mardi , 17 septembre 2019
Accueil / Business / Eve BAZAIBA : Suspension de la honte à la CKTV
Eve BAZAIBA [gauche] et Vital KAMERHE, lors d'une reunion
Eve BAZAIBA [gauche] et Vital KAMERHE, lors d'une reunion

Eve BAZAIBA : Suspension de la honte à la CKTV

Dernière mise à jour, le 4 mai 2018 à 09:54

Lors du journal télévisé de CKTV (Canal Kin TV) du jeudi 19 avril 2018 à 20H, une chaine appartenant à Jean-Pierre Bemba et au MLC, deux journalistes présentateurs ont relayé le message de Madame Nathalie Myriam Ngoie (prophétesse de son état) qui a souhaité alerter les congolais contre le processus électoral en cours. Madame Ngoie a prévenu les congolais avec insistance en leur disant que s’ils commettent à nouveau l’erreur d’accepter de participer à des élections orchestrées par la kabilie, ce qu’ils vivront après ces élections sera pire que tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent. Quelques heures à peine après cette diffusion, c’est Madame Bazaiba, secrétaire générale du MLC et superviseur de CCTV et CKTV, les deux chaines TV de Jean Pierre Bemba, qui a mis personnellement la pression sur les responsables de la chaine pour obtenir la suspension immédiate et à durée indéterminée des deux journalistes impliqués dans ce qui semble être devenu une affaire d’état pour Madame Bazaiba. C’est ainsi que Messieurs Yannick MULENGO (chef d’édition) et Pyrrhus PEMBELE (Secrétaire de Rédaction) sont suspendus illico presto depuis près d’une semaine au motif que le MLC qui soutient l’organisation des élections ne doit pas faire passer ce type de message sur ses chaines de télévision. Vive le culte de la pensée unique ! N’est-ce pas paradoxal de voir qu’un parti politique qui en public clame militer pour la démocratie, le respect des libertés fondamentales, dont celle de liberté d’expression, se livrer à ce point à des censures aux relents dictatoriaux ?

L’incident aurait pu passer inaperçu tant les congolais ne savent plus à quel saint se vouer face à toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Mais, c’était sans compter avec la vigilance des nombreux patriotes qui veillent désormais au grain et qui ont alerté la résistance. Et c’est ainsi que notre rédaction a appris que lors du journal télévisé de CKTV (Canal Kin TV) du jeudi 19 avril 2018 à 20H, une chaine appartenant à Jean-Pierre Bemba et au MLC, deux journalistes présentateurs ont relayé le message de Madame Nathalie Myriam Ngoie (prophétesse de son état) qui a souhaité alerter les congolais contre le processus électoral en cours. Madame Ngoie a prévenu les congolais avec insistance en leur disant que s’ils commettent à nouveau l’erreur d’accepter de participer à des élections orchestrées par la kabilie, ce qu’ils vivront après ces élections sera pire que tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent.

Quelques heures à peine après cette diffusion, c’est Madame Bazaiba, secrétaire générale du MLC et superviseur de CCTV et CKTV, les deux chaines TV de Jean Pierre Bemba, qui a mis personnellement la pression sur les responsables de la chaine pour obtenir la suspension immédiate et à durée indéterminée des deux journalistes impliqués dans ce qui semble être devenu une affaire d’état pour Madame Bazaiba. C’est ainsi que Messieurs Yannick MULENGO (chef d’édition) et Pyrrhus PEMBELE (Secrétaire de Rédaction) sont suspendus illico presto depuis près d’une semaine au motif que le MLC qui soutient l’organisation des élections ne doit pas faire passer ce type de message sur ses chaines de télévision. Vive le culte de la pensée unique ! N’est-ce pas paradoxal de voir qu’un parti politique qui en public clame militer pour la démocratie, le respect des libertés fondamentales, dont celle de liberté d’expression, se livrer à ce point à des censures aux relents dictatoriaux ?

A l’heure où de nombreux congolais semblent renouer avec leur foi chrétienne et saluent les prises de position des personnalités chrétiennes comme le Cardinal Mosengwo ou le Pasteur Ekofo, en quoi le message prophétique de cette dame pouvait-il réellement déranger la plupart des congolais et particulièrement ceux qui se réclament de l’opposition ? D’autant plus que ce message s’inscrit dans le principe biblique décrit dans le chapitre 12 de l’évangile de Mathieu qui invite les chrétiens à plus de vigilance contre la persévérance de l’ennemi. N’est-ce pas un message utile pour les congolais qui après s’être fait rouler dans la farine en 2006 puis en 2011 sont en passe de revivre ce cauchemar voir pire s’ils ne comprennent pas à temps qu’avec ou sans « Kabila » les élections organisées par le régime en place ne feront que pérenniser l’occupation et la misère du peuple congolais pour qui la solution réside dans le soulèvement populaire ?

Si Jean-Pierre Bemba qui était au sein des institutions politiques et disposait de milliers d’hommes fortement armés et équipés s’est fait voler la victoire et n’a rien pu faire contre Kanambe et ses complices, que peut faire Eve Bazaiba pour contrer ce régime d’occupation plus enraciné, en amenant le peuple congolais aux élections avec les mêmes bourreaux qu’auparavant ? Réalise-t-elle que chaque minute que la RDC perd dans les tergiversations entretenues par les prétendus opposants de son genre coute cher à notre population en nombre de vies fauchées inutilement et met gravement en péril toute la nation congolaise ? Il appartient aux congolais de ne plus se laisser duper.

Paris, le 26 Avril 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

A lire aussi

Gouvernement : Un programme ambitieux mais utopique en RDC

Dernière mise à jour, le 16 septembre 2019 à 04:05 Le gouvernement de la République …

Laisser un commentaire