’auparavant. Qui vivra verra, dit-on !

  • L’évadé Zacarias Badiengila, alias « François Muanda Nsemi » ou « Ne Muanda Nsemi », leader du mouvement politico-religieux Bundu-dia-Mayala et député national est « bel et bien vivant » (Selon nos propres sources et selon son avocat, maître Philémon Mavinga)

Pour ce qui concerne le leader du mouvement politico-religieux Bundu-dia-Mayala et député national Zacarias Badiengila, alias François Muanda Nsemi ou Ne Muanda Nsemi, il est « bel et bien vivant », a fait savoir mercredi 16 mai 2018 à Radio Okapi son avocat, Philémon Mavinga, démentant les rumeurs sur la mort de son client. « Suivant les informations que lui-même a faites à travers son bulletin d’informations appelé ‘’Kongo dieto’’ depuis quelques temps après sa sortie de la prison à travers lequel il a reconnu, il a informé l’opinion qu’il était bel et bien vivant », a rapporté Me Mavinga.

Ne Muanda Nsemi est bien vivant, il est donc de chair et de sang, il vit quelque part sur cette planète terre pour échapper aux affres de la soldatesque de son ancien faux ami, Hyacinthe Hyppolite Kanambe alias « Joseph Kabila », le cheval de Troie de Paul Kagamé (Hitler africain) au Congo. En effet, comme tout bon révolutionnaire, Ne Muanda Nsemi a opté pour la clandestinité face aux ennemis les plus redoutables du globe terrestre qui ne sont autres que les Impérialistes occidentaux et les Génocidaires extrémistes tutsi, qui sont des sous-traitants des Multinationales occidentales et valets des Anglo-Saxons.

Ne Muanda Nsemi s’était réellement évadé de manière spectaculaire de la prison centrale de haute sécurité de Kinshasa, le 27 mai 2017, aidé par les « Makesa » non-armés, munis seulement des noix de palme : les « Ndika ». Le Congo est riche aussi en matière de spiritualité.
Nota bene : le centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa, en sigle CPRK, communément appelé « prison centrale de Makala », est le seul centre de détention de la ville de Kinshasa. Malgré son nom, cette prison n’est pas située dans la commune de Makala, mais dans la commune de Selembao.

Pour votre information, l’évasion spectaculaire de Ne Muanda Nsemi est la deuxième depuis que la prison centrale de Makala a été construite en 1956. La toute première évasion a eu lieu en septembre 1963 lorsque les militants « Lumumbistes » avaient fait évader les députés et autres militants « Lumumbistes » arbitrairement arrêtés par Mobutu, Adoula et autres membres du Groupe de Binza. Parmi les évadés, nous pouvons citer les noms de Christophe Gbenye, Nicolas Olenga, Gaston Soumialot, Laurent-Désiré Kabila, etc. Après cette évasion, tous ces évadés ont fui vers Brazzaville en traversant le fleuve à bord d’une embarcation de fortune.

Quelques temps après, ils ont créé le Conseil National de Libération, en sigle CNL, et ont implanté, à Kisangani, la République Populaire du Congo, la toute première en Afrique. Ensuite, en novembre 1964, les Capitalistes occidentaux ont envoyé leurs troupes de l’OTAN ont intervenu, à Kisangani, pour mettre fin à cette nouvelle république.

L’ONU, l’OTAN, les Anglo-Saxons, l’Union européenne, la SADC, l’Ouganda, le Burundi, le Rwanda, la Somalie, l’Érythrée, l’Éthiopie, la Tanzanie, etc., toutes ces entités ont leurs militaires au Congo et ils y sont, pour rien, depuis presque 30 ans pour les uns, et bientôt 21 ans pour les autres. Ces militaires tournent en rond et ne font pas ce qu’ils devraient faire. Pour preuve, le Congo subit, sous leurs yeux et sans rien faire (complicité oblige !), son troisième génocide, celui commandité par le clan Clinton. C’est pourquoi, nous lançons un APPEL VIBRANT à tous les Combattants, tous les Résistants, tous les Partisans et tous les Patriotes de regrouper nos forces afin de mettre hors d’état de nuire tous ces mercenaires qui sont au service du capitalisme sanguinaire.

ENFIN, NOUS LANÇONS UN APPEL SOLENNEL À TOUT LE PEUPLE CONGOLAIS EN GÉNÉRAL POUR DIRE « NON » À TOUTES LES FORCES DU MAL AGISSANT DE LOIN OU DE PRÈS EN « RÉPUBLIQUE OCCUPÉE DU CONGO » TOUT EN EXIGEANT LE DÉPART SANS DÉLAI DE TOUTES LES TROUPES DE LA MONUSCO ! L’O.N.U. DEHORS DU CONGO ! LA MONUSCO DEHORS DE NOTRE PAYS ! LE CONGO AUX CONGOLAIS ! LES USA AUX AMÉRICAINS ! L’INGÉRENCE DANS LES AFFAIRES DES CONGOLAIS : NON, NON, NON ET NON !!!

BREF, VIVE NOTRE PATRIE, LE CONGO-KINSHASA ! POUR NOTRE PATRIE, NOUS VAINCRONS ! NOTRE VICTOIRE EST SÛRE ET CERTAINE ! SOYONS DONC VIGILANTS ! ET, TÔT OU TARD, KIGALI, COMME CARTHAGE, SERA VAINCUE. ET, CONFORMÉMENT À LA PROPHÉTIE FAITE PAR UN GRAND-ESPRIT KÔNGO, LE RWANDA DEVIENDRA UN DÉSERT ! INGETA !

Vive le CRAGI : « Comité Révolutionnaire d’Avant-Garde Indépendant » !
Vive le Congo libre, indépendant et prospère !
Vive la lutte pour notre liberté !

FAIT À KINSHASA, LE DIMANCHE 27 MAI 2018

« Sé/Cellule Colonel Mamadou Mustafa Ndala »

A lire aussi

Mexique : Commémoration de deux séismes meurtriers

Messes, exercice géant de simulation et manifestations : le Mexique a commémoré mercredi deux séismes …

Laisser un commentaire