mercredi , 14 novembre 2018
Accueil / Élections / Fatshi – Katumbi : Que cache leur jeu ?
Felix Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI et Moise KATUMBI CHAPWE
Felix Antoine TSHILOMBO TSHISEKEDI et Moise KATUMBI CHAPWE

Fatshi – Katumbi : Que cache leur jeu ?

Dernière mise à jour, le 16 mai 2018 à 08:26

En effet, qui peut définir aujourd’hui la configuration réelle de l’opposition ? Tenez ! Il y a deux ans, ces leaders de l’opposition ont quitté « Kabila » et présenté au peuple congolais leur plate-forme appelée G7. Quelque mois après, ils ont créé leur union sacrée à Genval, le « Rassemblement de l’opposition » (Rassop), pour battre «Kabila» aux élections. Quelques mois après, les mêmes leaders présentent en Afrique du Sud leur… plate-forme des opposants congolais « Ensemble », et élisent le Zambien Moïse Katumbi pour …battre «Kabila» aux élections. Mais l’UDPS n’est pas dans la plate-forme ! Cependant, Félix Tshisekedi félicite «son frère Katumbi» ! Quelques semaines après, l’UDPS élit Félix Tshisekedi président de l’UDPS et le proclame candidat aux élections pour …battre « Kabila » aux élections ! A son tour, Moïse Katumbi félicite « son frère » Félix Tshisekedi ! Et cerise sur le gâteau, Gabriel Kyungu et Delly Sesanga du G7 félicitent Félix Tshisekedi et précisent : « nous sommes des alliés » ! Alors question : a-t-on déjà vu deux candidats à la présidence dans un même pays être des alliés politiques sans que l’un ait accepté de céder sa place à l’autre? Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi sont-ils des rivaux, des alliés ou des marionnettes ? Et que dire de leur proximité avec Vital Kamerhe dont tout le monde dénonce aujourd’hui l’accointance avec le même « Kabila » ! Que cache leur jeu ?

Quand on considère l’agitation dont font preuve la plupart des médias à l’intérieur comme à l’extérieur de notre pays, on croirait facilement qu’aujourd’hui plus que jamais la République démocratique du Congo est au cœur des préoccupations de bon nombre d’acteurs et observateurs. Et pourtant, au vu de la tragédie dont sont victimes les congolais depuis deux décennies, un tel intérêt accru aurait pu rassurer ou présager de solutions salvatrices tant attendues par notre peuple exsangue.

Mais malheureusement pour les congolais, lorsque l’on commence à creuser un peu pour comprendre pourquoi la RDC s’enfonce chaque jour un peu plus dans une situation humanitaire de plus en plus désastreuse, on finit par comprendre que cela est dû à un véritable jeu de dupes dont les congolais sont victimes. Pour arriver à déjouer les stratagèmes funestes des ennemis de la RDC qui minent tout processus de libération de notre pays, les congolais doivent déceler le véritable jeu auquel se livrent les nombreux protagonistes qui foisonnent sur la scène politique congolaise. C’est ainsi que L’ŒIL DU PATRIOTE revient à nouveau sur le sujet pour stigmatiser sans complaisance le véritable rôle que jouent certains acteurs, et pas des moindres, dits de l’opposition.

On dit souvent que le diable se cache dans les détails, c’est pourquoi nous invitons une fois de plus les congolais à prendre la peine d’analyser froidement certains actes posés ou certains propos tenus par ces compatriotes en vue d’en tirer les leçons et les conséquences qui s’imposent. Car il y va de la survie de notre Nation toute entière.

Eve Bazaiba fait suspendre deux journalistes de CKTV suite à la diffusion d’un appel au boycott des élections lancé par une maman congolaise !

L’incident aurait pu passer inaperçu tant les congolais ne savent plus à quel saint se vouer face à toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Mais, c’était sans compter avec la vigilance des nombreux patriotes qui veillent désormais au grain et qui ont alerté la résistance. Et c’est ainsi que notre rédaction a appris que lors du journal télévisé de CKTV (Canal Kin TV) du jeudi 19 avril 2018 à 20H, une chaine appartenant à Jean-Pierre Bemba et au MLC, deux journalistes présentateurs ont relayé le message de Madame Nathalie Myriam Ngoie (prophétesse de son état) qui a souhaité alerter les congolais contre le processus électoral en cours. Madame Ngoie a prévenu les congolais avec insistance en leur disant que s’ils commettent à nouveau l’erreur d’accepter de participer à des élections orchestrées par la kabilie, ce qu’ils vivront après ces élections sera pire que tout ce qu’ils ont vécu jusqu’à présent.

Quelques heures à peine après cette diffusion, c’est Madame Bazaiba, secrétaire générale du MLC et superviseur de CCTV et CKTV, les deux chaines TV de Jean Pierre Bemba, qui a mis personnellement la pression sur les responsables de la chaine pour obtenir la suspension immédiate et à durée indéterminée des deux journalistes impliqués dans ce qui semble être devenu une affaire d’état pour Madame Bazaiba. C’est ainsi que Messieurs Yannick MULENGO (chef d’édition) et Pyrrhus PEMBELE (Secrétaire de Rédaction) sont suspendus illico presto depuis près d’une semaine au motif que le MLC qui soutient l’organisation des élections ne doit pas faire passer ce type de message sur ses chaines de télévision. Vive le culte de la pensée unique ! N’est-ce pas paradoxal de voir qu’un parti politique qui en public clame militer pour la démocratie, le respect des libertés fondamentales, dont celle de liberté d’expression, se livrer à ce point à des censures aux relents dictatoriaux ?

