dimanche , 27 mai 2018
Accueil / International / Europe / Plaidoyer pour la relance des relations diplomatiques RDC – Belgique

Plaidoyer pour la relance des relations diplomatiques RDC – Belgique

Le Consortium des organisations de la société civile (OSC) plaide pour la relance des relations diplomatiques entre la RDC et le Royaume de Belgique. Il invite les acteurs politiques congolais, en l’occurrence le chef de l’Etat Joseph Kabila, à user de leurs prérogatives constitutionnels afin de réchauffer les relations diplomatiques entre la RDC et tous ses partenaires internationaux.

C’est ce qui ressort d’une rencontre d’échanges, tenue par les acteurs de la société civile, dans le cadre de la 4ème Journée nationale d’engagement politique. Les Participants à cette réunion estiment que l’extinction des rapports diplomatiques entre la RDC et la Belgique a des conséquences fâcheuses sur le fonctionnement de ces deux États liés par l’histoire.

NON A LA RUPTURE DE COOPÉRATION BILATÉRALE

Ils appellent le Gouvernement de la RDC à laisser la liberté aux ONG de poursuivre leur partenariat traditionnel avec la Belgique. Ce, en indiquant que ce sont les paisibles citoyens de ces deux États qui feront les frais de cette rupture de coopération diplomatique.

« Considérant qu’au mois de janvier 2018, après l’interdiction et la répression brutale des manifestations publiques en RDC, le Gouvernement belge avait décidé de rompre, jusqu’à nouvel ordre, toute coopération bilatérale avec le Gouvernement congolais tout en continuant l’aide humanitaire via les ONG afin de subvenir aux besoins des populations congolaises en détresse, nous disons non à cette rupture de coopération », a déclaré Rigo Gene Woyie SG du CN0NGD.

« Nous désapprouvons cette façon de faire du Gouvernement congolais qui consiste à prendre des décisions aux conséquences fâcheuses sur les citoyens qui en subissent le contre-coup. Nous constatons qu’il ne mesure pas les conséquences avant la prise des décisions », constate-t-il.

LA BELGIQUE APPELEE A RESPECTER LA DIGNITE DE LA RDC

Tout en plaidant pour la reprise de la coopération Belgique-RDC, les acteurs de la société civile s’insurgent contre ce qu’ils qualifient de manque de respect de la dignité de la partie congolaise par le Royaume de Belgique. Ils invitent le Gouvernement belge à s’en tenir au respect des mécanismes et usages en matière de gestion des relations diplomatiques.

« Nous demandons au Royaume de Belgique de respecter la RDC comme un État souverain et de dire clairement à qui sont destinés les 25 millions d’euros promis et quelle est la part des ONG de la RDC. Nous invitons en même temps la Commission de l’Union européenne et le Secrétariat général des Nations Unies à s’impliquer de manière forte et sans équivoque, dans la recherche des voies de sortie de cette crise diplomatique », a indiqué Rigo Gene.

Apres avoir posé un diagnostic de fond sur l’effervescence qui caractérise actuellement les relations diplomatiques entre la RDC et la Belgique, les membres du Consortium des organisations de la société civile pour l’influence des politiques en RDC estiment que les institutions congolaises manqueraient les moyens d’action afin de réaliser leurs programmes sectoriels respectifs en divorçant d’avec son partenaire traditionnel.

Partant, ils redoutent que les élections, priorité de l’année 2018 pour la RDC, puissent manquer de financement requis et se voir ainsi renvoyées une nouvelle fois aux calendes grecques, avec tout ce que cela implique en terme de dégradation de la cohésion et de la paix sociales.

[Orly-Darel NGIAMBUKULU]

A lire aussi

Formation du Gvnt : Le président italien dénonce les « diktats » des partis politiques

Trois jours après avoir été désigné à la tête du gouvernement italien par le président …

Laisser un commentaire