mardi , 25 septembre 2018
Accueil / Société / Armée et Police / « Joseph KABILA » prépare l’apocalypse en RDC !
Char de combat

« Joseph KABILA » prépare l’apocalypse en RDC !

Dernière mise à jour, le 16 juin 2018 à 12:17

Une société serbe CPR IMPEX DOO a livré à « Kabila », après commande et paiement, pour le compte de la Garde Républicaine (GR), via le port de Boma, un important lot de 22.000 fusils d’assaut M-92 de 5,56mm, 120 canons anti-aériens M-55 de 20 mm. Tout cet arsenal a été livré au port de Boma, et non celui de Matadi, pour assurer la discrétion de l’opération. Une autre société serbe d’armement PRIVI PARTIZAN  a, durant tout le premier trimestre de 2018, livré via les ports de Boma et de Matadi environ 5.000.000 de cartouches divers pour les fusils d’assaut M-70, M-92 et AKM, ainsi que pour les fusils mitrailleuses M-84. Ces nouveaux stocks de munitions ont été répartis et discrètement entreposés au camp base de Sonankulu et à la base logistique militaire présidentielle de Mbakana. Une troisième entreprise serbe, YOGOIMPORT-SDPR, a fourni à la fin de l’année 2017 des patrouilleurs rapides de surveillance fluviale PREMAX-39 et des patrouilleurs côtiers de moyen tonnage Nestin-classe assemblés à Kalemie. Précisons ici que ce sont ces patrouilleurs-là qui ont été puissamment utilisés par «Joseph Kabila» tout le long du lac Tanganyka pour contrer l’assaut des troupes patriotiques des Maï-Maï/Yakutumba. Enfin, une quatrième société serbe, Mile Dragic Production, a livré à partir du mois d’août 2017, environ 3 millions de balles en caoutchouc de 5,56mm, 7,62mm et 9mm destinées aux exercices des forces de répression des manifestations populaires contre le régime en place. Cette société a ensuite livré 25.000 équipements M-12 destiné aux militaires de  la Garde républicaine. Il s’agit en fait des gilets pare-balles et des casques Kevlar. Elle a livré aussi 120.000 équipements M-97 et M-99 pour les FARDC (des gilets et des casques kevlar). Pour compenser le vide créé par la suspension de la coopération militaire belge avec les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), la Biélorussie forme depuis 2013 des pilotes et des techniciens de l’armée de l’air congolaise. Bien plus, la société biélorusse d’exportation d’armes, BELTECH Export, a livré au début de l’année 2018 quatre avions d’entrainement L-39C. La même firme a également livré aux FARDC des avions de combats Sukhoi-25K et Sukhoi-27 flanke. Nous livrons ces quelques détails pour montrer à quel point « Kabila » est déterminé à s’accrocher au pouvoir à la tête de la RDC. Et ceux des congolais qui continuent de rêver débout, espérant que Hyppolite Kanambe va se retirer du pouvoir comme un gentleman se leurrent!

Face à la recrudescence de pressions assorties de menaces à peine voilées de la part des pays membres de la SADC devenus pour la circonstance des porte-voix des puissances occidentales qui gèrent la RDC, « Joseph Kabila » qui est décidé à « mourir d’une balle dans la tête » plutôt que de quitter le pouvoir, a choisi de se préparer militairement pour parer à toute éventualité. Ainsi, en plus des manœuvres politiques et dilatoires auxquelles il se livre actuellement en manipulant les leaders de la prétendue opposition congolaise (particulièrement l’UDPS familiale) pour embrouiller et entuber les membres de la communauté internationale, le fils d’Adrien Kanambe se prépare plutôt à déclencher une apocalypse en RDC au cas où ses manœuvres politiques venaient à échouer.

Nos réseaux évoluant au sein même des services de renseignement militaires ainsi que dans la Garde Républicaine en RDC, et qui suivent de l’intérieur tous les préparatifs de cette apocalypse annoncée, nous ont communiqué tous les détails du plan d’action et d’équipement concernant la campagne de surarmement entreprise par l’imposteur tutsi-rwandais à la tête de la RDC depuis 2017 auprès des sociétés serbes et biélorusses. Voici quelques indications que nous avons choisies de dévoiler pour alerter le peuple congolais!