A l’heure où de nombreux congolais semblent renouer avec leur foi chrétienne et saluent les prises de position des personnalités chrétiennes comme le Cardinal Mosengwo ou le Pasteur Ekofo, en quoi le message prophétique de cette dame pouvait-il réellement déranger la plupart des congolais et particulièrement ceux qui se réclament de l’opposition ? D’autant plus que ce message s’inscrit dans le principe biblique décrit dans le chapitre 12 de l’évangile de Mathieu qui invite les chrétiens à plus de vigilance contre la persévérance de l’ennemi. N’est-ce pas un message utile pour les congolais qui après s’être fait rouler dans la farine en 2006 puis en 2011 sont en passe de revivre ce cauchemar voir pire s’ils ne comprennent pas à temps qu’avec ou sans « Kabila » les élections organisées par le régime en place ne feront que pérenniser l’occupation et la misère du peuple congolais pour qui la solution réside dans le soulèvement populaire ?

Si Jean-Pierre Bemba qui était au sein des institutions politiques et disposait de milliers d’hommes fortement armés et équipés s’est fait voler la victoire et n’a rien pu faire contre Kanambe et ses complices, que peut faire Eve Bazaiba pour contrer ce régime d’occupation plus enraciné, en amenant le peuple congolais aux élections avec les mêmes bourreaux qu’auparavant ? Réalise-t-elle que chaque minute que la RDC perd dans les tergiversations entretenues par les prétendus opposants de son genre coute cher à notre population en nombre de vies fauchées inutilement et met gravement en péril toute la nation congolaise ? Il appartient aux congolais de ne plus se laisser duper.

Meeting de Félix Tshisekedi à Kinshasa : Démonstration de « force » ou poudre aux yeux ?

Comme à son habitude, L’ŒIL DU PATRIOTE ne cesse de scruter toutes les rencontres publiques ou secrètes concernant la RDC, tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. En attendant donc de livrer à nos lecteurs notre analyse détaillée sur le sommet de la double Troïka de la SADC en Angola, notre rédaction a choisi de revenir sur le fameux meeting tenu par Félix Tshisekedi ce mardi 24 Avril 2018 à la Place Sainte Thérèse à Ndjili. Comme en témoigne les images, les partisans de l’UDPS ont été relativement nombreux à se rendre à cette rencontre. Evidemment dans une ville qui compte plus de 12 millions d’habitants, chacun peut apprécier à sa manière le niveau de mobilisation qui a été réalisée. Là n’est pas notre principale préoccupation !

Car, le plus important à nos yeux est de savoir vers quoi ou vers quels objectifs mène-t-on ces kinois que l’on draine comme des moutons, et qui ont répondu à cette invitation le cœur plein d’espoir. Nous craignons fort que cette fois soit exactement comme toutes les fois précédentes ! En effet, Il ne suffit pas de drainer derrière soit dix mille, cent mille congolais ! Encore faut-il les amener à bon port ! Cela fait plus de trente ans qu’on réuni les foules pour faire pression au régime au pouvoir en vue de monter des enchères, et la nuit venue, on négocie sur le dos du même peuple des accords clandestins pour des intérêts privés ! Car, comme nous le rappelons ici, et au-delà des démentis cinglants qu’on nous débite, un accord secret a bel et bien été conclu entre «Joseph Kabila» et Félix Tshisekedi. L’alerte ayant été lancé par les patriotes à ce sujet et Félix étant sous la pression de ses partisans, il est contraint d’élever plus fort la voix pour mentir encore plus fort en vue de redorer son image aux yeux de l’opinion.Les Congolais doivent se demander sérieusement à quel jeu jouent les prétendus leaders de l’opposition ? Pour qui roulent-ils ? Pour le peuple ? Pour « Kabila » ou pour eux-mêmes ? Il suffit d’observer un phénomène pour déceler le piège que ces hommes tendent au peuple congolais.

En effet, qui peut définir aujourd’hui la configuration réelle de l’opposition ? Tenez ! Il y a deux ans, ces leaders de l’opposition ont quitté « Kabila » et présenté au peuple congolais leur plate-forme appelée G7. Quelque mois après, ils ont créé leur union sacrée à Genval, le « Rassemblement de l’opposition » (Rassop), pour battre «Kabila» aux élections. Quelques mois après, les mêmes leaders présentent en Afrique du Sud leur… plate-forme des opposants congolais « Ensemble », et élisent le Zambien Moïse Katumbi pour …battre «Kabila» aux élections. Mais l’UDPS n’est pas dans la plate-forme ! Cependant, Félix Tshisekedi félicite «son frère Katumbi» ! Quelques semaines après, l’UDPS élit Félix Tshisekedi président de l’UDPS et le proclame candidat aux élections pour …battre « Kabila » aux élections ! A son tour, Moïse Katumbi félicite « son frère » Félix Tshisekedi ! Et cerise sur le gâteau, Gabriel Kyungu et Delly Sesanga du G7 félicitent Félix Tshisekedi et précisent : « nous sommes des alliés » ! Alors question : a-t-on déjà vu deux candidats à la présidence dans un même pays être des alliés politiques sans que l’un ait accepté de céder sa place à l’autre? Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi sont-ils des rivaux, des alliés ou des marionnettes ? Et que dire de leur proximité avec Vital Kamerhe dont tout le monde dénonce aujourd’hui l’accointance avec le même « Kabila » ! Que cache leur jeu ?

A lire aussi

Les Oppositions congolaise, en Suisse, après avoir désigné un candidat commun.

RDC : Un coup de théâtre après une candidature commune de l’opposition

L’unité de l’opposition vient de voler en éclats seulement vingt-quatre heures après avoir choisi Martin …

Laisser un commentaire