lundi , 17 décembre 2018
Accueil / Société / Justice / Appel à la solidarité aux prisonniers politiques de RDC

Appel à la solidarité aux prisonniers politiques de RDC

Dernière mise à jour, le 26 mai 2018 à 11:29

Un groupe de prisonniers politiques de la Républiques Démocratique du Congo, souffre de graves pathologies qui nécessitent des soins appropriés et urgents. Certains subissent tout simplement un déni de soins, qui met en péril leur intégrité physique; d’autres ne reçoivent que des soins palliatifs, qui ne prennent pas en charge correctement leur pathologies, aggravées pour l’état de torture qui subissent, étant privés injustement de leur liberté, à cause de leur engagement politique actif dans les rangs de l’opposition politique au régime de M. Kabila, président de la République Démocratique du Congo  hors mandat depuis 2016.

Le Comité des Familles des Prisonniers Politiques de la RDC fait appel à la solidarité des congolais aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la RDC, ainsi que les partenaires du Congo-Kinshasa, pour qu’ils soutiennent activement leur libération et leur accès urgent à des soins appropriés. Il s’agit de:

Honorable Eugène Diomi Ndongala, Président National de la Démocratie Chrétienne, DC:

Il souffre de graves problèmes cardiaques et Hypertension aiguë depuis plusieurs années. Il a été hospitalisé, en avril 2016, après 3 ans de déni de soins. Il est pris en charge seulement pour son hypertension, sa cardiopathie ne pouvant pas être traitée en RDC. L’Accord Global et Inclusif signé par la Majorité politique, l’opposition et la société civile congolaises le 31/12/2016, exige nommément sa libération immédiate.

Jean Claude Muyambo, Président National de la SCODE:

Il souffre de graves complications au pied gauche, au point de risquer l’amputation du membre. Il a été admis par des bref périodes à l’hôpital, sans que sa pathologie soit correctement prise en charge. L’Accord Global et Inclusif signé par la Majorité politique, l’opposition et la société civile congolaises le 31/12/2016, exige nommément sa libération immédiate.

Gecoco Mulumba (UDPS), il souffre d’une déficience rénale. Il a été admis en hôpital et après retiré de force. Il vient d’être encore admis à l’hôpital, ses derniers jours.

Honorable Frank Diongo, tabassé au moment de son arrestation, il fut brièvement interné dans un hôpital. Depuis, il ne reçoit plus de soins.

LIBEREZ-LES, ET IL NE SERA QUE JUSTICE !

http://cfpp-rdc.com  contact@cfpp-rdc.com

A lire aussi

Kashala Bonzola : Après-midi cauchemardesque pour Sanga Balende

Comme dans un conte des fées. Le club de Mbuji-mayi s’est vu humilié devant ses …

Laisser un commentaire