Une société serbe CPR IMPEX DOO a livré à « Kabila », après commande et paiement, pour le compte de la Garde Républicaine (GR), via le port de Boma, un important lot de 22.000 fusils d’assaut M-92 de 5,56mm, 120 canons anti-aériens M-55 de 20 mm. Tout cet arsenal a été livré au port de Boma, et non celui de Matadi, pour assurer la discrétion de l’opération. Cet arsenal a été ensuite discrètement acheminé et entreposé depuis le mois de mars 2018 au centre logistique de Kibomango qui est devenu la réserve militaire stratégique exclusive de «Joseph Kabila».

Une autre société serbe d’armement PRIVI PARTIZAN  a, durant tout le premier trimestre de 2018, autrement dit de janvier à Mars, livré via les ports de Boma et de Matadi une impressionnante quantité de munitions. Il y a eu en effet environ 5.000.000 de cartouches divers pour les fusils d’assaut M-70, M-92 et AKM, ainsi que pour les fusils mitrailleuses M-84. Ces nouveaux stocks de munitions ont été répartis et discrètement entreposés au camp base de Sonankulu (à Mbanza-Ngungu  dans le Bas-Congo), et à la base logistique militaire présidentielle de Mbakana vers le Bandundu.

Une troisième entreprise serbe, YOGOIMPORT-SDPR, a fourni à la fin de l’année 2017 des patrouilleurs rapides de surveillance fluviale PREMAX-39 et des patrouilleurs côtiers de moyen tonnage Nestin-classe assemblés à Kalemie. Précisons ici que ce sont ces patrouilleurs-là qui ont été puissamment utilisés par «Joseph Kabila» tout le long du lac Tanganyka pour contrer l’assaut des troupes patriotiques des Maï-Maï/Yakutumba, assaut lancé durant le mois de novembre 2017.

Enfin, une quatrième société serbe, Mile Dragic Production, a livré à partir du mois d’août 2017, environ 3 millions de balles en caoutchouc de 5,56mm, 7,62mm et 9mm. Ces munitions sont destinées aux exercices des forces de répression des manifestations populaires contre le régime en place. Cette société a ensuite livré 25.000 équipements M-12 destiné aux militaires de  la Garde républicaine. Il s’agit en fait des gilets pare-balles et des casques Kevlar. Elle a livré aussi 120.000 équipements M-97 et M-99 pour les FARDC (des gilets et des casques kevlar).

Contrairement aux sociétés serbes, la Biélorussie développe plutôt une véritable coopération (pour ne pas dire assistance) militaire avec le régime «Kabila» qui voudrait compenser le vide créé par la suspension de la coopération militaire belge avec les FARDC. Ainsi, outre la livraison de certains matériels militaires aux FARDC, la Biélorussie forme depuis 2013 des pilotes et des techniciens de l’armée de l’air congolaise.

Bien plus, la société biélorusse d’exportation d’armes, BELTECH Export, a livré au début de l’année 2018 quatre avions d’entrainement L-39C. Ces avions ont été livrés via l’aéroport militaire de Ndjili, mais leur destination finale pour les opérations est la base d’attache de Kamina où des nouveaux hangars d’entreposage sont en cours de finition. La même firme a également livré aux FARDC des avions de combats Sukhoi-25K et Sukhoi-27 flanke.

Nous livrons ces quelques détails pour montrer à quel point « Kabila » est déterminé à s’accrocher au pouvoir à la tête de la RDC. Et ceux des congolais qui continuent de rêver débout, espérant que Hyppolite Kanambe va se retirer du pouvoir comme un gentleman se leurrent ! Car cet inculte grandi aux bords du lac Tanganyika du côté tanzanien ne connait qu’un seul langage, celui de la force ! Les politiciens congolais qui se disent « opposants politiques à Kabila » et qui se servent de l’ignorance et de la confiance aveugle du peuple congolais pour prolonger et renforcer l’œuvre de l’occupation et du pillage de la RDC, ces politiciens-là portent devant l’histoire une lourde responsabilité de leur félonie !

Quant à nous, nous sommes désormais déterminés à leur mener une guerre sans merci jusqu’à libérer le peuple congolais de leurs jougs diaboliquement méchants et destructeurs. Nous combattrons à temps et à contre-temps toutes leurs manœuvres sordides pour amener le peuple congolais à comprendre qu’aujourd’hui, l’ennemi principal de sa souveraineté est sa propre classe politique ! Nous y reviendrons !

Paris, le 1er Mai 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

A lire aussi

RDC : Ce n’est pas l’orient ni l’occident qui viendra sauver le processus électoral

Une délégation de l’Opposition congolaise, a échangé, mardi 18 septembre 2018, avec une délégation de …

Laisser un commentaire