mercredi , 21 août 2019
Accueil / Afrique / Afrique Centrale / RD Congo / Ebola : Plus de 10 cas enregistrés en RDC

Ebola : Plus de 10 cas enregistrés en RDC

Dernière mise à jour, le 21 mai 2018 à 10:05

A ce jour, 11 cas de fièvre hémorragique et un décès ont été enregistrés, a déclaré Dr. Oly Ilunga, le ministre de la santé, au cours d’une conférence de presse animée hier en fin de la journée en son cabinet.

Aux dires d’Oly Ilunga, 7 personnes – dont les deux cas confirmés au laboratoire d’Ebola -, sont actuellement hospitalisées à l’hôpital général de la zone de santé de Bikoro. Le centre de santé d’Itipo, situé dans la zone de santé voisine d’Iboko, a, quant à lui, rapporté 4 nouveaux cas et un décès dans la nuit du mercredi 09 mai, a poursuivi le ministre.

L’épidémie en cours est consécutive à la contamination de trois professionnels de santé. Etant les premiers acteurs de la riposte gouvernementale contre l’Ebola, leur mort préoccupe l’autorité et requiert une réponse d’autant plus immédiate qu’énergique, a souligné Oly Ilunga.

C’est la raison pour laquelle le ministère a déployé une première équipe de 12 experts qui est arrivée à Mbandaka le mercredi 09 mai, afin de lancer les premières investigations et organiser la riposte sur le terrain. Ces experts, a poursuivi le n°1 de la Santé, ont acheminé des tests de diagnostic rapide du virus Ebola, ainsi que les premiers kits de protection et de traitement.

En effet, a fait remarquer ce médecin de formation, cette équipe, a la lourde tâche de prélever et d’examiner les nouveaux échantillons sur place grâce aux laboratoires mobiles de l’INRB.

Par ailleurs, le ministre de la santé a rappelé qu’il existe plusieurs types de fièvre hémorragique en dehors de la maladie à virus Ebola en RDC. Comme les tests des premiers échantillons l’ont révélé, tous les cas suspects ne sont pas nécessairement des cas d’Ebola, a-t-il mentionné. Seule l’analyse des échantillons prélevés permettra de suivre avec précision l’évolution de l’épidémie actuelle, a-t-il martelé.

Pour assurer la protection de la population, le ministère de la santé prévoit d’utiliser tout l’arsenal diagnostic et thérapeutique à sa disposition, et ce y compris la vaccination, a-t-il confié.

Le numéro 1 de la santé a, par ailleurs, fait savoir que des kits de communication et de sensibilisation seront acheminés dès aujourd’hui afin de commencer la formation des relais communautaire et la diffusion des messages de prévention.

C’est depuis le mardi 08 mai que la RDC fait face à une nouvelle épidémie de la maladie à virus Ebola qui constitue une urgence de santé publique de portée internationale.

[Mathy Musau]

A lire aussi

Formation du Gouvernement : Ilunkamba doit tenir compte des jeunes

Dernière mise à jour, le 14 août 2019 à 08:20 La République démocratique du Congo …

Laisser un commentaire