dimanche , 24 juin 2018
Accueil / Société / Justice / Le Raïs Congolais nomme encore

Le Raïs Congolais nomme encore

Au terme des ordonnances signées lundi, la Cour constitutionnelle affiche désormais complet. Par ailleurs, Kazadi Nyembwe Didier et Kakesa Sambasi Fidel ont été nommés ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de la RDC, respectivement auprès de la république d’Angola et d’Italie.

Norbert Nkulu Kilombo, Jean Ubulu Pungu et François Bokona Wipa ont été nommés membres de la Cour constitutionnelle, au terme de l’ordonnance présidentielle n°18/030 du 14 mai 2018, rendue publique hier lundi 14 mai. Les trois nouveaux juges viennent ainsi combler les sièges à pourvoir au sein de la Haute Cour, après le décès dimanche 8 avril dernier de Kalonda Kele Oma Yvon, et la démission de Jean-Louis Esambo et Banyaku Luape, un jour après la mort de leur collègue. A la suite de la nomination de ces trois juges, la Haute Cour affiche désormais complet.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat procédé à d’autres nominations dans la diplomatie et à la Banque centrale du Congo (BCC). Ainsi, au terme des ordonnances n°18/039 et n°018/040, M. Kazadi Nyembwe Didier et Kakesa Sambasi Fidel ont été respectivement nommés ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RD Congo auprès de la République d’Angola et Ambassadeur de la RD Congo auprès de la République italienne.

De leur côté, Déogratias Mutombo Mwana Nyembo et Jules Bondombe Asango ont été reconduits à leurs postes de Gouverneur et Vice-gouverneur de la Banque centrale du Congo. Les ordonnances rendues publiques hier font suite à celles du 3 avril dernier, portant nomination de nouveaux membres du comité de gestion de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC) et de l’Agence congolaise de presse (ACP).

ORDONNANCES

I.Ordonnance n°18/038 du 14 mai 2018 portant nomination des membres de la Cour constitutionnelle. Sont nommés :

  1. Norbert Nkulu Kilombo Mitumba
  2. Jean Ubulu Pungu
  3. François Bokona Wipa Banzali

II. Ordonnance n°18/039 portant nomination d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RDC auprès de la République d’Angola. Est nommé :

  1. Kazadi Nyembwe Didier

III. Ordonnance n°18/040 portant nomination d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la RDC auprès de la République italienne. Est nommé :

  1. Kakesa Sambasi Fidèle

IV. Ordonnance n°18/041 du 14 mai 2018 portant approbation de l’Accord de convention de dettes entre le Royaume d’Espagne, la RDC et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme

Article 1. Est approuvé l’Accord de convention de dettes entre le Royaume d’Espagne, la RDC et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme pour un montant de 8.274.957,14 $.

V. Ordonnance n°18/042 portant nomination d’un Gouverneur et d’un Vice-gouverneur de la Banque Centrale du Congo. Sont nommés :

  1. Gouverneur : Déogratias Mutombo Mwana Nyembo
  2. Vice-Gouverneur : Bondombe Asango Jules

FRANÇOIS BOKONA : LE NOUVEAU JUGE CONSTITUTIONNEL EN RDC

Désormais le député national François Bokoma Wiipa ne participera plus aux plénières de la chambre basse. Depuis vendredi 11 mai, ce digne fils d’Inongo a été désigné membre de la cour constitutionnelle. Ainsi, en a décidé les deux chambres du Parlement réunis le même vendredi en congrès ; sous la présidence de Léon Kengo Wa Dondo.

Ce nouveau juge de la Haute-Cour est désigné pour un mandat de neuf ans et attend sa nomination par une ordonnance du chef de l’Etat. François Bokona remplace Eugène Banyaku Luape qui a rendu le tablier début avril. Ainsi, le quorum des trois délégués du Parlement est atteint.

Breve presentation

Le nouveau juge constitutionnel est né en 1966 à Inongo, chef-lieu de la province du Mai-Ndombe. Il est marié et père de cinq enfants.

Diplômé d’Etat en latin-philo au petit séminaire de Bokoro, territoire de Kutu, dans la même province, François Bokona s’est inscrit à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) où il obtiendra en 1985 sa licence en droit international public et relations internationales. Il est porteur d’un Diplôme d’études supérieures obtenu en 2014 .Depuis avril de cette année, docteur en droit à l’UNIKIN. Donc candidat professeur associé au département des relations internationales de l’UNIKIN. Dire que, cet élu d’Inongo est avocat au barreau de Kinshasa-Gombe depuis 1996.

François Bokona a une carrière politique riche qui va lui permettre d’être à la hauteur de ses nouvelles taches. Il a travaillé respectivement au cabinet en qualité du Chef de l’Etat (1998 à 2000) et à celui du ministre des Droits humains (2000-2002) en qualité de conseiller juridique.

François Bokona est élu député national en 2006 puis en 2011, il a assumé les fonctions de président de la Commission politique, administrative et juridique de l’Assemblée jusqu’à sa désignation à la Cour constitutionnelle.

Il a participé à plusieurs conférences sur les droits humains. Bokona Wiipa est auteur de plusieurs publications scientifiques dont deux co-publiés avec Aubin Minaku, également docteur en droit. Enfin, il est officier de l’Ordre de la francophonie et du dialogue des cultures de la pléiade en 2017.

[avecLaurel KANKOLE, Mathy MUSAU]

A lire aussi

Raqa : Etat islamique menace

Les forces de sécurité à Raqa ont annoncé un couvre-feu de deux jours à partir …

Laisser un commentaire