mercredi , 24 octobre 2018
Accueil / Société / Éducation / Enseignement : Conflit de compétence entre deux ministères en RDC

Enseignement : Conflit de compétence entre deux ministères en RDC

Dernière mise à jour, le 23 mai 2018 à 12:04

Qui donc de Gaston Musemena ou de son collègue de la Formation professionnelle, métiers et artisanat (FPMA), a la compétence de gérer le secteur de l’Enseignement technique et professionnel en République Démocratie du Congo (RDC) ? A la lumière de la lettre du Premier ministre datant du 07 mai en cours, il s’avère qu’au sein du Gouvernement, la question sur la gestion de l’Enseignement professionnel et technique ne se pose plus. Car, ayant déjà été vidée de toute sa substance depuis le 02 janvier dernier. Bruno Tshibala rappelle qu’à cette date, il avait personnellement arbitré le conflit de compétence qui opposait naguère, le ministère de l’EPSP à celui de la FPMA. A en croire le Premier ministre, le secteur en dispute avait été attribué au ministère de la FPMA. Les choses étant désormais tirées au clair, il ne devrait donc plus y avoir le moindre télescopage entre Gaston Musemena et son collègue Pierrot Mweka.

Dans une lettre de sévère mise en garde au ministre de l’EPSP, le Premier ministre fustige l’indiscipline et l’insubordination de ce dernier, avant de promettre des sanctions plus graves en cas de récidive.

Ce n’est, en tout cas pas de bon ton que le Premier ministre écrit à Gaston Musemena, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP). Des bouts de phrases tels que »Indiscipline caractérisée « ,  » manque de respect « ,  » comportement irresponsable… »contenus dans la correspondance de Bruno Tshibala, renseignent suffisamment sur l’ire émotionnelle de l’expéditeur. A la base de la colère du Chef du Gouvernement, la confusion qui règne autour de la tutelle de l’Enseignement technique et professionnel. Qui donc de Gaston Musemena ou de son collègue de la Formation professionnelle, métiers et artisanat (FPMA), a la compétence de gérer le secteur de l’Enseignement technique et professionnel en RD Congo ?

A la lumière de la lettre du Premier ministre datant du 07 mai en cours, il s’avère qu’au sein du Gouvernement, la question sur la gestion de l’Enseignement professionnel et technique ne se pose plus. Car, ayant déjà été vidée de toute sa substance depuis le 02 janvier dernier. Bruno Tshibala rappelle qu’à cette date, il avait personnellement arbitré le conflit de compétence qui opposait naguère, le ministère de l’EPSP à celui de la FPMA. A en croire le Premier ministre, le secteur en dispute avait été attribué au ministère de la FPMA.

Les choses étant désormais tirées au clair, il ne devrait donc plus y avoir le moindre télescopage entre Gaston Musemena et son collègue Pierrot Mweka.

Cependant, Bruno Tshibala ne comprend pas qu’après décrispation, le ministre de l’EPSP se soit illustré par des comportements faisant croire à l’opinion que l’Enseignement professionnel et technique est encore bel et bien sous sa tutelle.

Le Premier ministre reproche à Gaston Musemena, ses déclarations publiques, via les médias, exprimant son opposition à la décision du Premier ministre, au point d’affirmer que les écoles techniques et professionnelles relèvent de son autorité.

Pour Brutshi,  » les agissements du numéro 1 de l’EPSP violent le Code de bonne conduite de l’agent public, déshonorent le Gouvernement d’Union nationale et sont, par conséquent, condamnables « . Partant, le Premier ministre y va de sa déduction et conclut que la posture de Gaston Musemena frise de  » l’indiscipline caractérisée et du manque de respect à l’égard de l’autorité « .

D’où, la sévère mise en garde de Bruno Tshibala à Gaston Musemena, promettant à ce dernier des sanctions plus sévères en cas de récidive. Ci-dessous, la correspondance du Premier ministre.

[Laurel KANKOLE]

A lire aussi

Mushikiwabo à l’OIF : Kigali s’impose sur le plan international

Dans 24 ans de pouvoir à Kigali, Paul Kagame travaille assidument à placer ses compatriotes …

Laisser un commentaire